La Bourse de Paris reste mal orientée

 |   |  438  mots
Après avoir enregistré sept semaines de hausse d'affilée, l'indice CAC 40 recule à mi-séance de 1,25% à 3.064 points.

La Bourse de Paris est toujours en baisse à la mi-séance. Le CAC recule de 1,25% à 3.064 points. Rappelons toutefois qu'il vient d'enchaîner sept semaines de hausse.

La grippe porcine en Amérique du Nord retient l'attention des marchés et pèse sur les entreprises liées au voyage et au tourisme. Air France-KLM signe ainsi la plus forte baisse du CAC avec une chute de 7% à 8,35 euros. Accor recule pour sa part de 4,18% à 31,32 euros.

 

A l'opposée, Sanofi-Aventis signe une des meilleures progressions de ce début de journée avec un gain de 1,75% à 41,42 euros.

Sur le SBF 120, le laboratoire Ipsen prend 3,2% à 27,35 euros et Sperian bondit de 16,65% à 32,66 euros. Ce dernier fabrique notamment des masques de protection.

 

L'actualité boursière s'illustre par ailleurs par des hausses peu nombreuses depuis ce matin à Paris. Parmi elles, notons Essilors sur le CAC, qui enregistre la meilleure performance à la mi-séance avec 2,22% de hausse à 32,50 euros.

 

Les entreprises de services aux collectivités sont également bien orientées. Veolia affiche un gain de 0,8% à 19,85 euros et Suez Environnement prend 0,6% à 12,10 euros.

 

Hors CAC 40, Club Méditerranée bondit de 6,37% à 12,55 euros. Bernard Tapie a confirmé à La Tribune qu'il avait des vues sur le groupe de tourisme. Il a précisé par la suite qu'il s'agissait d'un dossier parmi d'autres.

 

Du côté des baisses, soulignons les valeurs bancaires. Plusieurs nouvelles et certaines rumeurs refroidissent les investisseurs. Société Générale abandonne 4,5% à 36,60 euros. Le quotidien Libération affirme que la banque a perdu entre 5 et 10 milliards d'euros dans ses activités de gestion d'actifs. La banque a démenti cette information. En revanche elle n'a rien dit au sujet d'un possible démantèlement de son entité Sgam et de sa revente à Crédit Agricole. Résultat, la banque verte chute de 4,35% à 10,12 euros. BNP Paribas cède 1% à 38 euros. Le principal actionnaire de Fortis, le chinois Ping An veut toujours voter contre la reprise par la banque française. Dexia recule de 0,7% à 3euros87.

En revanche, hors CAC 40, Natixis gagne 2% à 1,82 euro.

 

ArcelorMittal se replie sur des rumeurs de nouvelle baisse de production. Le titre cède 4,2% à 19,75 euros.

 

Après une belle progression en fin de semaine dernière, le secteur du luxe est victime de prises de bénéfice. LVMH cède 3,3% à 56 euros tout rond et PPR perd 2,46% à 59,40 euros.

 

Pour finir, comme d'habitude, un détour par les marchés pétroliers et les devises.

Les cours du brut repassent nettement sous les 50 dollars. Le baril de WTI américain s'échange contre 48,74 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 49,12 dollars.

Du côté des devises, l'euro vaut 1,3140 dollar.

 

(également disponible en vidéo).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :