Léger repli à la Bourse de Paris

 |   |  486  mots
Après avoir gagné hier 3,5%, la Bourse de Paris a subi quelques prises de bénéfices aujourd'hui. Le CAC 40 recule ce soir de 0,33% à 4.676 points. Les investisseurs ont été partagés entre d'un côté le fort rebond de l'indice IFO en Allemagne au mois de mars et de l'autre les mauvais indicateurs macro-économiques aux Etats-Unis et le profit warning lancé par la Deutsche Bank au sujet de ses résultats 2008.

Du coup, à Paris les valeurs bancaires sont en net recul. Le Crédit Agricole perd 3,21% à 19,57 euros. Dexia -2,45% à 17,90 euros. La Société Générale -1,11% à 63,59 euros. BNP Paribas -1,01% à 63,60 euros.

Recul aussi pour Sanofi-Aventis. L'action cède 2,04% à 46,50 euros. Le laboratoire a pourtant reçu un avis favorable de l'agence du médicament britannique sur son médicament anti-obésité l'Accomplia.

Le secteur automobile est également dans le rouge alors que deux emblématiques marques de luxe, Jaguar et Land Rover, sont passées aujourd'hui sous pavillon indien. Le conglomérat Tata les a racheté à Ford pour 2,3 milliards de dollars. Michelin baisse de 1,79% à 67,39 euros. Renault -1,23% à 70,10 euros et PSA Peugeot Citroën -0,58% à 49,70 euros.

Suez est aussi mal orienté. Le titre perd 1,31% à 40,40 euros. EDF, E.ON et Eni sont en lice pour reprendre la participation de Suez dans le groupe belge Distrigaz. La commission européenne avait obligé Suez à vendre ses parts en vue de sa fusion avec Gaz de France (-0,85% à 37,30 euros).

Du côté des hausses, Alstom s'installe en tête du CAC 40. L'action gagne 2,62% à 135,50 euros. Les actionnaires saluent les déclarations de Christine Lagarde qui a indiqué aujourd'hui ne pas avoir de plan pour Areva. Le marché spécule souvent sur un rapprochement entre Areva et Alstom.

Forte progression aussi pour Air-France KLM. +2,53% à 17,77 euros. Le patron de la compagnie a promis aux syndicats d'Alitalia de modifier le plan de suppression d'emplois envisagé dans sa première offre. "Un premier résultat", selon les syndicats d'Alitalia qui attendent toutefois les nouvelles propositions. De plus, le chef de file de la droite italienne, Silvio Berlusconi, opposé au projet de rachat par Air France-KLM, a annoncé ce mercredi qu'un groupe d'"importants hommes d'affaires" prêts à reprendre Alitalia allaient dévoiler leur projet dans les prochains jours pour tenter de contrer l'offre d'Air France-KLM .

Hausse également pour France Telecom. +1,10% à 21,12 euros. La valeur a été intégrée dans la liste des valeurs préférées d'UBS. A noter aussi que le groupe a annoncé un remaniement au sein de son état major.

Nette hausse aussi pour Veolia Environnement (+2,51% à 44,88 euros) et pour Arcelor Mittal (+2,10% à 50,50 euros).

Sur le reste du SRD, la SSII Altran a bondi de 6,88% à 5,12 euros grâce à un relèvement de recommandation de la part d'Exane BNP Paribas.

NRJ Group en revanche est toujours sanctionné en bourse à cause des résultats annuels inférieurs aux attentes et des révisions à la baisse des objectifs de cours de la part de quatre grandes banques. Le titre perd 2,59% à 5,26 euros.

Enfin, les cours du brut continuent de grimper après la nouvelle baisse hebdomadaire des stocks de carburant et de produits distillés aux Etats-Unis. Le baril WTI vaut 105,47 dollars et le baril de Brent est à 103,57 dollars. Sur les changes, l'euro est à nouveau en hausse face au billet vert grâce à la progression inattendue de l'Ifo. 1euro pour 1,5757 dollar.

(Egalement disponible en vidéo sur votre site)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :