Fermeture en vue d'un "hedge fund" dédié aux matières premières, dont Lehman possède 20%

Victime d'importantes pertes en raison du reflux des prix des matières premières, le "hedge fund" Ospraie Management va devoir fermer le plus gros de ses fonds. La banque Lehman Brothers est indirectement touchée.

Les importantes variations des cours des matières premières, en forte hausse ces derniers mois mais qui ont nettement refluer depuis plusieurs semaines, font des dégâts, notamment chez ceux qui ont spéculé sur ces produits.

Ainsi, selon le Wall Street Journal , le hedge fund Ospraie Management qui est un grand intervenant sur ce marché des matières premières et gérait à fin 2007 quelque 3,8 milliards de dollars soit 2,5 milliards d'euros, va devoir fermer le plus gros de ses fonds.

Cette décision a été communiquée aux investisseurs par le gérant du fonds, nommé Dwight Anderson, via une lettre, dont le Wall Street Journal indique avoir obtenu copie. Elle est due à la perte de valeur de 27% subie sur le seul mois d'août. Or, les statuts du fonds prévoieraient sa liquidation dès que les pertes atteignent 30%.

Les investisseurs vont recevoir 40% de la valeur résiduelle des actifs de ce fonds avant la fin septembre et 40% supplémentaires d'ici fin 2008. Il serait plus difficile de solder les 20% restants, moins liquides.

Déjà très mal en point, la banque d'affaires américaine Lehman Brothers va faire les frais indirectement de cette mésaventure. Elle avait en effet acquis en 2005 20% du capital d'Ospraie pour un montant non révélé.

Ospraie s'était illustré en mars dernier avec le rachat par un autre de ses fonds, Ospraie Special Opportunities, pour 2,1 milliards de dollars soit 1,5 milliard d'euros les activités de négoce du groupe agroalimentaire ConAgra.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.