75% des Français ne croient pas à une baisse du chômage d'ici 2017

 |   |  231  mots
Le chômage a atteint un nouveau record en mars avec 3,51 millions de demandeurs d'emploi sans activité en métropole.
Le chômage a atteint un nouveau record en mars avec 3,51 millions de demandeurs d'emploi sans activité en métropole. (Crédits : reuters.com)
Les trois quarts des Français pensent que le chômage ne diminuera pas d'ici la fin du quinquennat de François Hollande, selon un sondage Odoxa pour iTELE et Le Parisien/Aujourd'hui en France, publié vendredi.

Interrogées sur l'inversion de la courbe du chômage promise par François Hollande, 75% des personnes pensent qu'il "ne diminuera pas de façon continue d'ici la fin du quinquennat". Une idée partagée à 90% par les sympathisants de droite contre 49% de ceux de gauche.

Quant à la principale cause du chômage, qui a atteint un nouveau record en mars avec 3,51 millions de demandeurs d'emploi sans activité en métropole, 34% des Français l'attribuent aux "entreprises qui préfèrent augmenter leurs bénéfices plutôt qu'embaucher", 31% à "l'inefficacité du gouvernement". Ils sont 21% à l'attribuer aux "blocages de la société française" et 14% à "un contexte économique défavorable".

Par couleur politique, les sympathisants de gauche retiennent à 49% la responsabilité des entreprises, quand ceux de droite pointent à 48% l'inefficacité du gouvernement.

Enfin, si la droite était au pouvoir, serait-elle plus efficace que la gauche pour réduire le chômage? "Ni plus ni moins efficace", répondent 62% des personnes interrogées (24% "plus efficace", 13% "moins efficace", 1% ne se prononce pas).

Les sympathisants de gauche sont 66% à juger que la droite ne ferait ni mieux ni pire, contre 44% des sympathisants de droite. Ceux-ci estiment à 49% que la droite serait plus efficace.

Enquête réalisée en ligne les 29 et 30 avril auprès d'un échantillon de 1.021 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. (AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2015 à 21:46 :
Apres avoir laissé 15 000 puis 45 000 e pour me separer de 1 puis 4 salariés, tout ca pour sauver ma boite qui sinon aurait coulé , et du se serrer la ceinture pendant 24 mois (et accessoirement, ne pas se payer pendant 8 mois), je ne suis plus pret a cela au nom d'un droit du travail qui soupconne systematiquement l'employeur et victimise l'employé.
Donc maintenant meme si l'activité revient, je n'embaucherai plus, plutot refuser des contrats.
Réponse de le 04/05/2015 à 11:21 :
@Steph : " je ne suis plus pret a cela au nom d'un droit du travail qui soupconne systematiquement l'employeur et victimise l'employé".

J'ai assisté plusieurs fois à des prud'hommes , la victime est quand même le plus souvent le salarié , non paiement d'HS , discriminations diverses ,salaire , harcelement, livenciement abusif , congés payés etc..n'inversons pas les rôles.
A noter , qu'il est désormais possible de constituer un dossier pour le Conseil de Prud’hommes par internet, sans se déplacer et sans aucune assistance.
a écrit le 03/05/2015 à 17:53 :
Voila de bons chiffres, le chômage existe dans de nombreux pays, mais la France et les autres, peut être à cause de l’insolation font des chiffres élevés, la solidarité, l’emploi et l’offre, c’est des paroles ? On pousse la population dans un trou d’enfer ? Alors chômeur suivant et planqué suivent. Pouvez-vous commenter LA GENERATION PIGEON ? Est-ce des pigeons migrateurs ou bien des pigeons au balcon en dentelle qui font un tour au Petit Clamart ou bien des français lions faméliques au travail parce qu’il y aurait des grosses mites ?
a écrit le 03/05/2015 à 17:44 :
Moi aussi je connais des gens qui sont enchantés d'être au chômage.
Ils vont ce qu'ils veulent de leur journée.
Pour eux ou elles, pas de réveil à 6h du matin par exemple.
Se retrouver toute l'années en vacances, c'est pour eux un enchantement.
Ils sont parfaitement épanouis et ont la conscience tranquille les gens que je connais.
Ils espèrent bien y rester jusqu'à l'âge de la Retraite.
a écrit le 03/05/2015 à 16:59 :
C’est très étrange de voir une augmentation du chômage depuis de longs mois sans réaction. En Italie par exemple on a réduit la population active vers 55%, il existe peu d’actifs comme en Grèce ou en Espagne. Si un sondage reste aléatoire qui peut être de l’enfumage, 75% qui ne croient pas à la baisse. De la même manière 68% seraient mécontents de la politique du gouvernément. Au 1er Mai on fête le chômage ? Si le mécontentement perdure nous pouvons imaginer qu’il y ait des conséquences. A quand un camp social et un outillage dentaire pour les crocs de vampire dans les forces vives ? On ne fait pas dans 20G de croissance. Les comptes de retraite seraient farfelus, la croissance bidon, le pib du flan, le chômage un petit trucage, le qe un petit larcin financier ou bien une apocalypse par les bulles et le déficit un périmètre à géométrie variable. L’Europe c’est l’extinction ethnique par le chômage et l’insécurité au travail, mais pas les rentiers du public, alias planqués, on n’est pas chez les déserteurs du travail, pour la croissance ne devrait-on pas changer d’unités, par exemple en microns, comme pour les emplois inadéquats, on trouve des ingénieurs en emplois non qualifié, témoignage : mlle M, enchaîne les petits boulots : prof, animatrice dans un village de vacances, employée de fast-food, des infirmiers en cdd perpétuels de 3 mois depuis 4 ans à engraisser du planqué ou des pattes ?Le mérite c’est quoi ? A quand un bon dégraissage en barbecue ? N’aurait-on pas quelques légères dysfonctions et divergences avec nos voisins ? Alors 50% d’actifs ou bien 75%... à quand le péril vieux et le système bête ? N’est-ce pas comme la marche des trainards de la croissance, les réformes c’est du flan, de l’esbrouffe, des pipolitiques ? Ne mène-t-on pas les français en bateau?
a écrit le 03/05/2015 à 11:52 :
C'est très visible, la destruction d'emploi continue, s'accentue ;

C'est bien connu, elles sont un magma inutile à l'emploi, obsolètes, ruineuses, toutes ces structures parapubliques nationales, régionales, départementales, agglomérationales, métropolationales

C'est très visible aussi, le nombre d'annonces d'emplois très précaires se généralise ;

C'est de pire en pire, le nombre croissant d'annonces d'emplois bidons n'est pas filtré par les "agents employeurs" de Pole Emploi ;

C'est de la négligence inadmissible, le nombre croissant d'annonces d'emplois piégeuses car très insuffisamment renseignées et qui ne sont pas rejetées par les "agents employeurs" de Pole Emploi, pas de précision sur la ville de l'emploi, pas de précision sur la l'activité de l'entreprise de l'emploi, pas de précision sur les horaires de l'emploi, pas de précision sur les salaires de l'emploi ;

C'est une complicité avec le "travail au black" toutes ces annonces de travail indépendant qui ne sont que des pièges et abus de faiblesse de la part de margoulins faux employeurs véreux.
a écrit le 03/05/2015 à 9:25 :
Le problème est qu'une grande partie de la production s'automatise avec le digital y compris le tertiaire et des métiers commerciaux voire intellectuels...Et les emplois très qualifiés de la nouvelle économie n'occuperont qu'une faible partie de la population. La seule stratégie possible est de monter en gamme pour générer un profit suffisant permettant de subventionner les emplois faiblement qualifiés non automatisables (dans l'agriculture, la santé, le transport, les services à la personne...) et faire ainsi de la dévaluation interne face aux pays à bas coût de la zone euro.
Réponse de le 03/05/2015 à 9:55 :
EXAT???
Réponse de le 03/05/2015 à 17:27 :
Je trouve que les français font preuve de bon sens quand ils affirment à 62 % que la droite ne ferait pas mieux que la gauche. Car droite ou gauche le chômage continuera à augmenter car la robotisation va atteindre tous les secteurs d'activité : jusqu'à présent les robots étaient réservés au secteur industriel mais très rapidement les robots vont atteindre le secteur tertiaire ce qui va provoquer des destructions d'emplois massives. La robotisation est une nécessité car nous avons le choix entre les délocalisations ou la robotisation.
Réponse de le 03/05/2015 à 17:41 :
Quel genre de secteur tertiaire elle va atteindre votre robotisation ?
Cela m'intéresse.
Réponse de le 04/05/2015 à 11:28 :
@Théophile

Il est d'ailleurs dommage de ne pas avoir anticipé dès les années 70 la robotisation dans les entreprises en faisant payer un pourcentage de charges sociales à celles-ci en fonction du nombre de salariés remplacés par une machine.
a écrit le 03/05/2015 à 6:33 :
Ou sont les chômeurs? Pourquoi ne pas avoir manifestés massivement au 1er mai?
Réponse de le 03/05/2015 à 10:03 :
Chez eux. Ils vivent bien mieux au chômage ou au RSA avec le droit à toutes les aides qui existe plutôt que de reprendre un petit emploi sous payer et perdre toutes ces aides...
Réponse de le 04/05/2015 à 11:35 :
Bref, éviter de dépasser les 9690 € par an.
a écrit le 03/05/2015 à 4:13 :
On compte des millions de chômeurs près de 8 à 10 millions selon le taux d’emploi assez faible par rapport aux allemands mais plus élevé que l’Italie. On peut toujours faire des pré retraites… Et on trouve des témoignages d’ingénieurs employés chez mc do en emploi sans qualifications. N’est ce pas aberrant d’employer les gens en dépit du bon sens alors qu’on fait une croissance nulle depuis plusieurs années… et sans statut fonctionnaire alors qu'on paye des assistants le triple?
Réponse de le 04/05/2015 à 11:39 :
"On peut toujours faire des pré retraites…"

Un million d'accord transactionnel depuis sa création en 2008 qui viennent gonfler les stats du chômage mensuel.
a écrit le 02/05/2015 à 23:44 :
On trouve des bac+5 dont on fait des taille haies, publié dans la presse. Il existe des millions de chômeurs, en augmentation et on paye des chauffeurs 6000 euros, c’est bac+combien ?

N'est-ce pas un système bizarre?
Réponse de le 04/05/2015 à 11:41 :
"et on paye des chauffeurs 6000 euros"

Vite , le nom de la boite
a écrit le 02/05/2015 à 23:35 :
Voilà un Etat qui bousille bien la vie humaine, on applaudit… le chômage et la croissance nulle. Les rentiers exploiteurs des salariés taillables et corvéables à merci. La justice, faut le dire vite.
a écrit le 02/05/2015 à 23:03 :
La république des planqués invente le pib par circulaire municipale et le chômage. Les salariés précaires sont esclaves des fonctionnaires.

A quand une évolution avec 6 millions de pré-retraites?
Réponse de le 04/05/2015 à 11:38 :
@nico : " Les salariés précaires sont esclaves des fonctionnaires".

Enfin surtout du patronat qui maintient des salariés dans ces situations de précarités , n'inversons pas les rôles.
a écrit le 02/05/2015 à 22:11 :
A quand une vindicte électorale alors qu’on empêche nombre de diplômés d’accéder à la vie active. Il n’existe pas de droits avant 25 ans, il devrait y avoir plus de 700 euros… L’Etat fait l’austérité à quand la révolution contre la dictature de du con la joie européiste en pantoufles ? Un Etat con, improductif et nuisible, ça sert à quoi ? C’est la république des coupeurs de citrons ! Pourquoi ne pas faire manger la m… aux charlots ?
a écrit le 02/05/2015 à 22:08 :
A quand une vindicte électorale alors qu’on empêche nombre de diplômés d’accéder à la vie active. Il n’existe pas de droits avant 25 ans, il devrait y avoir plus de 700 euros… L’Etat fait l’austérité à quand la révolution contre la dictature de du con la joie européiste en pantoufles ? Un Etat con, improductif et nuisible, ça sert à quoi ?
a écrit le 02/05/2015 à 21:37 :
A quand un mouvements jeunes révolutionnaire pour fussiller les partisans du chômage?
EUROPE IS A DROP
a écrit le 02/05/2015 à 21:33 :
L'Europe c'est une élimination ethnique des jeunes de la vie active.
La justice de l'Etat français, c'est du flan.
On nous sert la traite des français. A quand un monument au chômage pour élimination par l'Etat, on pourra y faire des dépôts de gerbe... car nous avons la naupathie.
C'est la république des déserteurs des valeurs humaines. A quand un bon dégraissage de l'Etat con au barbe quiou comme un Fakir?
a écrit le 02/05/2015 à 18:35 :
Pourquoi voulez-vous que le chômage baisse? Avec le matraquage fiscal sur les entreprises et les particuliers..
a écrit le 02/05/2015 à 18:03 :
"Les trois quarts des Français pensent que le chômage ne diminuera pas d'ici la fin du quinquennat de François Hollande"... avec l'effondrement de retraites .... la vie n'est pas un long fleuve ... !
a écrit le 02/05/2015 à 16:44 :
Enquête dévoilée Mars 2015: « La face méconnue des entreprises moyennes ».
PDF en ligne.
(Chiffre d'affaires annuel s'inscrit dans une fourchette de 50 millions à 500 millions USD).
Réalisée par Oxford Economics pour la banque HSBC dans 15 pays ou territoires: Allemagne, Arabie Saoudite, Brésil, Canada, Chine, Émirats arabes unis, Etats-Unis, France, Hong-Kong, Inde, Mexique et Pologne, Royaume-Uni, Singapour, Turquie.
..................
En France, les ETM ont apporté 310 milliards de dollars, soit l’équivalent de 16,5 % du PIB. Et leur valeur ajoutée brute globale a atteint 39,5 % du PIB, ce qui place l’Hexagone au premier rang mondial. « Ses ETM sont encore plus productives qu’au Royaume-Uni et en Allemagne ».
………..
Le revers de la médaille, c’est qu’elles gèrent proportionnellement bien moins d’emplois.
La productivité a forcement un cout humain.
Ce qui pourrait (en partie) expliquer notre fort taux de chômage.
Donc la solution est bien d’augmenter leur nombre et leur taille.
Donc effort sur le capital risque et investissement est un bon choix.
Donc, la balle est bien dans le camp des entrepreneurs et des créateurs d’entreprise.
A l’attaque, à l’export moussaillons, pas de quartier !
Et si l’état peu en remettre une couche dès qu’il disposera d’un peu plus de souplesse dans le tiroir-caisse.
..............
FR: 9290 ETM - 16,5% du PIB - C.A. 1027 Mds$ - CA par tête 15700$ - 2,7 millions d’emplois.
DE: 11920 ETM - 16,3% du PIB - C.A. 1334 Mds$ - CA par tête 16280$ - 4,7 millions d’emplois.
………..
Ensuite il faut faire l’effort de vraiment tout lire et d’étudier les différents tableaux.
Il en ressort que nos entreprises ont un impact plus élevé sur la chaine logistique et la consommation en % de PIB que nos voisines.
……..
C.C.E. (Conseillers du Commerce Extérieur) :
« En 2012, nous avions choisi comme thème la mondialisation, beaucoup étaient sceptiques. Il est évident que celui qui a raté ce train en 2012 est aujourd’hui à la bourre ! Et il est dans notre rôle, à nous CCE, de tirer la sonnette d’alarme ».
.................
Louis Gallois sur les mini-jobs demandés par le Medef:
Louis Gallois, président du Conseil de Surveillance de PSA Peugeot-Citroën, a indiqué samedi qu'il n'était pas favorable à l'importation en France de "mini-jobs", ces emplois faiblement rémunérés censés inciter les personnes au chômage à revenir dans le monde du travail.
"Il y a une dignité du travail, il doit être rémunéré. Moi je suis contre les "mini-jobs" à l'allemande ou à la britannique"
"Ce qui me pose problème c'est la remise en cause constante du Smic. Quand on est payé au Smic, on n'arrive pas à faire les fins de mois"
"Payer des gens quatre euros (de l'heure, Ndlr) et dire ensuite, ce sera à l'Etat ou aux collectivités locales de faire le complément, ce n'est pas ce que je souhaite", a-t-il affirmé.
........
Les mini-jobs mèneront à la sous-qualification, donc des produits à faible valeur ajouté, donc la destruction d'emplois en France. Nous ne sommes de toute façon pas capables de lutter avec des pays à bas coups, sauf à retourner à la l'époque des diligences, bougies et poêles à charbon.
Bon courage!
Réponse de le 02/05/2015 à 18:05 :
ETM ça veut dire quoi ?
Réponse de le 02/05/2015 à 18:32 :
Votre commentaire confirme la vitalité du tissus économique français. Ce qui va complètement à l'encontre de la perception des français sondés par l'enquête ODOXA, ce sont les presque 11% d'écart de taux de marge qui existent entre les entreprises françaises et leurs concurrentes allemandes. Je vous rappelle à cet effet le fameux théorème d'Helmut Schmidt qui date de plus de 40 ans "Les profits d'aujourd'hui sont les investissements de demain et les emplois d'après demain". Ce principe est encore plus d'actualité quand on réalise finalement que la France a tout pour réussir, sauf sa fiscalité confiscatoire. La dépense publique représente 57,2% du PIB soit 10% au dessus du niveau allemand, Le taux de prélèvements global sur les ETI en France est de 64,7% contre 40,1% en moyenne en Europe ! Ajoutez à cela la législation du travail la plus rigide du monde et vous avez le chômage de masse !!
Réponse de le 02/05/2015 à 19:01 :
Concernant les mini jobs, 6% des britanniques travaillent à temps partiel soit....un niveau comparable à celui de la France (source EUROSTAT). Si vous regardez la nature des contrats de travail des emplois crées ces derniers mois, vous verrez que la part des CDI franchit péniblement la barre des 10%. HALTE A L'HYPOCRISIE, LE PIRE ENNEMI C'EST L'INEMPLOYABILITE QUE CONNAISSENT BIEN LES CHOMEURS DE LONGUE DUREE, CAR C'EST LEUR CAPACITE DE REINSERTION QUI EN EN JEU !!!
Réponse de le 02/05/2015 à 20:39 :
@LIVESTRONG1002
"Le taux de prélèvements global sur les ETI en France est de 64,7% contre 40,1% en moyenne en Europe !"
Quel superbe baratin.
Tous les organismes européens donnent, sur la taxation totale, au maximum 2% de différence.
Si c'était "64,7% contre 40,1%" le rapport, la France aurait coulé depuis bien longtemps.
Faut comparer ce qui est comparable, l'Allemagne n'est pas au niveau pour ce qui est des services, infrastructures, police et armée, le delta est énorme. Là réside l'arnaque en plus de leurs fameuses retraites.
Mais celle-ci va vite s'estomper. La façade allemande commence à dégouliner. Le rimmel ne tient plus. Demander aux patrons allemands, par très fiers en ce moment.
Alors qu'il y a 12 mois, c'était des super caïds, l'exemple à suivre.
Même avec notre chômage record, l'Allemagne fera à peine mieux que nous cette année et moins bien les années suivantes. Pour ce qui est du Royaume-Uni, la reprise est déjà terminé, +0,3% de croissance sur ce premier trimestre.
Vous en écrivez des couches et des couches, mais que d'imprécisions, de contradictions et d'incohérences......
Réponse de le 02/05/2015 à 21:35 :
@LIVESTRONG1002
Pour les CDI, pas besoin d'aller voir les données d'Eurostat. Depuis 20 ans au minimum, la France est paradis pour les sociétés d'intérim, donc certaines, américaines font leur meilleur chiffre mondial en France et sont fières de l'afficher.
Etat, patrons et syndicats, droite et gauche, ont leur part de responsabilités. Ainsi que l'ex-ANPE qui ne faisait que relayer des offres d'intérim. Et pas bien mieux pour Pole Emploi.
Ce qui prouve bien qu'il faut flexibiliser le travail tout en sécurisant le parcours de salarié.
Ca bouge, mais trop lentement, et si certains arrêtaient leurs postures et positionnements (afin de préparer électorale qui suit, gauche et droite confondues), la France se porterait beaucoup mieux. Comme les élections se succèdent trop vite, le système est bloqué, puisque même les municipales prennent des airs de nationales. Beaucoup de nos politiques marchent sur la tête, obligés d'accepter le système pour exister. Et les syndicats et le MEDEF sont pitoyables.
Réponse de le 02/05/2015 à 22:09 :
@Marco Mes données concernent les prélèvements obligatoires dans leur globalité et pas seulement l'IS (38,1% pour la France et 22,3% en moyenne pour l'Europe). Cela peut sembler aberrant je sais mais il faut intégrer les 110 milliards d'aides diverses aux entreprises versées annuellement. A titre indicatif, l'IS rapporte 42 milliards à l'Etat. Si vous souhaitez vérifier mes chiffres voici mes sources :http://www.asmep-eti.fr/wordpress/?page_id=3369. La prévision de croissance allemande pour 2015 vient d'être révisée à 2% soit le double de la prévision de la France. Je pense que les patrons allemands doivent avoir plus le sourire que leurs collègues français avec 11% de marge supplémentaire en moyenne. L'Allemagne est dans un tel déclin que c'est grâce à elle que nous pouvons emprunter si facilement, la réalité est brutale aussi bien pour vous que pour moi, mais la refuser, c'est déjà refuser de se remettre en question.
a écrit le 02/05/2015 à 14:56 :
les destructions d, emplois depuis 15 ans , licenciment rechercher du travail a 59 ans 43 ans d, acctivitée longue carriere une reconvertion asmat 300 euros par mois tout le monde a pas un patrimoine a la retraite loyer 50 % budjet edf et gdf 25 % RESTE 000000 POUR VIVRE DECOUVERT TOUT LES MOIS
a écrit le 02/05/2015 à 13:03 :
Les Français constatent la montée du chômage réel,

Les Français savent compter,
un emploi à mi temps = un 1/2 emploi
un emploi à 1/3 temps = un 1/3 emploi

un emploi précaire 1 semaine = un 1/4 emploi sur 1 mois
un emploi précaire 2 semaines = un 1/2 emploi sur 1 mois
un emploi précaire 3 semaines = un 3/4 emploi sur 1 mois

Les Français sont de bon sens ils ne croient pas les chiffres "purgés" avec des exclusions massives publiés,

Les Français voient les fermetures massives d'usines et les licenciements boursiers massifs.

Les Français constatent aussi qu'une grande partie des annonces Pole Emploi sont fantaisistes, incomplètes, approximatives, renseignées que très partiellement ... non réelles.

Faut arrêter de prendre les Français pour des idiots,

Pole Emploi n'est pas obligé de publier les mensonges Rebsaméniens.
a écrit le 02/05/2015 à 13:00 :
C'est qu'ils foutent la trouille ces inquiétants français, ils ont peur et ils font vraiment peur.....
75% n’y croient pas, on peut donc considérer que seuls 25% font le maximum pour la reprise.
On peut donc accorder quelques dixièmes de croissance en moins chaque année à ces 75%, qui cumulés finissent par faire des points entiers.
Toujours très prompts à critiquer, ces salariés, fonctionnaires, patrons, technocrates, experts et syndicats, mais lorsqu'il s'agit de bagarrer, de sortir les crocs, y'a plus personne. Que de la gueule.
Heureusement, la reprise économique et la baisse du chômage se passeront de leurs manquements et errements.
Les 25% qui ne sont pas debout sur les freins suffiront à relancer la machine.
Réponse de le 02/05/2015 à 14:06 :
Et vous, vous faites quoi, au juste? Vous faites partie de ceux qui se retroussent les manches, ou vous êtes juste là pour critiquer gratuitement? Vous en connaissez beaucoup, des entreprises qui embauchent ou qui investissent alors que le carnet de commandes est à sec? La méthode Coué ne suffit pas! Le vrai problème est que le PIB par habitant baisse depuis plusieurs années. Tant que ce sera le cas, pas de croissance digne de ce nom à l'horizon! Il faut baisser fortement les retenues salariales, ça fera monter mécaniquement les nets à payer, sans que ce soit au profit des employeurs. Pour faire le lien avec le manque à gagner des organismes sociaux, lançons un grand emprunt national, que la croissance retrouvée permettra de vite rembourser. Mais bon, les syndicats sont contre, allez savoir pourquoi...
Réponse de le 02/05/2015 à 16:34 :
@Spip
BE, disons que j'ai une très petite contribution à certains gros contrats exports.
Mais vraiment toute petite étant donné l'ampleur des contrats, et qu'en quelque sorte, je contribue très modestement à la création d'emploi, à la reprise, à une meilleure balance commerciale. Le pire, c'est que je m'étais accroché avec des collègues en 2008 ou 2009 au sujet de ce produit, puisqu'eux-même, n'y croyaient pas et émettaient des critiques infondées sur le produit pour lequel ils bossaient. Et la réalité prouve qu'ils avaient tort.
Que le french bashing vienne des UK, US ou allemands, c'est normal.
Mais lorsque des français jouent contre la France, sans justification, je n'apprécie vraiment pas.
Mais peu importe ma contribution réelle, ce qui est certain, c'est ma lutte contre le french bashing, les défaitistes, ceux qui pleurnichent après, alors qu'ils n'avaient pas fait les bons choix avant. Ceux qui de toute façon, rejettent toujours la faute sur les autres, sans jamais faire le bilan de leurs propres erreurs et oublis. L'omission d'acter au bon moment, de prévoir, d'investir et de sécuriser son travail est aussi une faute.
Ceci ne m'empêche pas d'être fortement critique envers des décisions que je trouve mauvaises ou d'autres qui ne sont pas prises, tout en restant toujours constructifs.
L'état et sa politique, certes, depuis des dizaines d'années, est loin d'être parfait, mais c'est justement une donnée connue de tous. Et une société avertie en vaut deux.
---
Et puis certaines réussissent et d'autres non, alors qu'elles disposent des même conditions légales et environnementales, et des mêmes épreuves à affronter, cherchez l'erreur?
---
On ne peut forcer des ânes à avancer.
Réponse de le 02/05/2015 à 17:16 :
@Spip
J'allais oublier, la France ne doit faire que du haut de gamme en industries comme en services. C'est d'ailleurs ce que nous arrivons à exporter. Il est clair que de nombreux entrepreneurs ont bien du mal à se mettre à l'anglais et à modifier leurs outils et gammes pour, au minimum contrer des produits importés et ensuite, aller conquérir des marchés à l'export.
