Ras le bol de l'égalitarisme

 |   |  323  mots
Marc Fiorentino | Bloomberg
Marc Fiorentino | Bloomberg
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

MonFinancier

 

En cette période de crise, tant en France, qu'à l'échelle internationale, on ne parle plus d'efforts mais de partage. Plutôt que de mettre la pression sur ceux qui profitent du système sans aucune contrepartie, on s'en prend à ceux qui travaillent, paient des impôts et économisent. C'est pareil au niveau des nations Européennes: l'Allemagne est sur le banc des accusés

L'ALLEMAGNE EST MONTREE DU DOIGT
Comme à chaque fois que les espoirs de reprise de la croissance sont déçus, on cherche un bouc émissaire. Et comme à chaque fois, c'est l'Allemagne qui se trouve sous le feu des critiques. Venant des Etats Unis d'abord qui suivent de près la situation en Allemagne à force d'écouter les conversations téléphoniques. Et hier de la Commission Européenne

AVEZ VOUS REGARDE LES JT HIER?
Regardez les 20h. Ils sont à l'image de l'ambiance actuelle: plombée. Délétère. Des fermetures d'entreprises, des protestations, des destructions, des gens qui se plaignent, à raison mais souvent à tort. Déprimant. Les Français veulent un patron. Et ils sont passés d'un leader agité, mal entouré et inefficace à un président du conseil mou de la 4ème République...Mais où est le Général de Gaulle ?

HEUREUSEMENT
il y a l'ALTERNATIVE. Le duo Bayrou Borloo sera le nouveau duo comique de cette fin d'année. Un mariage gai.

LES MARCHES SE CHERCHENT
Plus de boussole pour les marchés. Entre l'attente d'une baisse éventuelle des taux en Europe avec les nouvelles craintes de déflation et le manque de visibilité sur la politique monétaire de la banque Centrale Américaine, c'est le brouillard le plus total. Chute hier des indices, rebond ce matin en Asie. On va attendre la BCE jeudi et l'emploi Américain vendredi pour tenter d'y voir plus clair.


Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

 

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/11/2013 à 10:29 :
vous avez raison Monsieur l'économiste : on ne demande plus d'effort mais le partage avec ceux qui ne veulent pas travailler ; c'est insupportable ; ce sont toujours les mêmes qui paient et on arrive à être lassés. Quelle politique ! ! !
a écrit le 15/11/2013 à 20:03 :
ce n'est pas suir l"égalitarisme que l'on construira la France ; il y a ceux qui travaillent et ceux qui attendent des aides sans effort ; à chaque emploi correspond un salaire ; mais il ne faut pas donner raison aux envieux !
a écrit le 14/11/2013 à 11:51 :
Encore des affirmations gratuites, sur le thème habituel des "profiteurs qui casseraient le système", quand on sait que la fraude sociale ne représente pas le quart de la fraude fiscale.

Quand on commencera à prendre ses responsabilités et arrêter d'accuser toujours "les autres", alors on aura enfin fait un pas dans la bonne direction... il semblerait que ce ne soit pas demain la veille!
a écrit le 06/11/2013 à 18:57 :
Mêmes les Etats-Unis sont contaminés par les frères socialistes... même NY !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :