Téléchargez
notre application
Ouvrir

La Chine envisage de construire un barrage hydroélectrique au Tibet

reuters.com  |   |  252  mots
La chine envisage de construire un barrage hydroelectrique au tibet[reuters.com]
(Crédits : Damir Sagolj)

SHANGHAI (Reuters) - La Chine envisage de construire une centrale hydroélectrique de 60 gigawatts (GW) sur le Yarlung Tsangbo, une partie du fleuve Brahmapoutre qui part du Tibet puis traverse l'Inde et le Bangladesh, ont rapporté les médias publics chinois citant un cadre supérieur.

Lors d'une conférence sur l'énergie, le président de l'entreprise publique chinoise Power Construction Corporation Yan Zhiyong a estimé que ce projet représentait une "opportunité historique", qui aiderait le pays non seulement à répondre à ses plans d'énergie propre mais permettrait également de renforcer la sécurité de son approvisionnement en eau.

Ces propos ont été rapportés par China Energy News, une publication liée au People's Daily, lequel est géré par le Parti communiste.

Des groupes environnementaux et des défenseurs des droits tibétains ont exprimé leur inquiétude par rapport aux ambitions hydroélectriques de la Chine dans la région, soulignant qu'elles pourraient avoir un impact sur les ressources en eau qui se trouvent en aval.

Selon des associations opposées à ces projets, les fleuves chinois ont déjà atteint un point critique, avec la construction il y a plusieurs années du barrage des Trois-Gorges ainsi que de nombreuses autres centrales hydroélectriques sur le fleuve Yangtsé et ses affluents.

La Chine affirme que sa capacité hydroélectrique actuelle d'environ 350 GW ne représente que la moitié de son potentiel total.

(David Stanway et Muyu Xu, version française Flora Gomez, édité par Jean-Michel Bélot)