Eurazeo annonce des pertes semestrielles et plonge

 |   |  402  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : www.eurazeo.fr)
Eurazeo qui présentait ses résultats semestriels ce jeudi, a indiqué s'attendre une perte annuelle. Le marché n'a guère apprécié.

La société d'investissement Eurazeo qui s'est lancée cette année dans une série d'acquisition en reprenant le fonds OFI Private Equity, une participation dans le groupe de prêt-à-porter Moncler et dans l'administrateur de biens Foncia, terminera l'année dans le rouge. C'est du moins ce qu'a indiqué le directeur financier Philippe Audouin lors de la présentation des résultats semestriels de la holding financière. D'ores et déjà, sur les six premiers mois de l'année, le résultat d'Eurazeo est négatif de 106,3 millions d'euros suite à des pertes sur des produits dérivés, des écarts d'acquisitions et des frais financiers.

Les investisseurs ont sanctionné cette annonce. A la clôture du marché frnaçais, le titre qui se négocie 10 fois les bénéfices 2011 estimés par le consensus Facset chutait de près de 1,07 %. Le repli annuel est désormais de 29,30 %.

La holding financière qui possède des participations dans des sociétés cotées comme Accor ou privées comme le loueur de voitures Europcar a affiché des résultats opérationnels en progression et a vu son chiffre d'affaires augmenter de 5,3% à 1,907 milliard d'euros au premier semestre. L'Ebit (résultat opérationnel) ajusté des sociétés intégrées atteint 200,5 millions d'euros, une hausse de 7,7% par rapport à la même période de l'année dernière. L'actif net réévalué est stable à 70,1 euros contre 70,3 euros au 31 décembre 2010. Mais faute d'avoir effectué des cessions lors du premier semestre 2011, la société affiche une perte de 106,3 millions d'euros contre un bénéfice de 92,3 millions d'euros l'an dernier à la même période. 

Et si le groupe étudie actuellement des opportunités d'investissements, Philippe Audouin ne pense pas que le climat était favorable pour faire des cessions. "Les marchés aujourd'hui ne sont pas des marchés qui nous paraissent particulièrement attractifs pour réaliser des cessions", a-t-il indiqué.

Pour autant, il reste positif dans ses perspectives. Tant pour la suite de l'exercice 2011 qui devrait se terminer sur « une légère perte annuelle qui sera du même ordre de grandeur ou un peu plus faible que celle que nous avons à fin juin », qu'à plus longue échéance. Philippe Audouin a en effet réitéré son objectif de créer 2 milliards d'euros de création de valeur d'ici 2014 notamment grâce à de nouvelles acquisitions

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :