Beiersdorf table sur une amélioration de ses performances cette année

 |   |  242  mots
Le fabricant de la crème Nivea a finalisé la vente de son usine française de Savigny-le-Temple.

Beiersdorf est confiant pour l'exercice en cours. Le groupe allemand, propriétaire notamment des marques Nivea et Tesa, vient d'annoncer qu'il prévoyait pour 2007 une croissance de 7 à 8% de ses ventes grand public et une marge d'exploitation supérieure à celle de l'an dernier. "Je suis extrêmement optimiste pour l'avenir", a déclaré le président du directoire Thomas Quaas, dans une lettre aux actionnaires publiée dans le rapport annuel.

Même si l'activité devrait se stabiliser en Europe, Beiersdorf s'attend à une forte croissance de la demande en Asie, ainsi qu'en Amérique Latine et en Europe de l'Est. Le marché des cosmétiques dans son ensemble devrait croître de 3% par an, avec des performances supérieures attendues notamment au Brésil, en Russie, en Chine et en Inde.

"Nous avons un objectif clairement défini: d'ici à 2010, nous voulons augmenter notre part de marché mondiale à 5,5%" a précisé Thomas Quaas. En 2006, le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 7,3% à 5,12 milliards d'euros - une progression supérieure à l'objectif initial de +6% - pour un bénéfice avant impôts et charges financières hors exceptionnels de 597 millions d'euros (531 millions en 2005).

Le groupe a également annoncé ce matin la finalisation de la vente de son usine française de Savigny-le-Temple qui emploie 350 salariés. La partie production des produits Beiersdorf en France va aller à la société luxembourgeoise Fareva et la partie logistique va être reprise par le groupe français Norbert Dentressangle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :