Le déficit extérieur de la France s'est creusé en février

 |   |  395  mots
Dans la foulée d'une année 2004 médiocre, le solde la balance commerciale de la France est à nouveau négatif en février. Et ce pour le neuvième mois consécutif.En février, le déficit a atteint 1,517 milliard d'euros contre 1,223 milliard en janvier et 2,6 milliards en décembre (en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables) selon les services des Douanes. En cumulé, sur les douze derniers mois, le solde négatif de la balance commerciale s'élève à 11,7 milliards d'euros, soit 0,7% du PIB.Pour mémoire, en 2004, la France a accusé un déficit de 8,2 milliards d'euros, à comparer aux 815 millions d'excédent enregistré en 2003, contribuant négativement à hauteur de 1,1 point à l'évolution du PIB.En février, les importations ont légèrement dépassé les 31 milliards d'euros, les exportations s'élevant dans le même temps à 29,537 milliards d'euros. A l'origine de ce creusement du déficit, la légère augmentation de la facture énergétique, passée de 2,63 à 2,78 milliards d'euros. Tirées par la forte demande domestique en provenance des ménages, les importations de biens de consommations ont progressé assez nettement, le déficit commercial pour ce type de produits passant de 591 à 795 millions d'euros entre janvier et février.Du côté des exportations, la vente de 17 Airbus, qui a rapporté 1,5 milliard d'euros, reste insuffisante pour compenser l'augmentation des importations.Sur le plan géographique, les échanges avec les pays de la zone euro se sont à nouveau dégradés, le déficit s'établissant à 1,4 milliard en février contre 1,1 milliard en janvier. Même constat avec les pays de la zone Asie. Le déficit est passé de 1,6 milliard à 1,8 milliard sur la période. "Les achats à l'Asie atteignent un nouveau record. Les importations de Chine et de Hong Kong, toujours dynamiques pour l'électronique de loisirs, progressent nettement pour le matériel informatique et les articles d'habillement", notent les services des Douanes."A l'arrivée, après avoir enregistré l'année dernière son premier déficit depuis 2000, le commerce extérieur français devrait de nouveau s'établir en négatif en 2005. Le solde pourrait ainsi s'élever à 10 milliards d'euros, ce qui serait un record depuis 1990. Il semble malheureusement bien que la France ait retrouvé ses mauvaises habitudes des années 70 et 80", constate Alexandre Bourgeois, économiste chez Natexis Banques Populaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :