La santé des banques américaines

 |   |  336  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Première banque américaine à présenter ses comptes du deuxième trimestre, Citigroup a dévoilé des résultats supérieurs aux attentes.

Au bord du gouffre au moment de la crise de 2008, qu'elles ont provoquée, et sauvées uniquement par la Banque centrale américaine, les banques américaines affichent aujourd'hui une santé étincelante.

QUEL CONTRASTE
Il y a quelques jours, on vous parlait du fossé entre les banques américaines et les banques européennes, alors que Deutsche Bank ne s'en sort pas et lance une énième restructuration. Et hier Citigroup lançait le bal des trimestriels aux États-Unis avec une belle publication, marquée par une hausse de son chiffre d'affaires, et surtout un bénéfice en hausse de 6,9 % à 4,8 milliards de dollars.
Les recettes augmentent de 4,2 % en Asie et 3,3 % en Amérique Latine.
Elles augmentent de 1,4 % en Amérique du Nord grâce à la hausse de 5 % des dépôts des ménages et une progression de 3 % des crédits.

MERCI LA FED, MERCI TRUMP
La hausse des bénéfices, Citigroup l'explique aussi par une baisse des dépenses opérationnelles et une baisse du taux d'imposition.
Globalement les banques américaines bénéficient d'un environnement très favorable. Pendant que les banques européennes plient sous le poids de la réglementation et des taux négatifs (Eurobund et OAT notamment) qui cassent les marges, les entreprises américaines profitent de la déréglementation de Trump, des baisses d'impôts, et aussi du contexte monétaire avec une Fed accommodante mais des taux qui sont loin d'être nuls : le 10 ans américain s'élève ainsi à 2.10%.
Un contexte qui fait rêver toutes les banques européennes...

DES BONS RÉSULTATS MAL ACCUEILLIS ?
La saison des résultats aux États-Unis débute donc par une bonne surprise. Et pas n'importe laquelle puisque c'est une banque. Or, les...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2019 à 16:09 :
"DES BONS RÉSULTATS MAL ACCUEILLIS ?"

La finance, dans ce contexte tourmenté, expose enfin son véritable visage, à savoir qu'ils n'aiment pas quand l'économie réelle, à savoir nous tous hein, sommes en plein essor ou bien nous dirigeons vers cette voie.

Mais Trump s'en tape pendant que son pays exulte économiquement les autres connaissent la récession, autant dire que pour les négociations c'est tout bon.

"TRUMP : LE SONDAGE QUI FAIT MAL"

"Oh regardez là haut !?"

"BREXIT"

Un pas en arrière de plus des anglais, nos politiciens européens bien trop vautré dans le confort permanent de la compromission ne peuvent qu'être incapables de réagir.

"Au-delà d'un système classique d'enchères, le gendarme des télécoms prévoit aussi d'allouer une partie des fréquences en contrepartie d'engagements importants de la part des opérateurs télécoms"

Les caisses publiques sont vides il serait temps que cela ne soit pas qu'une raison pour amputer notre santé, notre éducation et notre justice hein, merci.

"Une chercheuse franco-iranienne de l'Institut d'études politiques de Paris a été arrêtée en Iran il y a 3 semaines, sans que les autorités françaises ne soient informées des causes de cette arrestation"

Preuve éloquente d'une absence totale de puissance politique de nos dirigeants, parce que normalement avec le Liban nous avons, du moins nous avions, de solides liens. Un peu inquiétant même de perdre la main même ici.

"Un événement Facebook propose d'envahir la zone 51 aux États-Unis pour libérer les aliens : près d'1 million de personnes se sont inscrites"

Tss tss, c'est pas là bas qu'il faut aller c'est en Charente... ^^

"Selon un rapport annuel publié par plusieurs agences de l’ONU 10,8 % de la population mondiale était sous-alimentée en 2018, un chiffre en hausse pour la troisième année consécutive"

Tout va bien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :