Les boissons et l'Asie tirent les profits de Danone

 |   |  519  mots
Grâce aux bonnes performances des boissons et de la zone Asie, Danone a enregistré en 2006 des résultats proches des attentes des analystes. Le quatrième trimestre a été particulièrement performant avec une croissance organique des ventes de 11,5%. Le groupe agroalimentaire vise une poursuite de sa croissance en 2007.

Grâce aux bonnes performances des boissons et de la zone Asie, Danone a enregistré en 2006 des résultats proches des attentes des analystes. Le groupe agroalimentaire vise une poursuite de sa croissance en 2007. Pour l'exercice en cours, Danone table sur une croissance organique du chiffre d'affaires de 6 à 8%, une hausse de son résultat opérationnel courant compris entre 7 et 10% et un gain de plus de 20 points de base de sa marge opérationnelle courante à périmètre et taux de change constants. Il table aussi sur une progression de son bénéfice net courant par action supérieure à 10%.

A 1,914 milliard d'euros, le résultat opérationnel courant 2006 est proche du consensus établi par Reuters de 1.918 millions d'euros. La marge opérationnelle atteint 13,60% (13,67% attendu), soit une hausse de 25 points de base. Le bénéfice net part du groupe s'est inscrit en repli à 1,353 milliard (1,265 milliard prévus), sachant que le bénéfice net 2005 intégrait un solde net d'éléments exceptionnels positifs de 430 millions d'euros.
Le bénéfice par action est ressort à 4,88 euros (4,89 euros prévus). Au titre de l'exercice passé, Danone versera un dividende deux euros, en progression de 17,7%.

De leur côté, les ventes ont augmenté de 8,1% à 14,073 milliards (14,091 milliards attendus). Sur le seul quatrième
trimestre, leur accroissement à périmètre et taux de change constants a été de 11,5%. Par produits, la hausse des ventes en 2006 a été de 14,8% dans les boissons à 3,942 milliards, contre un gain de 9,2% à 7,934 milliards dans les produits laitiers et d'à peine 3,1% dans les biscuits à 2,197 milliards. Par zone géographique, l'Asie affiche un bond de 20,6% à 2,429 milliards tandis que l'Europe est à +5,1% à 8,582 milliards et le reste du monde à +16% à 3,062 milliards.

La dette financière nette du groupe s'élevait à 2,902 milliards au 31 décembre 2006 contre 3,572 milliards un an plus tôt. Ses investissements industriels se sont chiffrés à 692 millions contre 607 millions en 2005. Les investissements financiers ont pesé pour 575 millions. Danone précise que le montant des produits de cessions d'activités ou de participations s'est établi à 607 millions. Enfin, Danone dit envisager de procéder "activement" à des rachats d'actions en 2007 après des rachats pour 731 millions en 2006.

Commentant ces chiffres, Franck Riboud, Président Directeur Général du Groupe Danone a notamment déclaré:"2006 est une fois encore une année de développement et de croissance pour Danone. Laprogression de notre chiffre d'affaires dépasse nos objectifs, soutenue par une belle performance au second semestre et un 4ème trimestre exceptionnel. Notre résultat opérationnel et notre résultat net sont également à la hausse et pour la 12ème année consécutive notre marge progresse de façon significative. Cette performance repose sur plusieurs moteurs: la priorité stratégique donnée à l'innovation, notre force en matière de produits santé, nos positions de leaders sur nos trois métiers, ainsi que notre développement géographique (ouverture de nouveaux pays et renforcement sur nos marchés existants). Nous démarrons une nouvelle année sereins, en confirmant nos objectifs récemment révisés à la hausse, et confiants sur notre capacité à poursuivre notre croissance interne et de conquérir de nouveaux marchés."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :