En attendant les banques centrales

 |   |  336  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Nouvelle séance de hausse hier, la quatrième consécutive alors que se profilent cette semaine des réunions de banques centrales dont on attend beaucoup. On s'attend à de nouvelles injections de liquidité de la part de la FED, la BCE et la BoE et si les marchés grimpent, l'euro reste tendu en attendant ces décisions.

L?EURO ET LES BANQUES CENTRALES
La monnaie unique a cédé hier 0.76% alors que les investisseurs restent prudents à la veille de la réunion de la FED, et avant les réunions de la BCE et de la BoE jeudi. Surtout, ils ne savent pas comment réagir suite aux décisions qui vont être prises mercredi et jeudi. Une action ambitieuse permettrait en effet de regagner la confiance des investisseurs, mais si elle implique une hausse de la taille du bilan de la BCE, elle pourrait faire baisser l?euro. En attendant, la prudence reste de mise

L?ALLEMAGNE ET LES ETATS-UNIS
Pendant que les banques centrales ont le doigt sur la gâchette, on continue à avancer au niveau politique et budgétaire. On sent que tout le monde ou presque tire dans le même sens. Le meilleur symbole est la rencontre entre l?Allemand Wolfgang Schauble et l?américain Tim Geintner. Le premier a enfin décidé de donner les clés du sauvetage de l?euro à la banque centrale tandis que le deuxième salue une fois n?est pas coutume les efforts européens. Il faut dire que les Etats-Unis s?inquiètent de nouveau du ralentissement de leur économie

C?EST PARTI POUR L?IMPOT
Le parlement va adopter définitivement aujourd?hui le projet de loi de Finances rectificative. Au menu, l?abaissement à 100 000 euros de l?abattement pour les donations et succession parent-enfant, le doublement de la taxe sur les retraites chapeaux, le retour à l?ancien barème de l?ISF, la fin de l?exonération des heures supplémentaires, et la taxation aux prélèvements sociaux des revenus immobiliers des non-résidents. Tout cela débutera demain et doit rapporter à l?Etat 7.2 milliards d?euros dès 2012

HSBC : LA FRAUDE NE PAYE PAS
La banque britannique a provisionné 2 milliards de dollars dans ses comptes du premier semestre pour faire face à l?enquête du Sénat américain sur le blanchiment...

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :