Technicolor : une image encore brouillée auprès des investisseurs

 |   |  217  mots
Copyright Reuters
L'ex-Thomson termine en queue du SBF 120 après que Goldman Sachs a dégradé sa recommandation à "neutre".

En chute de 9% depuis un an et 17% depuis trois mois, Technicolor affiche ce jeudi la plus forte baisse du SBF 120, avec un recul de 3,86% à 4,21 euros. Ce repli intervient alors que Goldman Sachs a dégradé sa recommandation sur le titre de « achat » à « neutre » et ramené son objectif de cours de 7,5 à 6 euros.

Après les avertissements sur résultats de Philips (le 22 juin) et de TomTom (le 27 juin), le broker américain craint une dégradation du marché de l'électronique grand public en Europe, mettant en cause ses prévisions de croissance pour Technicolor en 2011. "Une analyse en fonction de l'exposition au marché final et du positionnement structurel laisse penser que le risque est surtout prononcé pour Logitech, Pace et Technicolor ", explique le courtier dans une note publiée jeudi.

L'ex-Thomson, rebaptisé Technicolor en janvier 2010, essaie de se relever après la conclusion, fin 2010, de la restructuration de sa dette. Fin 2009, le groupe avait frôlé la faillite. Il croulait alors sous une dette de 2,84 milliards d'euros. Il lui reste encore 256 millions d'euros, intérêts compris, à rembourser à ses créanciers.

Technicolor affichait encore une perte nette de 69 millions d'euros en 2010. Il table sur un retour aux bénéfices, mais sans calendrier précis. Les résultats du 1er semestre seront publiés le 28 juillet prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :