Le recul du chômage confirme l'amélioration conjoncturelle allemande

 |   |  306  mots
La reprise allemande se confirme peu à peu. En données brutes, le nombre de chômeurs de la première économie européenne a reculé de 99.000 à 4,55 millions de personnes en octobre par rapport au mois précédent. Le taux de chômage s'élève désormais à 11% contre 11,2% en septembre, selon ces données brutes qui font référence dans le débat public. Selon les données CVS (corrigées des variations saisonnières), le taux de chômage a reculé pour la quatrième fois en cinq mois, à 11,6% contre 11,7% en septembre, soit une réduction de 36.000 chômeurs, contre 18.000 attendus par le consensus recueilli par Bloomberg. Une amélioration due en grande partie aux embauches pour des postes peu qualifiés et à temps partiel. Après la publication d'un indice Ifo du climat des affaires en octobre à un plus haut depuis cinq ans, ce chiffre confirme l'orientation favorable de l'économie allemande."Depuis le début de l'année, les statistiques de chômage sont faussées par les réformes du marché du travail", souligne néanmoins Sylvain Broyer, économiste chez Ixis. Il n'empêche, la nouvelle devrait mettre du baume au coeur des Allemands qui voient depuis quelques jours la situation politique de leur pays s'envenimer. De fait, si certains considéraient la formation d'une grande coalition comme le pire scénario à l'issue des élections législatives allemandes, les événements de cette semaine augurent d'évolutions pires encore. Le chef du SPD Franz Müntefering et le leader de la CSU bavaroise Edmund Stoiber ont tous deux refusé de faire partie du gouvernement, mettant en péril le fonctionnement de la grande coalition. "Ces défections affaiblissent l'autorité du SPD autant qu'elles remettent en cause la légitimité de la chancelière Angela Merkel", explique Daragh Maher, chez Calyon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :