Azzedine Alaïa rachète sa marque à Prada

Le groupe italien se déleste de la marque Alaïa pour se concentrer sur ses marques historiques (Prada, MiuMiu, Church, Car Shoe) et se préparer à sa prochaine entrée en Bourse.

Le groupe de mode italien Prada a revendu au designer Azzedine Alaïa la totalité du capital de la marque Alaïa, a annoncé ce vendredi après-midi la firme transalpine dans un communiqué. Prada avait racheté la marque en octobre 2000. L'an dernier, la marque Azzedine Alaïa avait contribué à hauteur de 13,2 millions d'euros au chiffre d'affaires total du groupe Prada (1,425 milliard d'euros).

La revente au fondateur de la marque s'inscrit dans une série de cessions similaires opérées ces derniers mois par Prada afin de se recentrer sur ses marques principales, Prada, MiuMiu, les chaussures Church et Car Shoe. Prada a ainsi cédé récemment les marques déficitaires Jil Sander et Helmut Lang. "Pour Prada, cet accord est aussi la confirmation de la stratégie de focalisation sur ses marques de référence, afin de garantir au groupe un développement soutenu et de plus en plus profitable sur les principaux marchés du monde", a d'ailleurs commenté le PDG de Prada, Patrizio Bertelli.

Cela avait permis au groupe italien dirigé par Miuccia Prada et son mari Patrizio Bertelli de réduire l'endettement de leur firme à moins de 500 millions d'euros à fin décembre 2006 contre 577 millions un an auparavant. Il faut dire que Prada, après plusieurs tentatives infructueuses, souhaite s'introduire en Bourse dans les prochains mois. En décembre dernier, la banque Intesa Sanpaolo a injecté 100 millions d'euros d'argent frais dans Prada, en échange d'une participation de 5 % dans la célèbre marque de luxe.

Le groupe soulignait toutefois il y a quelques jours que la valeur totale de Prada est bien supérieure aux 2 milliards d'euros ayant servi de référence pour l'opération d'Intesa. Selon un porte-parole de Prada, la valeur du groupe oscille entre 3 et 3,5 milliards d'euros. Prada dispose de 267 magasins dans le monde. En 2006, le maroquinier italien a dégagé un bénéfice de 76 millions d'euros, en hausse de 63% sur un an.

Prada et Azzedine Alaïa maintiennent cependant une collaboration "dans le développement et la production des collections de chaussures et de maroquinerie", coeur de métier du groupe italien. "Je suis heureux que notre collaboration continue sur des bases différentes mais en cohérence avec les développements importants que je veux donner à la marque Alaïa", précise le designer star des années 1980.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.