Wall Street recule après l'adoption du plan Paulson

 |   |  503  mots
Suite à l'adoption du plan Paulson, les indices new-yorkais sont repassés dans le rouge.
Après avoir ouvert en hausse, Wall Street termine dans le rouge malgré l'adoption de le la nouvelle version du plan Paulson à la Chambre des représentants. Le Dow Jones perd ainsi 1,50% à 10.326 points, le Nasdaq recule de 1,48% à 1,947 points et le S&P 500 cède 1,35% à 1.099 points.

Renversement inattendu de tendance à Wall Street où les indices new-yorkais ont terminé la semaine dans le rouge. Après avoir ouvert en hausse, ils ont chuté en fin de séance après l'adoption de la version modifiée du plan Paulson par la Chambre des représentants. Ce plan, qui prévoit notamment le rachat d'actifs "toxiques" pour un montant pouvant atteindre 700 milliards de dollars, a immédiatement été promulgué par George Bush.

Malgré cette issue positive, qui avait été anticipée les marchés, les indices new-yorkais ont reculé ce vendredi. Le Dow Jones perd ainsi 1,50% à 10.326 points, le Nasdaq recule de 1,48% à 1,947 points et le S&P 500 cède 1,35% à 1.099 points.

Les statistiques américaines du jour ne sont pas bonnes. L'économie américaine a ainsi détruit 159.000 emplois en septembre alors que les analystes anticipaient en moyenne 100.000 suppressions de postes. L'activité industrielle est particulièrement touchée par le ralentissement de l'activité, ayant supprimé 51.000 postes le mois dernier, son vingt-septième mois consécutif de réduction des effectifs.

Du côté des valeurs, Wachovia s'envole de 58,82% à 6,21 dollars. La quatrième banque américaine par les actifs va finalement être rachetée par Wells Fargo, qui a surenchéri sur l'offre de Citgroup. La banque de San Francisco va acquérir la totalité de sa concurrente pour 15,1 milliards de dollars, soit 7 dollars par action. Citigroup proposait de reprendre une partie des activités bancaires de Wachovia pour 2,1 milliards de dollars. Wells Fargo perd 1,71% à 34,56 dollars alors que Citigroup plonge de 18,44% à 18,35 dollars.

Morgan Stanley gagne 3,06% à 23,92 dollars. La banque d'investissement pourrait rapprocher certaines de ses activités avec celles du groupe japonais Mitsubishi UFJ, qui va prendre 21% de son capital. De son côté, Goldman Sachs cède 2,69% à 128 dollars. Credit Suisse a estimé ce vendredi que la banque pourrait chercher à reprendre des dépôts, voire des banques. Enfin, JPMorgan chute de 7,92% à 45,90 dollars après avoir annoncé le départ de la direction de Washington Mutual, la première caisse d'épargne américaine rachetée la semaine dernière.

En forte hausse à l'ouverture, American International Group perd finalement 3,86% à 3,86 dollars. Le premier assureur américain va recentrer ses activités sur l'assurance habitation, l'assurance dommages, et des activités d'assurance traditionnelles à l'étranger. Le groupe va céder ses autres activités dans le but de rembourser le prêt-relais de 85 milliards de dollars consentis par la Réserve fédérale.

Sprint Nextel recule de 5,70% à 5,70 dollars. Le troisième opérateur mobile américain serait en discussions avec plusieurs fonds d'investissement et le groupe sud-américain NII Holdings pour négocier la vente de Nextel, selon le Wall Street Journal. Les analystes estiment que cette branche du groupe, acquis en 2005 pour 35 milliards de dollars, ne valait plus que cinq milliards en août.

Enfin, Ford accuse un repli de 6,90% à 4,05 dollars. Le constructeur automobile américain va lancer une augmentation de capital de 500 millions de dollars, destinée à rembourser des dettes à court terme de sa filiale de crédit automobile Ford Motor Credit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 6:13 :
Savent-ils bien ce qu'ils veulent? Pas de plan, la bourse chute, un plan, la bourse chute. Ma conclusion? Les financiers et les spéculateurs sont de dangereux irresponsables... A enfermer dans une tour pour qu'ils arrêtent de polluer l'économie de leurs exactions...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :