VW Jetta Hybrid : Volkswagen attaque la Toyota Prius, pionnière de l’hybride

 |  | 998 mots
(Crédits : VW)
Rivale de la Toyota Prius, cette Volkswagen Jetta hybride est plus performante et agréable à conduire sur route. Une proposition « verte » essence-électrique intéressante, grâce à une consommation très basse et au super-bonus écologique. Mais cette berline classique à vocation familiale pâtit d’un mini-coffre à cause des batteries.

La fameuse Toyota Prius hybride a enfin une rivale européenne. Il était temps. La pionnière nippone de 1997 se voit désormais concurrencée par une Volkswagen. Cette Jetta hybride du groupe allemand, une berline de gamme moyenne aux lignes classiques, offre un moteur à essence de 1,4 litre de cylindrée développant 150 chevaux et un (petit) moteur électrique de 27. Le tout fait 170 chevaux, car les deux motorisations ne fonctionnent pas exactement ensemble, les deux puissances ne se cumulant pas tout-à-fait. Botte secrète : la Jetta fonctionne avec une boîte à double embrayage « DSG » à sept vitesses, ce qui se fait de mieux aujourd'hui en matière d'agrément. Cette quatre portes rallongée avec coffre séparé est en fait une ancienne Golf VI recarrossée, produite à Puebla au Mexique et destinée essentiellement au marché nord-américain.

 Une robe extrêmement classique

Sous sa robe extrêmement classique, la Jetta n'en est pas moins une belle et flatteuse berline, sage et intemporelle - donc indémodable. La déclinaison hybride est strictement identique à la version thermique. Elle en reprend la très correcte habitabilité, la bonne accessibilité, mais perd en revanche l'immense avantage traditionnel du grand coffre. A cause des batteries, celui-ci est sérieusement amputé. Difficile de partir en vacances avec sa famille. Sinon, la position de conduite reste satisfaisante avec des réglages simples, la planche de bord nette, propre, sans chichis, avec des fonctions facilement repérables. C'est bien assemblé et plutôt costaud. Mais quelques grincements en provenance des portières sur mauvaise route nous ont agacés. La qualité de fabrication mexicaine serait-elle inférieure à celle des véhicules produits en Allemagne ?

Volkswagen Jetta h

170 chevaux lymphatiques

Volkswagen précise que les 170 chevaux répertoriés ne sont utilisables que sur une durée temporaire. C'est le moins qu'on puisse dire. De fait, on n'a jamais une telle impression de puissance. On a même souvent la sensation qu'au moins une cinquantaine de bourrins se sont échappés du haras et manquent à l'appel. Il est vrai qu'il faut composer avec 200 kilos de batteries… Bref, il ne faut pas s'y laisser prendre. Malgré une très agréable transmission, ce n'est en aucun cas une voiture sportive. Pas de problème sur route et autoroute où la voiture se débrouille fort convenablement.

Pas très plaisante en ville

Mais, à bas régime en ville, cette Jetta fonctionne avec une certaine paresse. Les démarrages en mode électrique sont lents. Monter une rampe de parking à froid est pénible. Et la gestion entre motorisation électrique et thermique se révèle imparfaite. La voiture semble hésiter, notamment en cas de relance. Du coup, la boîte « DSG », connue sur d'autres véhicules de la gamme pour sa rapidité, a du mal à lisser les soubresauts. Rien de grave. Mais les petits à-coups en circulation urbaine ne sont pas très agréables.

Frein moteur grâce à la "DSG"

Sur route sinueuse, on peut heureusement compter sur la belle réactivité de la boîte, qui rétrograde d'elle-même sur un simple coup de frein. A condition de positionner le levier en position « S ». Par rapport à une Toyota Prius, la Jetta est moins sereine en ville, mais elle affiche un dynamisme très supérieur sur route ou autoroute. Elle est aussi nettement plus utilisable en montagne grâce à sa boîte « DSG » qui lui fournit beaucoup de frein moteur en descente.

Volkswagen Jetta h

Sobriété remarquable

Si l'agrément mécanique est perfectible, nous nous inclinons en revanche devant les belles prouesses en matière de consommation. Au terme d'un parcours avec beaucoup de ville et en conduite soutenue, nous n'avons pas dépassé 5,5 litres aux cents. Bravo. De ce point de vue, cette Jetta répond bien au cahier des charges.

 Lourde à la conduite

Avec ses 200 kilos de surpoids, la Jetta hybride est lourde à la conduite, avec des réactions moins vives que d'habitude. Mais cette berline, plus pesante, moins agile, tient globalement bien la route. Attention quand même au train avant sur route humide ! La puissance a parfois du mal à passer aux roues avant motrices au démarrage sans les faire hésiter et vibrer sur chaussée très grasse. Le surpoids des batteries sur l'arrière déleste un peu trop le train avant. Le confort se retrouve aussi dégradé par rapport à une simple Jetta diesel, avec une plus grande raideur des trains roulants. C'est assez ferme, mais supportable.

Prix compétitif avec le super-bonus

A 30.450 euros dans une finition unique Confortline, le modèle hybride coûte plus cher, facialement, qu'une diesel de 105 chevaux avec le même équipement et la même boîte à double embrayage « DSG ». Seulement voilà, l'hybride, qui rejette à peine 95 grammes de C02 au kilomètre, bénéficie, du moins pour l'instant, d'un super-bonus gouvernemental de 3.045 euros, ce qui met de fait cette Volkswagen à peu près au même prix que la version diesel équivalente (26.880 euros). Dès lors, pourquoi s'en priver, même si les hybrides doivent encore évoluer ? On a aussi la satisfaction d'avoir un moteur à essence intrinsèquement plus propre qu'une mécanique à gazole. Seules vraies réserves : le coffre insuffisant et, pour les très grands rouleurs, un litre de sans-plomb plus cher que celui du gazole. On attend avec impatience la Golf VII hybride rechargeable prévue pour la mi-2014. Mais ce sera plus onéreux.

 

Prix du modèle essayé :VW Jetta Hybrid : 30.450 euros (-3.045 euros de bonus)

 Puissance du moteur : 170 chevaux (essence+électrique)

Dimensions : 4,64 mètres (long) x 1,78 (large) x 1,48 (haut)

Qualités : Présentation nette avec des repères simples, bonne position de conduite, sobriété remarquable, boîte à double embrayage efficace, agrément sur route et autoroute supérieur à la Toyota Prius…

 Défauts : …mais gestion moteur électrique-thermique imparfaite, démarrages lents, surpoids, train avant « léger » sur chaussée humide, confort dégradé, coffre amputé

 Concurrente : Toyota Prius Dynamic (17 pouces): 28.600 euros

 Note : 13,5 sur 20

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/12/2014 à 15:58 :
Je l ai depuis une an cette J ETTA H ...Je peux vous dire qu elle est TOP...
a écrit le 26/12/2014 à 17:42 :
J AI UNE JETTA H C EST LE TOP......
a écrit le 27/12/2013 à 17:27 :
Propriétaire d'une Jetta Hybride depuis 2 mois, cette voiture est vraiment le top. La qualité de fabrication est remarquable. La consommation est plus basse que sur un diesel turbo-compressé. La puissance à l'accélération est stupéfiante et le silence est d'or. Un régal ! Tant mieux que VW ne fasse pas trop de pub sur ce modèle.
Réponse de le 28/12/2014 à 15:54 :
APRES UNE PRIUS II, J AI UNE JETTA DEPUIS UN AN JE FEAI LE MEME COMMENTAIRE DE Ufo999 ELLE EST TOP CETTE JETTA H
a écrit le 23/12/2013 à 11:49 :
Récent propriétaire d'une Jetta Hybrid, je redécouvre le plaisir de conduire : confort, puissance et sobriété.
Les 170 ch cumulés sont bien là. Les changements de rapports de la boîtes DSG7 sont d'une très grande fluidité. On ne distingue quasiment pas les passages de vitesse. A 90km/h, on est déja en 7ème vitesse. Les reprises sont fulgurantes et sans creux, contrairement à un TDI.
Consommation réelle depuis le début (achat neuf): 5,8l/100km pour 2600 km parcourus en alternant ville et autoroute et un peu de conduite sportive pour tester la machine.
En ville, c'est le silence absolu avec seulement 4,6l/100km. Avec un peu d'habitude et d'anticipation sur le parcours, on réduit considérablement sa consommation pour optimiser l'utilisation du mode électrique.
Vivement l'hybride rechargeable pour encore réduire la consommation d'essence.
a écrit le 06/12/2013 à 19:29 :
BOB A RAISON LA BATTERIE PESE EXACTEMENT 37 KILOS ET NON 200 KILOS ET ACCELERE COMME UNE SPORTIVE ......L ESSAYEUR A DU CE TROMPER DE MODELE.....
a écrit le 06/12/2013 à 19:29 :
BOB A RAISON LA BATTERIE PESE EXACTEMENT 37 KILOS ET NON 200 KILOS ET ACCELERE COMME UNE SPORTIVE ......L ESSAYEUR A DU CE TROMPER DE MODELE.....
a écrit le 13/10/2013 à 9:41 :
AYANT UNE PRIUS II DE 2007 JE N AI EU A CE JOUR AUCUN PROBLEME VOITURE TRES AGREABLE A CONDUIRE TRES FAIBLE CONSOMATION 4 L 5 EN GENERAL SUR LONGS PARCOURS EN VILLEJE
SUIS SOUVENT EN ELECTRIQUE DONC MOINS DE CONSO ,L IDEAL...........MAIS J AI VOULU CHANGER DE VEHICULE TOUJOUR HYBIDE BIEN SUR CAR C EST L AVENIR PROCHE.....J AI COMMANDER UNE JETTA HYBRIDE APRES PLUSIEURS ESSAIS ET JE PEUX VOUS DIRE QUE C EST UNE VERITABLE SPORTIVE , IL N Y A PAS L EFFET MOBYLETTE DANS LES FORTES...ACCELERATIONS..... LE FREINAGE EST TOP...FINITION PARFAITE....CONSO A VOIR QUAND JE L AURAI
a écrit le 02/10/2013 à 16:48 :
La Peugeot 3008 offre les mêmes sensations de conduite désagréables en ville, avec son système hybride diesel (je n'ai pas essayé les autres modèles hybrides diesel de PSA).
Du coup je me demande si c'est la brutalité du moteur diesel, ou la transmission robotisée qui s?accommode mal de l'hybridation.
Le système HSD Toyota avec une transmission à variation continue reste serein quel que soit le changement de rythme.
A noter que la conduite d'un véhicule hybride demande un changement complet de manière de conduire.
Ce qui est en revanche plus ennuyeux, c'est que dans le nouveau barème du bonus (1er novembre 2013), les hybrides non rechargeables tombent à 150 euros de bonus...
Ou comment tuer la techno hybride au profit encore du diesel si ce barème se confirme.
a écrit le 28/09/2013 à 21:34 :
Comme des batteries de 200 kilos alors qu'elles en font 36 ! Lol
a écrit le 28/09/2013 à 17:40 :
Histoire de recadrer un peu les choses, il faut dire que, dans leur ensemble, les "journalistes essayeurs" ne font pas preuve de beaucoup d'objectivité vis à vis des voitures hybrides, ce qui les amène à écrire pas mal de sottises. Par moment cela frise la désinformation.

Réponse de le 30/09/2013 à 8:34 :
Arrêtez vos agressions absurdes! Vous pouvez ne pas être d'accord, mais pourquoi penser que le journaliste est un demeuré? Des dizaines d'années d'expérience justifient ces essais! Alors, les sottises c'est vous qui les proférez en tout anonymat (bravo le courage!)
a écrit le 28/09/2013 à 16:07 :
Au final, je m'en sort avec une voiture de 170 cv boite dsg 7, bien équipée pour 26000 ?.
Je ne regrette pas mon achat. A ce prix, en thermique classique, je n'aurai eu qu'un pauvre scenic 110 cv. Pour info, j'avais avant une V50 2.0d powershift.
L'argument écologique était aussi important pour moi que le prix final.
Pour info, la voiture récupère l'énergie dans les descentes ... même sur autoroute.
Réponse de le 28/09/2013 à 18:14 :
Elle récupère dans les montées aussi sur route !
a écrit le 28/09/2013 à 13:25 :
Propriétaire d'une Jetta hybride depuis déjà 1 mois, je ne partage pas totalement votre avis.
Voiture lymphatique ?! Pour moi les 170cv sont bien présents et les dépassements ne sont qu'une formalité. La mienne ne fait aucun bruit, le silence est d'or autant le moteur que le mobilier.
Cette voiture n'a pas de frein moteur car en descente, un 3eme embrayage désacouple le moteur et se meut ( rien à voir avec la vache ) en roue libre.
Une Prius roule plus volontiers en électrique en ville, c'est clair mais la différence se fait sur la route.
Hybride pour la ville ou hybride pour la route, à vous de choisir :-)
Réponse de le 28/09/2013 à 15:23 :
@bod66. Le problème c'est que pour l'autoroute, une hybride ne sert a rien. D'ailleurs un diesel classique sera plus agréable et aura un meilleur rendement. Je ne vais quand même pas t'expliquer le principe de la récupération d'énergie ^^ A moins que chez VW on t'as peut être raconter un peu n'importe quoi...ce qui ne serait pas surprenant. C'est un peu la stratégie de vente du groupe.
Pour les parcours sinueux, le confort du système HSD Toyota est bien meilleure...rien a voir.
Système fiable et au point.
On attendra un peu pour savoir avec la jetta...
Et a ce prix, on a une ancienne plateforme ( pas de MQB), et un coffre ridicule.
Scandaleux pour un modèle 2013...
Réponse de le 28/09/2013 à 18:17 :
@bod

L'essentiel ,le juge de paix les conso aux 1000 kms, combien sur route, combien sur autoroute ?
Réponse de le 28/09/2013 à 19:58 :
Je l'ai dit plus bas mais je répete, baser ses calculs d'amortissements sur la simple conso est d'un autre temps... et l'entretien ?
Réponse de le 28/09/2013 à 21:25 :
Bod66, avez-vous eu la caméra de recul sur votre Jetta Hybrid ? A priori il y en a une au Canada et aux USA selon les modèles mais les "packages" changeant d'un pays à l'autre je me demandais si elle était présente sur les FR ? Je suis livré de la mienne courant Novembre normalement ... j'ai hâte !
Réponse de le 28/09/2013 à 21:38 :
Non, pas de caméra de recul au catalogue des options françaises mais j'ai radars avant arrière.
J'aurai voulu la sono Fender proposée aux States mais ça n'était pas dispo non plus.
Réponse de le 28/09/2013 à 21:48 :
A Godrev
J'ai pas encore 1000 kilomètres au compteur mais à vue de nez, je dirai 5,5 à 6 litres au 100 en usage mixte.
Réponse de le 28/09/2013 à 23:47 :
Merci :) et ça donne quoi la "sono" ? correcte ou bof ?
Elle semble très silencieuse en tout cas, c'est une des raisons pour laquelle j'ai choisi cette voiture : essence (et électrique) / boîte auto / 150 chevaux mini et j'aime bien la nouvelle tête de la Jetta : classique mais racée en même temps.
Réponse de le 29/09/2013 à 7:05 :
J'ai choisi cette voiture pour les même raisons.
La sono est correcte mais n'a pas la qualité d'un modèle premium. Je dirai que c'est un bon produit pour une sono d'origine.
Réponse de le 29/09/2013 à 9:34 :
@bod 66

Je suis à 6 L en SUBARU XV AWD mix route/autoroute et à 5.8 sur route sans contrainte de ralentissement, presque une hybride et 4 RM ! On peut sur petite auto du style CLIO DCI faire moins de 4 L, 3.9 précisément sur un PARIS province par route, c'est ce que fait mon neveu PARIS/NEVERS...
a écrit le 28/09/2013 à 11:29 :
C'est en 1900, alors qu'il n'est âgé que de 24 ans, que Ferdinand Porsche présenta à Paris la première version de la Lohner-Porsche propulsée par des moteurs électriques logés dans les roues. Plus fort encore, il décida de modifier légèrement son projet avant de le présenter au Salon de l'Auto de Paris en 1901 : Il ajouta un moteur thermique afin d'alimenter en énergie le générateur électrique, ce qui en fait le premier véhicule hybride de l'histoire !

Réponse de le 28/09/2013 à 16:44 :
Cette info est très pertinente, et personne ne peut être étonné ... Ferdinand Porsche a été le créateur de la philosophie VW et comme Ferdiand PIECH grand ingénieur capitaine d'Industrie patron de VW est un descendant de Porsche qu'il a intégré au groupe VW avec les marques mondiales les plus prestigieuses ... Bugatti, Audi, Lamborghini, Benthley, Porsche, Ducati, Ital Design, Karman, Man, Scania, Skoda, Seat, plus 19,9 % de Suzuki ... l'on voit bien cette exceptionnelle réussite indsutrielle TOUJOURS en avance d'une ou plusieurs technologies ...
Réponse de le 28/09/2013 à 18:18 :
Ach, bien aidé par les nazis cette petite marque Volkswagen...
Réponse de le 01/10/2013 à 10:48 :
Renault et Citroen aussi ont bien été aidé par les nazis ou les ont bien aidés ça marche dans les deux sens... M. BERLIET était un beau collabo...
a écrit le 28/09/2013 à 6:48 :
quelle est la consommation normalisé de cette voiture ?
l'hybride n'a d?intérêt que pour cela
a écrit le 28/09/2013 à 0:16 :
Pas un mot sur le rappel des VW en Chine pour les problèmes de fiabilites des boîtes DSG citées x fois dans cet article ?
Réponse de le 28/09/2013 à 1:02 :
Les boîtes DSG en Chine sont garanties 10 ans ou 160 000 km. Qui dit mieux ?
a écrit le 27/09/2013 à 21:54 :
VW group qui dispose d'une énorme trésorerie en cash consolidés par d'énormes profits et d'une énorme puissance industrielle, disposant de toutes les technologies possibles, a commencé une offensive kolossale pour faire face au marché des véhicules verts ... VW Group annonce 40 véhicules hybrid électriques ... près de 10 sont déjà sur le marché dans VW Group ... seuls Toyota et GM sont en mesure de suivre ... Daciarenault est "out" à la traine en technologies, et comme Daciarenault ne gagne pas d'argent et ne dégage pas de cash, daciarenault va conserver et amplifier son retard technologique et industriel...
Réponse de le 28/09/2013 à 9:33 :
Pour l'instant c'est plutôt VW qui suit Toyota. Toyota c'est 10 millions de voitures cette année, 5 millions d'hybrides vendus, dont 19 hybrides et un hybride rechargeable avec l'ajout de 18 nouveaux modèles d'ici décembre 2015... sans compter que ce sont de vrais hybrides.
Réponse de le 28/09/2013 à 10:25 :
Oui c'est exact, Toyota est suivi par VW ... ces 2 constructeurs engrangent des avances technologiques et industrielles conséquentes ... seul GM pourra suivre, et c'est à voir car GM ne dispose pas du cash trésorerie dont Toyota et VW disposent après avoir développer des stratégies industrielles et technologiques exemplaires !!!
Réponse de le 28/09/2013 à 18:20 :
l'hybride, une mode, l'intérêt est où, annoncez vos consos aux 1000 kms, ensuite nous discutions.
Réponse de le 28/09/2013 à 19:51 :
raisonner sur la consommation comme unique coût est une mode des années 90, raisonner sur le coût d'utilisation et sur la fiabilité est bien plus progressiste. La Prius est une compactea un coût d'utilisation (entretien + conso) digne d'une petite citadine et la fiabilité qui la porte à la place de N°1, parce que c'est une hybride, avec toutes les pièces mécaniques remplacées par des pièces électriques (clim....).
a écrit le 27/09/2013 à 20:49 :
Un tableau de bord au look aussi ennuyeux qu ' Angela Merkel
Réponse de le 27/09/2013 à 23:42 :
Comme on a vu c'est comme ça qu'on gagne.
Réponse de le 28/09/2013 à 9:26 :
Qu'on gagne... en Allemagne égoïste.
Réponse de le 28/09/2013 à 13:06 :
personne ne vous oblige de l'acheter. Ceux qui achetent cette voiture savent pourquoi ils le font et cela ne vous regarde pas ...
a écrit le 27/09/2013 à 20:19 :
"Rivale de la Toyota Prius, cette Volkswagen Jetta hybride est plus performante et agréable à conduire sur route"
ce n'est pas l'impression que donne la suite de la lecture de cet article !
Toyota maitrise parfaitement la gestion entre motorisation électrique et thermique, quasiment imperceptible pour le conducteur. Encore beaucoup d'avance pour le constructeur Japonais !
a écrit le 27/09/2013 à 20:10 :
Non vraiment la prius n'a aucun souci a se faire...même 15 ans après.
Ils devraient plûtot fiabilisé leur groupe propulseur diesel ( moteur et boîte ). Certainement un des meilleurs sur le marché, mais pas au point..
Pour l'hybride, Toyota est le maître incontesté et VW ne peut pas rivaliser, d'ailleurs ce n'est pas leur champ de bataille...
Réponse de le 26/12/2014 à 17:29 :
ANCIEN POSSESSEUR D UNE PRIUS II ,AUCUNE CRITIQUE A FAIRE....
J AI OPTAIS POUR UNE JETTA HYBR , JE N AI PAS ETE DECU...
FORTE ACCELERATIONS ....FAIBLE CONSO.... CONFORT DE BMW....
LE TOP... AYANT FAIT QUELQUES RALLIES , ELLE MERITE 18/ 20
a écrit le 27/09/2013 à 20:00 :
Voiture lourde aux portes qui grincent et qui n'avance paset qui coute 30000 ?, c'est ça la concurrence hybride de VW à la Prius ??? Pffrrrttt !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :