Echec pour le péage à camions sur les autoroutes allemandes

L'Allemagne suspend son projet de péages pour camions. Berlin a décidé d'annuler le contrat qui le liait au consortium Toll Collect pour mettre en place un système de facturation automatique embarqué utilisant un repérage satellitaire. Toll Collect devait mettre en service le péage à partir de janvier 2003, mais a repoussé à maintes reprises la date de démarrage du projet. "Nous ne pouvons pas continuer à travailler sur cette base", affirme le ministre allemand des transports Manfred Stolpe. Toll Collect, détenu à 90% par Deutsche Telekom et DaimlerChrysler et à 10% par Cofiroute, et le gouvernement ont discuté toute la nuit pour parvenir à un accord. En vain. Et chacun y perdra sans doute beaucoup. Berlin était en effet prêt à dépenser jusqu'à 7,3 milliards d'euros pour ce système. Il attendait, en retour, 2,8 milliards d'euros dans les caisses de l'Etat fédéral grâce à ce péage. Le gouvernement, qui va remettre en place d'ici six mois un système de facturation par vignette, ne devrait récolter sur 2003 que 40 millions d'euros environ. La déception est donc énorme pour Berlin qui, cependant, ne ferme pas la porte. L'annulation du contrat liant l'Etat à Toll Collect devrait en effet être effectif d'ici deux mois. D'ici là, le consortium peut proposer un projet aménagé. Mais Manfred Stolpe ne compte pas sur un tel scénario. Il estime en revanche que l'Allemagne "a besoin d'un péage pour poids lourds sur ses autoroutes". Un nouvel appel d'offres devrait donc être lancé, mais il faut compter 36 mois avant qu'il aboutisse au choix d'un projet. Un nouveau système ne pourra donc pas voir le jour avant 2006. La rupture s'est décidée sur les propositions de Toll Collect. Ce dernier estimait pouvoir lancé un système "allégé" début 2005. Le péage aurait fonctionné à plein régime au début de 2006. dans la mesure où Toll Collect proposait des indemnités "sans commune mesure avec le manque à gagner du gouvernement", Berlin a sans doute jugé plus intéressant de lancer un nouvel appel d'offres.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.