Les ringards "bonnets rouges" et l'export, par exemple, sont deux mondes qui ne peuvent cohabiter. La Bretagne a d'énormes atouts et le prouve chaque année. Les bonnets rouges sont une calamité nationale, auquel le gouvernement a cédé.
Au même titre que la SNCM, par exemple, qui durant des années, aura connue plusieurs grèves pas an, principalement pour des revendications salariales.
Rien contre les syndicats, mais sur ce coup, les ringards ont vraiment réussi à pourrir une entreprise, faute de décision courageuse de plusieurs gouvernements successifs. Une méga cata au résultat + une image déplorable.
a écrit le 02/05/2015 à 12:41 :
Le chômage réel est masqué par les faux emplois financés sur fonds publics qui sont pléthore en France. Le jour où l'argent public sera rare, ce système fictif s'effondrera. Question de temps. Il suffit que les taux montent à 5 ou 6% où ils devraient être et plouf !
a écrit le 02/05/2015 à 11:42 :
Le chômage ne baissera pas, mais les chiffres du chômage baisseront, car on peut faire confiance aux politiques pour nous faire croire à toutes sortes de choses :-)
a écrit le 02/05/2015 à 11:12 :
Ouvrez votre journal, allez à la rubrique insertions légales, et malheureusement, vu la longue liste, vous verrez que ce n'est pas fini...
a écrit le 02/05/2015 à 10:07 :
Comment y croire alors qu'aucune réforme n'a été faite depuis longtemps..!
A commencer par le code du travail, 3500 pages d'une jungle inextricable que plus personne ne peut comprendre, ensuite il faut libérer les entreprises de tous les freins qui les empêchent de prospérer, normes, limites sociales, fiscales, etc...
Mais les fonctionnaires qui gouvernent ce pays n'en feront rien parce qu'ils s'en moquent totalement, seules leurs carrières comptent et basta...!
Le seul et unique moyen de s'en sortir est de se débarrasser de cette caste profiteuse qui plombe le pays depuis des décennies et qui a mené ce pays là ou il en est...
a écrit le 02/05/2015 à 9:57 :
Un indicateur peu mis en avant par les journalistes montre s'il en était besoin la poursuite de la faiblesse économique en France.Il suffit de regarder les chiffres de dégringolade des ventes de camions en France avec les licenciements à la clef chez Renault trucks ! Les entreprises de transport ne renouvellent pas leurs flottes de camions et pour certaines elles mettent la clef sous la porte .....
Réponse de le 02/05/2015 à 13:32 :
RT c'est Volvo qui est en sureffectif dans ses administratifs, les hauts salaires. Ces licenciements qui auraient du être actés depuis bien longtemps ils nuisent aux résultats du Groupe.
D'un autre coté RTD (Renault Trucks Défense) vient de vendre 120 Sherpa Scout au Koweït, plus gros contrat jamais signé pour ce véhicule (Armée, FS, RAID-GIGN).
Va donner de la charge de travail aux usines de Limoges (assemblage) et Fourchambault (usinage des caisses).
Autre commande aussi pour plusieurs dizaines de Sherpa pour le Liban.
Donc une branche du groupe perd alors qu'une autre gagne. Ainsi va la vie.
Et les erreurs se payent cash, aucun rapport avec l'économie française dans sa globalité.
Pour ce qui est des entreprises de transport, c'est la législation européenne qui imposait.
Et si vous suiviez un minimum l'actualité, vous sauriez que les seuls pays qui essayent d'imposer un smic pour les routier, sont l'Allemagne et la France.
---
Février 2015:
La loi Macron contient - aussi - des mesures qui donnent satisfaction aux syndicats. Un amendement, introduit par le gouvernement et voté samedi 14 février, prévoit ainsi que les chauffeurs routiers étrangers exerçant temporairement en France devront être rémunérés au moins au Smic français. Une façon de tenter de lutter contre ce que, dans le secteur, on considère comme du « dumping social » entretenu par les transporteurs disposant de filiales ou de sous-traitants dans les pays d’Europe de l’Est.
« En obligeant dorénavant le salarié étranger effectuant un transport en France à être sous le régime du salarié détaché, la France impose l’application des règles sociales françaises pour ce salarié, une révolution pour ce secteur », a salué la CGT Transports, lundi dans un communiqué.
Même s’il « n’empêche pas les fraudes », ce texte envoie, selon le secrétaire général de la CGT Transports, Jérôme Vérité, « un message politique extrêmement fort » au patronat, enclin, selon lui, à profiter du système actuel.
Le gouvernement allemand avait, lui aussi, décidé, en début d’année, que les routiers qui ne passent que quelques heures sur son territoire, devaient être payés au salaire minimum pour ce temps, sous peine d’amendes.
Réponse de le 02/05/2015 à 13:41 :
Les entreprises mettent la clé sous la porte, cause concurrence étrangère déloyale, ce qui vient effectivement amplifier les erreurs de Volvo.
Réponse de le 03/05/2015 à 15:46 :
Le marché camion plus de 6 tonnes reculent depuis 2013 en France et les prévisions tablent sur un marché camion faiblard jusqu'à 2017 inférieur à 40000 unités par année! L'achat où le renouvellement des camions par les entreprises supposent d'avoir des carnets de commandes ,d'avoir du fret à transporter et d'avoir confiance dans l'avenir et avec au bout des consommateurs. Le chômage dans les usines de Renault Trucks en France depuis 2014 concerne la production et s'explique par la baisse significative des ventes en camions marchandises où BTP . La concurrence existe en Europe depuis des années et la mise en place d'un salaire minimum ne suffisent pas à justifier la dégringolade des ventes de poids lourds en France d'autant que la gamme Renault truck a été renouvelé en 2013.
a écrit le 02/05/2015 à 9:54 :
oui pourtant hollande a déjà vu la courbe s'inverser, c'est d'ailleurs pour cela qu'il a mis valls premier ministre, deux personnes hautement compétentes, depuis son arrivée le chômage baisse par le haut en descendant doucement vers la hauteur de l'âge du capitaine, décidément les Français sont relous.
a écrit le 02/05/2015 à 9:50 :
Ce qui me semble intéressant, c'est le tiers des sondés qui considèrent que c'est la faute des entreprises. Voilà qui met en lumière une grande méconnaissance de l'économie, contexte très favorable pour nos dirigeants éloignés de l'entreprise pour raconter n'importe quoi aux citoyens. Une entreprise qui crée des emplois est une entreprise qui se développe. Quel chef d'entreprise peut refuser le développement de son entreprise ? Pour être complet, je rappelle que l'objet d'une entreprise est de faire du profit ce qui passe souvent par créer des emplois. Une autre règle de base en économie veut que les facteurs de production sont le capital et le travail, opposer les 2 est un non sens mortifère. On est au coeur de la lutte des classes qui a complètement disparu de chez nos principaux partenaires européens, mais qui agite nos dirigeants socialistes de droite et de gauche depuis plus d'un siècle. Il est intéressant de constater qu'un autre tiers considère que le chômage est du à l'inefficacité du gouvernement. C'est partiellement faux. En effet, avec la Loi Larcher puis l'instauration par FH du dialogue social comme l'arme absolue, nos dirigeants cachent leur lâcheté à réformer derrière le conservatisme des syndicats. Il est vrai qu'ils contrôlent les grands messe des négociations, la gestion paritaire des organismes essentiels au bon fonctionnement du marché du travail (Pôle Emploi, Formation Professionnelle). La réalité, c'est qu'à moins de retirer aux syndicats leurs pouvoirs sur le contenu du Code du Travail et la gestion de PE et de la Formation Professionnelle, le chômage continuera sa progression. On voit que seuls 21% considèrent que les blocages de la société sont un obstacle à la baisse du chômage. LA POMPE A BROUILLARD A BIEN FONCTIONNE, LA FRANCE EST TOUJOURS ENGLUEE DANS LA LUTTE DES CLASSES, LE RAPPORT PERRUCHOT SUR LE FINANCEMENT ET LA REPRESENTATIVITE DES SYNDICATS PATRONS/SALARIES A ETE ENTERRE EN 2011, LA FRANCE RESTERA LA CAPITALE MONDIALE DU CHOMAGE DE MASSE TANT QU'ELLE RESTERA PRISONNIERE DE 7% DE SA POPULATION ACTIVE (T% DE SYNDICALISATION)
a écrit le 02/05/2015 à 9:33 :
il y a une solution a ce pb! vu que les sympatisants de gauche pensent que les entreprises existantes n'en font pas assez, il leur suffit de creer des multinationales qui embuacheront plein de gens
vu que ' tout est fait pour que les entreprises aillent bien', ceux qui n'ont jamais rien fait de leurs dix doigts n'auront aucune excuse, ni pour ne rien faire, ni pour echouer quand ils feront quelque chose!!!!! la balle est dans leur camp, a eux de jouer!
Réponse de le 02/05/2015 à 11:17 :
Les envoyer travailler en URSS...
a écrit le 02/05/2015 à 8:49 :
ceux qui y croient sont des adeptes des bisounours. Comment croire hollande et son toréador d'opérette qui sont particulièrement nuls.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :