Victimes du vote utile, les Verts plafonnent à 1,5% des suffrages

 |   |  248  mots
Dominique Voynet a recueilli 1,5% des voix pour le parti des Verts. Un score historiquement faible, dû pour la candidate écologique à un vote utile massif en faveur de Ségolène Royal.

Seulement 1,5% des voix... La candidate des Verts, Dominique Voynet, n'a pas réussi à mobiliser les électeurs autour de sa candidature pour le premier tour de l'élection présidentielle. En 2002, Noël Mamère avait recueilli quatre points de plus pour le parti écologiste avec 5,25% des suffrages exprimés. Ce score est le plus faible réalisé depuis la première candidature du parti vert à l'élection présidentielle de 1988.

Principal responsable pour la candidate écologique: le vote utile. Dominique Voynet s'est dit "massivement victime du vote utile", estimant que "le matraquage en faveur de ce vote a été très efficace". Un faible score qui semble en effet paradoxal alors que le thème de l'environnement n'avait jamais été aussi débattu lors d'une campagne électorale.

Les enjeux écologiques avaient été repris par les principaux candidats, notamment grâce à l'intervention de Nicolas Hulot. Un temps potentiel candidat à la présidentielle, l'animateur et défenseur de l'environnement a fait de la concurrence aux Vert, en imposant auprès des candidats principaux la signature de son "Pacte écologique".

Dominique Voynet a appelé à voter pour Ségolène Royal pour le second tour. Sans poser de conditions à son rallliement, elle a néanmoins demandé à la candidate du Parti socialiste de prendre en compte les considérations écologiques. Les Verts devront, eux, tirer les leçons de ce score historiquement faible. Les élections législatives permettront peut-être de déterminer l'avenir d'un parti qui se cherche depuis plusieurs années.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :