Total se présente sous son meilleur jour devant une centaine d'étudiants

 |   |  368  mots
Les jeunes viennent des cinq continents. Le groupe souhaite recruter et internationaliser ses équipes.

Pour recruter les hauts potentiels dont il a besoin et toujours plus internationaliser ses équipes, le groupe Total invite 102 étudiants de 80 universités des cinq continents pour la deuxième session de sa "Total summer school". Pendant une semaine, depuis le dimanche 1 juillet 2007, une centaine des meilleurs cerveaux des universités des cinq continents planchent dans le cadre enchanteur de l'Abbaye des Vaulx-de-Cernay. Les plus importants dirigeants du groupe pétrolier participent à l'opération. Le PDG, Christophe de Margerie, a prononcé un discours le mardi 3 juillet 2007. Une manière pour Total de se montrer sous son meilleur jour.

L'affaire a commencé par une présentation de chacun des pays sous une forme ludique, chants indonésiens et chocolats belges, pour les étudiants des 24 pays africains (Nigeria , Angola, Afrique du sud), asiatiques (Chine, Indonésie, Inde, Turquie), américains (Mexique, Argentine, USA, Canada), européens (Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Belgique, Russie) et australien auxquels se sont joints 10 étudiants français. Les jeunes se présentent: parmi eux, 45 femmes et 56 hommes. Les deux tiers suivent des formations scientifiques.

Une série de conférences suivent en anglais et sur un rythme trépidant: lundi, les grands enjeux de l'énergie; mardi, la stratégie des grands secteurs d'activité du groupe; mercredi, les relations avec les Etats-hôtes et la responsabilité sociale de l'entreprise; jeudi, les ressources humaines dans un groupe international; vendredi, le Moyen-orient; samedi, les jeunes managers de Total viennent présenter leurs métiers, leurs carrières. Les soirées sont consacrées à la détente, à Paris-by-night et à Versailles. Le tout sous la bienveillante houlette de Nathalie Fokart, la directrice de l'université Total.

L'année dernière, une cinquantaine d'étudiants ont participé à ce programme, à l'issue duquel trois étudiants européens, un chinois et un indonésien ont été embauchés par le groupe. Des stages ont été proposés à cinq autres. Le groupe Total est considéré par les jeunes diplômés de grandes écoles de commerce et d'ingénieurs comme leur entreprise préférée selon une enquête la Tribune-PlaceOjeunes.

Des signes d'ouverture comme celui-ci devraient se multiplier au fil du temps, pour une entreprise réputée pour son absence de communication.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :