En pleine chute du bitcoin, la plateforme d'échanges MtGox se volatilise

 |   |  475  mots
Les détenteurs du bitcoin ne peuvent toujours pas récupérer leur monnaie virtuelle plus de deux semaines après la suspension des transactions sur MtGox. (DR)
Les détenteurs du bitcoin ne peuvent toujours pas récupérer leur monnaie virtuelle plus de deux semaines après la suspension des transactions sur MtGox. (DR) (Crédits : Reuters)
L'adresse de la plateforme d'échanges de bitcoin MtGox de Tokyo, l'une des plus anciennes, ne renvoie plus qu'à une page blanche, peu de temps après que le bitcoin a perdu le quart de sa valeur.

"Inconnu à cette adresse". Mardi matin en France, dans l'après-midi à Tokyo, les internautes qui tentaient se se connecter au site de MtGox, une des plus anciennes et importantes plateformes d'échanges du bitcoin, tombaient sur une page blanche.

Le cours de la monnaie virtuelle avait auparavant chuté mardi au quart de sa valeur sur les autres sites de transaction de cette monnaie virtuelle dans le monde, quelques minutes avant que le site internet de l'entreprise ne disparaisse.

Inquiétude après un bug

L'inquiétude monte d'autant plus au sein des utilisateurs de bitcoins depuis que MtGox, l'une des plus anciennes et importantes plate-formes d'échanges de cette monnaie, a stoppé toute possibilité de retrait le 7 février. La firme a alors évoqué un bug informatique et assuré après l'annonce de cette panne que les problèmes avaient été résolus et que les avoirs des clients étaient en sécurité.

Mais jeudi dernier, la firme a expliqué avoir déménagé son siège au sein de la capitale japonaise en raison de "problèmes de sécurité" non précisés. "Ce déménagement, combiné à d'autres soucis de sécurité et techniques, ont retardé nos progrès" dans la résolution du problème des transactions", avait souligné MtGox dans le communiqué publié ce jour-là, sa dernière communication en date.

Autorités impuissantes

Plus de deux semaines après la suspension des transactions sur MtGox, les détenteurs du bitcoin ne pouvaient toujours pas récupérer leur monnaie virtuelle. "Nous ne pouvons rien faire", a prévenu l'Agence des services financiers du Japon, qui régule les transactions entre des institutions financières comme les banques, les compagnies d'assurances et les maisons de courtage.

Lundi 24 février, l'association américaine qui défend la cause de cette monnaie virtuelle, la Bitcoin Foundation, a annoncé que le patron de MtGox, Mark Karpeles, avait démissionné de son conseil d'administration.

Plongeon de la valeur du bitcoin

Parallèlement à ces bugs, la valeur du bitcoin coté par MtGox a plongé depuis. Mardi vers midi heure japonaise (03H00 GMT), il ne valait que 135 dollars, contre 522 sur l'index CoinDesk, qui répercute la valeur de cette monnaie virtuelle sur les principales platesformes mondiales. En janvier, un bitcoin cotait plus de 900 dollars chez MtGox.

Le bitcoin est la principale valeur du mouvement naissant des monnaies virtuelles. Il est basé sur un code informatique open-source programmé il y a cinq ans par un ou plusieurs individus dont l'identité n'est pas connue.

>>  2013, l'année où le bitcoin est passé de la virtualité à la réalité

Contrairement aux monnaies traditionnelles comme le dollar ou l'euro, le bitcoin n'est pas soutenu par une banque centrale ou un gouvernement. Sa création et son transfert sont basés sur des codes cryptographiques.

>> Le bitcoin, mode d'emploi

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2014 à 9:35 :
Certains ont prétendu que le bitcoin permettait de blanchir l'argent ,si une organisation bien connu au japon avait investit et perdu de l'argent cela pourrait expliquer la disparition de son dirigeant
a écrit le 26/02/2014 à 19:48 :
Cette arnaque du Bitcoin était évidente, mais n'en reste pas moins qu'il faut trouver une parade aux abus des banques.
a écrit le 26/02/2014 à 15:47 :
Avec la disparition de sa principale plate-forme d'échange, Mt.Gox, Bitcoin n'est pas prêt de devenir une monnaie couramment utilisée. C'était un moyen d'échange attrayant, mais une mauvaise réserve de valeur dès lors que plus de 60 pour cent des bitcoins créés ont été thésaurisés par des spéculateurs. Pour rebondir, Bitcoin devra offrir une réelle utilité aux marchés existants. Mais pour le moment comme Bitcoin est essentiellement un "grand livre" de transactions, où toutes les transactions effectuées sont consignées, publiques et connues de tous, il présente surtout un grand intérêt pour les procureurs américains, qui l'ont surnommé "Prosecution Future."
a écrit le 26/02/2014 à 13:27 :
Décidemment, bien na!ifs les utilisateurs du Bitcoin!

Comme le dit nEtRICk, l'argent virtuel est devenu... virtuel!

Et le trading à haute fréquence relève de la même utopie..
Réponse de le 27/02/2014 à 6:52 :
Qualifier le Bitcoin de monnaie virtuelle n'a aucun sens. La quasi totalité de la monnaie que vous pensez réelle est virtuelle en ce sens qu'elle n'existe pas réellement puisqu'elle est scripturale. Ce sont des jeux d'écritures.En outre elle est purement créée par les banques accordant des crédits, sans être la contrepartie de richesse réelle. Elle est aussi fiduciaire, en ce sens qu'elle repose sur la confiance. D'après vous, combient vaut réellement le billet de 20 euros dans votre portefeuille ? Maintenant, demandez aux chypriotes ce qu'ils en pensent du caractère réel de la monnaie que vous pensez non virtuelle ? Savez-vous qu'en France, vos dépôts sont garantis uniquement à hauteur de 100 000 euros, et qu'au delà, vous n'avez rien. Expliquez moi en quoi vous n'êtes pas naïf d'avoir un compte de dépôt. Le Bitcoin n'est une monnaie à mon sens ni pire ni meilleure que les autres.Pour le comprendre, il faut comprendre quelque chose aux questions monétaires.
a écrit le 26/02/2014 à 10:47 :
Cela fait plusieurs mois que plus personne n'utilisait MtGox, leur faillite etait attendue par tous, et l'impact sur le cours du BTC est en fait minimal sur les autres plateformes...
a écrit le 26/02/2014 à 10:41 :
En résumé : Il y avait une personne qui gère un porte monnaie commun à plusieurs utilisateurs et il est parti avec le porte monnaie. C'est humain..
a écrit le 26/02/2014 à 10:25 :
L'argent virtuel est devenu.....virtuel !!!!
a écrit le 26/02/2014 à 10:18 :
Le château de cartes se casse la gueule et on en trouve pour y croire encore...
a écrit le 26/02/2014 à 9:26 :
Puis je acheter des bitcoins avec des billets de monopoly ??????
a écrit le 25/02/2014 à 11:53 :
Ahh une monnaie non régulée, c’est-à-dire répondant exclusivement aux besoins du marché et non aux petites lubies politiques, c'est embêtant n'est ce pas...
Il faut continuer à alimenter des petits sentiments de confusion et de craintes.
Bravo pour l'article pas du tout télécommandé...
a écrit le 25/02/2014 à 10:58 :
C'est pour refroidir la planète Internet d'un coté le Bitcoin monnaie sans valeur de l'autre le rachat d'une société de 55 personnes pour 19 milliards de $us société qui ne rapporte rien. Question nos monnaies représentent-elles quelque chose aujourd'hui?
a écrit le 25/02/2014 à 10:33 :
La plus belle arnaque de ce début d'année...
Précision , envergure , professionnalisme...Chapeaux aux Japonais de Bitcoin...de vrais Pros.
Réponse de le 25/02/2014 à 18:25 :
Mtgox est au Japon mais renseigné-vous sur son fondateur et vous aurez une surprise.
Réponse de le 25/02/2014 à 22:09 :
Jed est le fondateur, et alors ?
Mark n'est que le repreneur.
Réponse de le 27/02/2014 à 6:54 :
C'est marrant ce côté Xénophobe par principe de certains tel Super. Avant même de se renseigner, c'est un étranger qui est coupable. Super, MtGox est une entreprise créée dans son activité actuelle et dirigée par un français installé au Japon.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :