Le CAC en berne après la statistique américaine

 |  | 633 mots
Lecture 3 min.
Après les résultats semestriels des entreprises, bien accueillis dans l'ensemble, les investisseurs ont été pris à contre-pieds par la baisse surprise de l'indice de confiance des consommateurs américains calculé par le Conference Board. Les analystes, qui attendaient une hausse de l'indice à 85 points ont été pris à contre-pieds. L'indice de confiance des consommateurs américains a reculé à 76,6 en juillet, contre 83,5 en juin, selon la dernière enquête mensuelle du Conference Board. Des prises de bénéfices ont immédiatement été déclenchées et les marchés américains et européens sont passés en territoire négatif.A la clôture, le CAC 40 abandonne 0,71% à 3.142 points. Ailleurs en Europe, le Footsie perd 0,28% et le Dax prend 0,51%. Sur le marché des changes, l'euro s'échange à 1,1475 dollar.Contre la tendance, Alcatel progresse de 6,01% à 8,29 euros, dopé par son retour à la rentabilité opérationnelle au deuxième trimestre. L'équipementier de télécoms a dégagé un bénéfice d'exploitation de 21 millions d'euros au deuxième trimestre, à comparer à une perte de 126 millions un an plus tôt. Le groupe se dit en outre confiant dans sa capacité à atteindre ses objectifs pour 2003.France Télécom gagne 1,02% à 21,7 euros. L'opérateur a vu son résultat opérationnel doubler à 4,6 milliards d'euros au premier semestre. Sur l'ensemble de l'exercice, le groupe compte dégager un résultat d'exploitation avant amortissement de 16,8 milliards d'euros, et un résultat d'exploitation supérieur à 9,2 milliards.Orange avance de 1,28% à 7,89 euros. L'opérateur de téléphonie mobile a annoncé un bénéfice opérationnel de 2,1 milliards d'euros au premier semestre, contre 1,24 milliard un an plus tôt, pour un chiffre d'affaires en hausse de 6,9% à 8,6 milliards d'euros.Autre filiale de France Télécom, Equant s'adjuge 7,35% à 6,28 euros au lendemain de semestriels légèrement meilleurs que prévu. Son PDG, Didier Delépine, a annoncé sa démission. Il sera remplacé, le 31 juillet, par Daniel Caclin, actuel directeur général.A l'inverse, STMicroelectronics recule de 1,93% à 18,8 euros. Le groupe a annoncé son intention de procéder à une émission d'obligations convertibles, pour un montant maximum de 1,2 milliard de dollars. Par ailleurs, l'italien Finmeccanica, premier actionnaire du fabricant de semi-conducteurs, compte mettre sur le marché 500 millions d'euros d'obligations convertibles en actions STMicro.Aventis cède 2,03% à 46,34 euros en dépit de résultats supérieurs aux attentes du marché et d'objectifs confirmés. Le groupe franco-allemand a publié une hausse de 18,8% de son bénéfice au deuxième trimestre, à 603 millions d'euros. Le chiffre d'affaires recule en revanche de 6,2% à 4,17 milliards d'euros. Aventis précise que, à taux de change constants, son activité progresse de 6,9%. Le groupe pharmaceutique se dit en bonne voie pour atteindre ses objectifs de croissance annuelle dans ses activités stratégiques. Axa abandonne 2,25% à 14,78 euros. L'assureur a publié un chiffre d'affaires en retrait de 6,7 % au premier semestre à 37,45 milliards d'euros, un niveau légèrement inférieur aux attentes des analystes.TF1 recule de 3,38% à 28,73 euros. La chaîne de télévision a annoncé hier soir une croissance de 4,2% de son chiffre d'affaires au premier semestre. La filiale de Bouygues ajoute que son résultat net provisoire progresse de 23% à 138 millions d'euros sur la période.Michelin baisse de 2,09% à 32,78 euros. Le fabricant de pneumatiques a accusé une baisse de 34,9% de son bénéfice net au premier semestre. Le chiffre d'affaires s'inscrit en baisse de 6,1%. Michelin n'écarte pas une baisse de son marché au niveau mondial.Enfin, Oberthur Card Systems recule de 3,56% à 4,87 euros. Le fabricant de cartes à puce a fait état d'une baisse de 7,6% de son chiffre d'affaires du premier semestre. Sur le seul deuxième trimestre, l'activité recule de 14,8%. Oberthur précise que, à taux de change constants, les ventes progressent de 1,5% sur les six premiers mois de l'année, mais qu'elles se tassent de 5,6% au deuxième trimestre.Johan DeschampsCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :