Alcan au mieux avant d'avaler Pechiney

 |  | 388 mots
Lecture 2 min.
Alcan résiste grâce à la hausse des prix de l'aluminium. Alors que l'action Pechiney n'est plus cotée depuis la semaine dernière à la Bourse de Paris, Alcan a annoncé des résultats trimestriels dans le haut de la fourchette des prévisions d'analystes. Le groupe canadien a ainsi enregistré entre septembre et décembre un bénéfice net de 143 millions de dollars américains, soit 44 cents par actions. En 2002, sur la même période, le groupe avait dû se contenter de 26 millions de dollars de profit (8 cents par action). En fait, le groupe a bénéficié d'une hausse du prix de l'aluminium. Sur le marché londonien, ce prix a progressé de 12% en un an. Rien d'étonnant donc à ce que le chiffre d'affaires d'Alcan ait grimpé au quatrième trimestre de 13% en un an à 3,5 milliards de dollars, malgré une baisse de 3% des livraisons en volume. La modification de la législation sur les entreprises en Australie, où le groupe réalise une grande part de son activité, a également permis de voir la facture fiscale se réduire considérablement. Mais l'effet de change a, lui, joué négativement. Certes, Alcan publie ses comptes en dollars américains. Ses ventes n'ont donc pas été atteintes par la hausse des dollars canadien et australien. A l'inverse, la facture liée aux changes a été lourde pour les coûts. La plupart des sites de production d'Alcan sont en effet situés au Canada et en Australie. Et ces productions sont livrées aux Etats-Unis. Or, les monnaies de ces deux pays ont encore plus grimpé face au dollar américain que l'euro en 2003. Par exemple, "l'aussie" a gagné 37,5% par rapport au billet vert l'an passé. Résultat: le coût des effets de change s'élève pour le quatrième trimestre à 53 millions de dollars et pour l'ensemble de l'année 2003 à 306 millions de dollars.Malgré tout, Alcan résiste bien grâce à ses réductions de coûts. A périmètre et taux de change constants, le bénéfice opérationnel grimpe sur un an de 11% au quatrième trimestre à 42 dollars par action. Les analystes interrogés par Reuters n'attendait que 39 dollars par action. Alcan est donc prêt à intégrer Pechiney durant l'année 2004.A mi-séance, le titre gagnait 1,6% à New-York.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :