France Télécom confirme ses objectifs 2008 et envisage des acquisitions

L'opérateur France Télécom enregistre au premier trimestre une hausse de 1,4% du chiffre d'affaires sur un an et dépasse les attentes. La marge opérationnelle brute (MBO) progresse également. Le groupe confirme ses objectifs 2008 et envisage toujours des acquisitions en Europe.

Alors qu'un consensus d'analystes tablait sur 12,95 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour l'opérateur de l'Hexagone, France Télécom, au premier trimestre 2008, ce dernier vient d'annocner ce mercredi avoir finalement réalisé 13,03 milliards d'euros. Il enregistre ainsi 1,4% de hausse par rapport au même trimestre de l'année précédente. A base comparable, c'est-à-dire à taux de change et périmètre constants, la croissance s'élève à 3,7%.

La marge opérationnelle brute (MBO) ressort à 4,79 milliards d'euros sur la même période et progresse de 2,8% à données variables et de 4,6% à base comparable.

Commentant l'activité du groupe dont il est PDG, Didier Lombard, déclare dans le communiqué: "la progression du chiffre d'affaires de ce trimestre s'observe sur l'ensemble de nos segments et géographies, et s'appuie en particulier sur le retour à la croissance des marchés matures d'Europe occidentale dont la France".

Concernant les perspectives pour 2008, France Télécom maintient ses prévisions et vise toujours un cash-flow organique supérieur à 7,8 milliards d'euros, en maintenant notamment un taux d'investissement à environ 13% du chiffre d'affaires.

Concernant l'intérêt qu'il avait reconnu avoir à l'égard de son homologue scandinave TeliaSonera, le directeur financier de France Télécom, Gervais Pellissier, a précisé lors d'une conférence téléphonique: "Il n'y a pas aujourd'hui de négociation entamée avec TeliaSonera mais il y a de notre point de vue un contexte favorable pour le groupe à regarder des opérations de consolidation". Et de réaffirmer: "TeliaSonera nous intéresse, nous travaillons sur le sujet".

Le groupe insiste de nouveau sur sa volonté de maintenir sa politique de cessions et d'acquisitions, reposant notamment sur un renforcement de sa présence en Europe occidentale.

A la Bourse de Paris, ces chiffres font évoluer l'action France Télécom dans le vert avec 0,78% de hausse, s'échangeant à 20,50 euros peu après l'ouverture.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.