Danone choisit de se développer sans Mengniu en Chine

Le leader mondial des produits laitiers a mis fin à son projet de co-entreprise avec le leader chinois des yaourts.

Nouveau rebondissement en Chine pour le groupe agroalimentaire français. Cette fois-ci, il ne s'agit pas de son différend dans les eaux avec son partenaire Wahaha mais il est question de son développement dans les produits laitiers frais. Danone vient d'annoncer qu'il mettait fin à son projet de co-entreprise avec le chinois Mengniu Dairy Group, le leader local des yaourts et crèmes glacées avec un chiffre d'affaires annuel proche du milliard d'euros.

Les discussions avait commencé il y a pile un an. A terme, Danone aurait détenu 49% et Mengniu 51% de la joint-venture. Toutefois, le groupe français "n'ayant pas obtenu les conditions pré-requises dans le temps imparti pour concrétiser cette joint-venture", il a préféré laisser tomber.

Probablement échaudé par ses démêlés juridiques avec Wahaha, Danone estime désormais qu'il se développera mieux seul. "Nous avons acquis suffisamment d'expérience. Nous avons maintenant la conviction que nous n'avons pas nécessairement besoin d'une joint-venture pour vendre nos produits, notamment les blockbusters, qui se développent avec succès en Chine depuis deux ou trois ans", explique-t-on chez Danone.

Toutefois, pour l'instant, les partenariats opérationnels passés entre les deux groupes demeurent. Ainsi, Mengniu continuera à sous-traiter et distribuer la marque Bio (rebaptisée Activia hors de Chine), l'un des blockbusters du leader mondial des produits laitiers frais. "Mais il n'est plus question d'engagements capitalistiques", précise Danone.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.