Téléchargez
notre application
Ouvrir

Européennes : Bannon prédit un "tremblement de terre" le 26 mai

reuters.com  |   |  560  mots
Europeennes: bannon predit un tremblement de terre le 26 mai[reuters.com]
(Crédits : Alessandro Bianchi)

PARIS (Reuters) - Steve Bannon, ancien conseiller de Donald Trump, prédit un "tremblement de terre" dimanche prochain lors des élections européennes avec l'émergence d'un grand groupe populiste au Parlement de Strasbourg, prélude selon lui à la réélection du président américain et à l'arrivée de Marine Le Pen au pouvoir.

Le stratège de la victoire de Donald Trump en 2016, qui a posé ses valises à Paris, estime dans une interview publiée samedi par Le Parisien que, "de toutes les élections qui auront lieu le week-end prochain en Europe, y compris au Royaume-Uni avec Nigel Farage et son Brexit Party, c'est de loin, ici, en France, la plus importante. Pas de doute".

Les élections européennes ont lieu la semaine prochaine du jeudi 23 au dimanche 26 mai. Elles ont lieu en France dimanche.

Selon lui, l'élection d'Emmanuel Macron en 2017 a "stoppé net" le "mouvement populiste d'insurrection" lancé avec l'élection de son champion aux Etats-Unis.

"La révolte nationale populiste semblait finie. Mais le week-end prochain, vous aurez une situation où Matteo Salvini (co-chef d'extrême droite du gouvernement italien, NDLR), Marine Le Pen et Nigel Farage peuvent être à la tête de trois des quatre plus gros partis présents au Parlement européen. Tout a changé en deux ans", déclare-t-il.

Cette victoire propulserait selon lui vers l'Elysée la présidente du Rassemblement national, dont le parti est donné au coude-à-coude avec La République en marche dans les sondages avant le scrutin européen de dimanche.

"Si Macron ne gagne pas le 26 mai prochain, la politique française sera réinitialisée. La course pour la présidence commencera le lendemain des européennes", dit-il.

Steve Bannon explique être un "conseiller informel" de Marine Le Pen pour battre Emmanuel Macron, qui s'est engagé dans la campagne, faisant du Rassemblement national son ennemi.

"Mon rôle est de faire des connexions, de donner des conseils généraux. Je leur ai par exemple soufflé l'idée que Macron organisait un référendum sur lui-même", souligne-t-il.

En outre, une victoire des populistes en Europe serait une étape importante pour la réélection de Donald Trump.

"Trump n'aurait pas été élu président sans le Brexit. Ça donne un élan. Si les populistes font plus de 30% aux européennes, cela donnera cet élan qui aidera Trump pour la campagne de 2020", affirme Steve Bannon.

La tête de liste de La République en marche pour les élections européennes, Nathalie Loiseau, a dénoncé ces propos.

"Il ne cache absolument pas son envie de s'ingérer dans notre scrutin", a-t-elle déclaré à Reuters. "Le Rassemblement national ne s'est pas caché une seule minute de sa proximité avec Steve Bannon, d'avoir formé ses cadres à la méthode Bannon, c'est-à-dire la désinformation, le mensonge."

Elle a appelé les Français à aller voter pour empêcher le "tremblement de terre" dont parle l'ancien conseiller de Trump.

"C'est aux électeurs français que j'ai envie de dire : 'regardez, ceux qui veulent détruire l'Union européenne, ceux qui veulent affaiblir notre pays ne se cachent même plus'", a-t-elle ajouté". "Je le dis aux électeurs français : ne restez pas dans votre canapé, allez voter sinon d'autres décideront de notre destin, à notre place."

(Yves Clarisse, avec Elizabeth Pineau, édité par Danielle Rouquié)