Crises politiques et records boursiers...

 |   |  736  mots
Chaque matin, l'actualité commentée par l'équipe de MonFinancier.com...

MonFinancier

 

Tandis que l'Ukraine est toujours au bord du précipice, et que les tensions restent fortes au Venezuela ou encore en Égypte, c'est l'euphorie sur les marchés qui atteignent des sommets.


4400 POINTS
Le CAC 40 a touché hier un nouveau plus haut depuis septembre 2008 à 4 419,13 points, tandis que le S&P 500 atteignait un nouveau record historique à plus de 1 850 points. C'est l'amélioration progressive en Europe et les politiques monétaires toujours accommodantes qui expliquent cette tendance.

LA RUSSIE HAUSSE LE TON
Après avoir gardé le silence dimanche, Moscou s'est rattrapé hier en attaquant les nouvelles autorités ukrainiennes, refusant de les reconnaître et les qualifiant même de terroristes. La Russie s'en est également prise à l'UE et aux États-Unis jugeant aberrante la reconnaissance du nouveau pouvoir exécutif.

CRISE POLITIQUE ENCORE...
Pendant ce temps, le Venezuela est englué dans une crise politique qui a fait 10 morts lors de manifestations organisées par l'opposition et des mouvements d'étudiants qui se mobilisent contre le gouvernement. En Égypte, le Premier ministre Hazem Beblawi a démissionné. Depuis plusieurs semaines, les grèves se multiplient en Égypte, les prix augmentent et les coupures d'électricité ne se comptent plus.

RENZI PROMET DES REFORMES
Pour son premier discours d'investiture, Matteo Renzi a promis plusieurs signaux de rupture significatifs sur le front des réformes économiques, dont une baisse à deux chiffres des charges des entreprises et une réforme du marché du travail.

EN FRANCE, LA FIN DE LA DÉDUCTIBILITÉ DE LA CSG
Pendant ce temps, en France, on étudie toujours de nouveaux moyens d'augmenter les impôts. L'idée de remettre en cause la déductibilité partielle de la CSG avait été évoquée en début de mois par le rapporteur général du Budget à l'Assemblée nationale, Christian Eckert. Une hausse d'impôt qui serait compensée par une baisse du taux de la CSG. Mais une étude montre que cette réforme ferait près d'un quart de perdants. Le gouvernement se montre très réservé et ne veut pas alimenter le ras-le-bol fiscal.

LE PAPE DE SES FINANCES
Le Pape François crée un secrétariat pour l'économie, qui prend donc le contrôle des Finances du Vatican à la place de la Secrétairerie d'État. Une façon pour le pape de reprendre le contrôle sur les affaires temporelles de l'Église et de mettre fin aux combines courantes sous le pontificat de Benoit XVI.

ZUCKERBERG PENSE QUE WHATSAPP VAUT BIEN 19 MILLIARDS DE DOLLARS...
C'est le prix qu'il a mis la semaine dernière pour l'acheter, et il n'en démord pas. Hier, lors du salon de la téléphonie mobile, il a répété qu'il avait de grandes ambitions pour l'application, et que la valeur d'un service touchant un milliard de personnes est sans doute supérieure à 19 milliards.

NOUS, NON...
Une entreprise, certes prometteuse, qui n'a qu'une cinquantaine d'employés, qui n'a ni service marketing, ni service de presse, ni de pôle dédié à la monétisation de l'audience ou à la publicité, et un chiffre d'affaires estimé par Forbes à une vingtaine de millions de dollars, en 2013, ne peut pas valoir 19 milliards de dollars. Nous recommandons de prendre une position baissière sur Facebook avec le Turbo Put 2C83Z

LE TWITTER CHINOIS EN BOURSE
Selon le Financial Times, Sina Weibo pourrait s'introduire à Wall Street et suivrait donc le Facebook chinois, Renren, introduit en 2011. Sina Weibo, qui a généré 117 millions de dollars de chiffre d'affaires les 9 premiers mois, espère lever 500 millions de dollars, 40 fois moins que Whatsapp...

LE GALAXY S5 STAR DU SALON DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE
Samsung a présenté à l'occasion du Salon le nouveau Galaxy S5. Proche de son grand rival l'iPhone S5, il offre des fonctions supplémentaires comme la possibilité de régler ses achats via ses empreintes. De quoi renforcer les 31 % de parts de marché de Samsung (14 % pour Apple)

NOUS ON A LE SALON DE L'AGRICULTURE
Pendant qu'on parle Smartphone à Barcelone, le salon de l'Agriculture accueille à Paris depuis ce week-end vaches, poules et 700 000 visiteurs. On sait que c'est une vitrine bien connue des politiques. Mais c'est aussi une vitrine des marques de distribution, de restauration rapide et même du prêt à porter. Carrefour, Auchan, ou encore McDonald's ont même des stands. Il n'y a plus de valeur...


Gauthier Maës
Responsable Media

 

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/02/2014 à 10:23 :
RENZI promet une réforme du marché du travail ? laquelle ? plus de contrats précaires ? Monti a déjà beaucoup précarisé/fléxibilisé

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :