La vague japonaise déferle sur les marchés

 |   |  399  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : VIA BLOOMBERG NEWS)

2% d'inflation. C'est l'objectif du nouveau patron de la banque Centrale Japonaise. Et il fera "tout" pour y arriver. Tout. Et dès qu'il a annoncé hier qu'il accélérerait l'utilisation de la planche à billets à un rythme que même Ben Bernanke n'a jamais testé, les marchés ont été emportés par une vague d'une ampleur incroyable. Au Japon bien sûr mais également dans le reste du monde.

AU JAPON

Le Nikkei a bondi mais c'est surtout le yen qui a chuté lourdement après les annonces ultra volontaristes du patron de la Bank of Japan.



DANS LE RESTE DU MONDE

Le raisonnement des traders a été simple. La Bank of Japan va vendre du yen et acheter des euros et du dollar. D'où l'envolée de l'euro au dessus de 1.29. Et avec ces dollars et ces euros va acheter des emprunts d'état Européens et Américains. D'où la chute incroyable des taux longs américains, le 10 ans est en dessous des 1.80%, Allemands, à 1.25% et Français aussi en dessous de 1.90%. Une véritable lame de fond.



MARIO DRAGHI

s'est fait voler la vedette par son collègue Japonais. Il a certes dit qu'il restait l'arme au pied et se tenait prêt à intervenir, il n' a pas encore surenchéri dans cette course folle des banques centrales. Au classement des banques centrales les plus agressives, la BOJ a largement pris la tête hier, devant la FED, la banque d'Angleterre suit de près et la BCE est juste derrière. Les banques centrales jouent le tout pour le tout pour relancer la croissance.



L'IMMOBILIER A COMMENCÉ A BAISSER

à Paris. Le prix du mètre carré a chuté de 3.4% à Paris au premier trimestre selon Century 21. Et ce n'est que le début car le nombre de transactions reste extrêmement bas avec des taux d'emprunt immobiliers qui ont encore atteint un record de baisse.



LE CHEF D'ETAT LE PLUS IMPOPULAIRE

après moins d'un an de mandat. C'est le triste record du président normal. Et l'affaire Cahuzac et celle des paradis fiscaux ne va pas arranger les choses. Mais il va tenter d'éviter le remaniement, inévitable, jusqu'à cet été... Pas simple.



PAS DE FACEBOOK PHONE

Grosse déception pour les geeks et les ados. Zuckerberg n'a pas annoncé hier la sortie d'une Facebook Phone mais celle d'un Facebook home,...

Lire la suite
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :