Coronavirus : vers une prolongation du confinement en France

 |  | 317 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : FLAVIO LO SCALZO)
Cette mesure sera "très vraisemblablement nécessaire", estime la directrice générale de l'agence sanitaire Santé publique France.

La prolongation du confinement sera "très vraisemblablement nécessaire" a estimé jeudi sur Franceinfo Geneviève Chêne, directrice générale de l'agence sanitaire Santé publique France, précisant qu'il faudrait attendre "entre 2 et 4 semaines" pour observer un changement dans la dynamique de l'épidémie de coronavirus.

Les dynamiques de l'épidémie "dépendent de l'adhésion de chacun aux mesures barrières et de confinement" a-t-elle indiqué, estimant qu'"un freinage important" de sa progression devrait pouvoir être observé "dans les 2 à 4 semaines".

"Il est vraisemblable que ce soit en effet nécessaire de prolonger (les mesures de confinement) pour que le freinage soit suffisant", a-t-elle estimé. "La prolongation sera très vraisemblablement nécessaire", a insisté la responsable.

Inversion de la courbe épidémique

Interrogée sur une inversion de la courbe épidémique, elle a répondu qu'en se fondant sur "les expériences des autres pays qui ont connu l'épidémie avant nous et mis en place des mesures extrêmement strictes, on voit que la dynamique se déroule sur 2 à 3 mois en général, une inversion du pic intervient entre le premier et le deuxième mois".

S'"il est trop tôt aujourd'hui pour pouvoir affirmer quoique ce soit sur la dynamique de l'épidémie en France", si l'on se fie à l'exemple de la Chine, l'inversion de la courbe interviendrait "autour de mi-mai/fin mai".

"Si on applique l'ensemble de ces mesures, il est vraisemblable que la dynamique de l'épidémie sera suffisamment freinée pour avoir une épidémie beaucoup plus importante que celle de la grippe habituelle mais malgré tout contenue", a-t-elle ajouté.

L'agence de veille sanitaire Santé publique France, recense notamment les cas de coronavirus. Sa directrice générale a précisé qu'il était "vraisemblable qu'il y ait plus de cas en France que ce qu'on peut confirmer chaque jour".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/03/2020 à 15:59 :
Dans un pays où le principe de précaution est inscrit dans la Constitution, pour une fois qu'il aurait été utile de l'appliquer, on ne l'a pas fait. C'est à croire que nos gouvernants ne connaissent même pas les textes qu'ils promulguent.Peut être en écrivent ils trop? Il suffit d'essayer de lire un décret dans Légifrance, pour comprendre que tout cela est illisible. Passer l'amende de 38 à 135 euros pour ne pas présenter le papier de dérogation est inscrit nulle part dans les textes. C'est un PV de 4 ème catégorie tout simplement qu'il faut payer dans les 45 jours. Ensuite seulement, il passe à 375 euros. On ne crée pas un PV pour 24 heures !!!!
Les cliniques privées ne travaillent plus -toute opération est suspendue ainsi que toute visite d'un spécialiste. Elles disposent de 4000 lits pour la réanimation, mais l'on préfère aller chercher l'armée qui n'est pas équipée pour ce type d'opération. Il suffit seulement de former le personnel des cliniques privées pour assurer l'encadrement des malades du covid 19. La mise en place des hôpitaux de campagne prendra plus de temps. Les 6 malades emmenés hier en avion de Mulhouse à Marseille auraient pu être pris en charge à 30 km de Mulhouse dans des cliniques privées prêtes à les recevoir. Tout cela pour faire mousser l'armée. Ce n'est pas par ce que l'on est en temps de guerre que l'on utilise l'armée. Les résistants n'étaient pas des militaires à la base. Macron l'a oublié.
Réponse de le 23/03/2020 à 14:44 :
Oui abus de pouvoir clair et net honteux pour engraisser l'État tout est dit ignoble piye le gvt qui a rien fait en janvier premier cas de covid EB France c'est la qu'il fallait agir ils seront punis et devront rendre des comptes ces,incompétent irresponsable.. Merci
a écrit le 19/03/2020 à 12:40 :
il est probable que le fameux stock de sécurité de 150 millions de masques détenu par la France n'existait que sur le papier , ce qui expliquerait la difficulté à approvisionner depuis presque un mois les hôpitaux et autres professionnels de santé .
la production actuelle de masques semble aussi à peine suffisante pour maintenir la consommation des seuls destinataires autorisés par les autorités .
la situation ne va donc pas évoluer , la commercialisation restreinte sera maintenue ,la protection du public non améliorée .
on va donc avoir une extension calendaire du confinement obligatoire et en même temps de plus en plus de salariés actifs dans les métiers de l'agroalimentaire , de services paramédicaux , de la logistique et transports , demander un droit de retrait par manque de moyens de protection sanitaire dans l'exercice de leur activité . cela engendrera inévitablement une rupture immédiate des offres de produits et services ,ajoutant au stress des consommateurs .


si l'épidémie continue de progresser dans les deux semaines à venir ,il est à craindre que l'absence de masques et leur accès libre pour toute la population n'engendre colère et révoltes dans certaines zones de vie .
Réponse de le 19/03/2020 à 14:25 :
Ne vous en faites pas, a la fin de la crise le stock strategique de masques sera remonté a 400 ou 500 millions. Avec penurie dans les hopitaux, chez les malades et dans la rue
Réponse de le 19/03/2020 à 20:04 :
Pour rappel l'utilisation du masque est d’empêcher une personne contaminé de postillonner partout et sur tous, faire porter les masques aux personnels soignant est inutile... Il auraient fallu faire porter ces masques par tout les malade et faire un dépistage à tout les soignants... La France tourne a l'envers et ça date pas d'hier, avec un financier au pouvoir faut pas s'attendre à ce que ça change...
Réponse de le 19/03/2020 à 23:04 :
.....faire porter les masques aux personnels soignant est inutile....

Alors pourquoi en réclament t'ils à corps et à cris?.
Son t'ils bêtes ces médecins et professeurs d'université !!!
Réponse de le 21/03/2020 à 15:37 :
En effet,le masque ne sert a rien si vous n'êtes pas contaminé, il n'empeche en aucun cas le virus de "passer".
Et si le personnel medical en a tant besoin, c'est pour equiper les malades, d'autant que l'usage est unique et qu'il faut en changer apres quelques heures..
Réponse de le 21/03/2020 à 15:38 :
En effet,le masque ne sert a rien si vous n'êtes pas contaminé, il n'empeche en aucun cas le virus de "passer".
Et si le personnel medical en a tant besoin, c'est pour equiper les malades, d'autant que l'usage est unique et qu'il faut en changer apres quelques heures..
Réponse de le 23/03/2020 à 14:45 :
Sur révolte en vue colère flambee de violence dépression et stress
Réponse de le 23/03/2020 à 14:45 :
Sur révolte en vue colère flambee de violence dépression et stress
a écrit le 19/03/2020 à 12:28 :
Je pense que l'on est en fasse d'une très mauvaise gestion du pays face à cette crises , on ne sait plus évaluer graduellement l'état des régions et départements face à cette épidémie.Le pays peut fonctionner dans beaucoup de région de façon normal il suffit simplement de mettre des mesures appropriées de confinement en fonction du réseau sentinelle et des remontées d'informations . Là , on est entrain de contaminer tout le pays pour aboutir à crise ingérable dans le temps . Je parle de ma région actuellement pas touchée devrait ne pas être concernée et il y a d'autres secteurs en France qui ne devraient pas l'être et devraient fonctionner économiquement à plein régime. Il faudrait forcer un peu plus sur les tests individuels généralisés et fournie des masques dans les région contaminées ce que l'on ne fait pas .
a écrit le 19/03/2020 à 12:27 :
Le gouvernement a pour seul stratégie de suivre à 8 jours d'intervalle les décisions du gouvernement italien. Ma famille est confinée en Italie alors je sais exactement ce qui se passe. Petit à petit Castaner va renforcer les mesures de confinement avec menace de prison en plus de l'amende. Fermeture des parcs et jardins dans 2 jours et déploiement de l'armée pour aider la police. Bien sur, cela plait bien à Philippe et Castaner qui n'ont de démocrate que le nom du parti auquel ils adhérent (voir Gilet Jaune, Manifestation des femmes, etc...), j'assume dit il mais ne se remet jamais en question. En attendant, les mesures de préparation en Janvier n'ont pas été prises alors que le gouvernement savait (voir déclaration de Mme Buzin). Bon courage à tous et il faudra, à la sortie, faire payer aux incapables qui nous gouvernent;
Réponse de le 19/03/2020 à 13:59 :
les paroles a posteriori de MME Buzin ne sont pas parole d'évangile . Trop facile de se dédouaner après . Cette dame manque de solidarité
Réponse de le 19/03/2020 à 18:38 :
oui beaucoup de gens savaient les deux lignes d'actualités du scientifique américain beaucoup de gens l'on lu. Dès janvier,la comédie à répétition qu'ils nous ont joués beaucoup l'on subit : "vous ne risquez rien'" "les frontières ne servent à rien" l'Italie est bien en dessous de nos capacités" Vous ne savez pas vous laver les mains" "Ce n'est pas honnête de porter des masques"" les masques ne servent à rien" "nous suivons l'affaire nous suivons les clusters"et tout cela asséner chaque jour par des chefs de service d'hôpital, la ministre de la santé et le directeur de la santé.Quant aux partis politiques ils sont muets, non ils disent qu'ils sont solidaires???? de quoi ? de tous ces morts qu'on auraient du éviter.
a écrit le 19/03/2020 à 12:02 :
Coronavirus : vers une prolongation du confinement en France ... oui bien obligé par lla gravissime situation sanitaire, sociale et économique

mais Macron nous a déclaré solennellement en le répétant que "nous sommes en guerre"

et bien en temps de guerre,

l'armée a le devoir d'organiser une Coure Martiale

pour arrêté manu military, poursuivre et condamner avec la plus extrême sévérité le gouvernement, les Députés et leurs faux experts vrais charlatans qui ont caché la vérité, menti sur les plateaux de télévisions et in finé mis en grands dangers de mort les Françaises, les Français et les ressortissants étrangers en France ;

les précités ont menti pour gagner du temps et faire passer un projet de Loi sur les retraites qui baffoue la Constitution de la France qui leur interdit de voter une LOi qui n'est pas financée...
a écrit le 19/03/2020 à 11:58 :
Le nerf de la guerre c'est l'argent, donc quelles sont les mesures apportées aux victimes du corona ? On a les foutus dans le drame qu'envisagent t- il de faire pour les aider moralement et financièrement. J'ai entendu dire qu'on allait prendre en charge intégralement leurs frais d'hospitalisation et même rembourser intégralement les frais funéraires. C'est bien, se serait une bonne mesure pour nos concitoyens.
a écrit le 19/03/2020 à 11:49 :
En parlant de confinement :

Visiblement certains font fi des mesures de confinement. Une députée de la majorité, élue à Paris, aurait même exigé que l’une de ses collaboratrices parlementaire, en congé et malade, réintègre son poste. Un comportement paradoxal, révélé par Libération. Cette membre de la majorité, qui est par ailleurs porte-parole du mouvement, ne cesse de relayer les consignes du gouvernement sur les réseaux sociaux et les plateaux télévisions, lorsqu’il était encore possible de s’y rendre.

Le quotidien raconte que Laëtitia Avia a demandé à ses collaborateurs parlementaires de rester dans la capitale. Certes, il leur a été permis de télétravailler, dans le respect des consignes du gouvernement. Mais l’élue LREM a insisté. Au point de demander à un membre de l’équipe, pourtant malade, de rentrer à Paris. « D’après les éléments qui nous sont remontés, la députée ne cesse de lui demander de revenir. Elle met en danger sa collaboratrice, prend le risque de propager l’épidémie et ignore les règles liées au confinement de la population », a fait savoir à Libération Laurence de Saint-Sernin, la secrétaire générale du syndicat Solidaires de l’Assemblée nationale.
a écrit le 19/03/2020 à 11:42 :
La Chine a bouclé la province du Hubei pendant plus de trois mois, donc on peut raisonnablement pensé que cela va durer. Mais contrairement à la Chine, chez nous en Europe, tous les états sont touché et en confinement....grosse différence. Par contre le jeu perso en nationaliste de la Pologne, la Hongrie, la czechie, la Slovaquie va poser question dès la fin de la quarantaine. Le fait que l'Europe ait réagi si tardivement, que les états Schengen aient pris des décisions en solo, que les passages au frontières aient été fermées sans concertation montrent que l'Europe ne fonctionne pas en temps de crise. Après le Migrants, le convid19 va sûrement faire émerger une Nouvelle Europe, différente avec un noyau beaucoup plus intégré sinon cela n'en vaut plus la peine. Vivre dans une Union Européenne qui revient 30 ans en arrière ne me convient pas. Que nous limitons les déplacements me semble cohérent mais les échanges frontaliers devraient bénéficiés de dérogations. Quand les supermarchés les plus proches de trouvent en Allemagne et qu'on oblige les habitants de rester en France et faire leurs courses à plus de 10km quand on peut aller les faire a 3 ou 5 km , cela n'a pas de sens. Une réelle coopération policière entre états devrait se mettre en place sinon c'est la fin de l'Europe.
Ex pour un habitant de schoeneck près de Forbach qui doit aller à Forbach ou stiring Wendel alors qu'à gersweiler il y des super marchés à moins de 5 km....
Réponse de le 23/03/2020 à 14:56 :
Xa le convient une Europe comme en 80/ il va falloir y revenir boycotter les produits chinois et fabriquer européen uniquement .out ca est politique relocalisation en Europe et vous verreez le taf revenir on a pas besoin s'achète chinois on est tout a fait capable de produire eb'n France et Europe . on va y revenir je l'espère il le faudra
a écrit le 19/03/2020 à 11:11 :
On passe du rien, on controlait même pas la temperature des chinois arrivant a paris il y a 2/3 semaines au tout, on bloque le pays entier.
Tous les autres pays preconisent le port du masque mais leur penurie en france a fait preferer le gel hydroalcoolique, la penurie du gel hydroalcoolique fait promouvoir le lavage des mains. a t'on un stock strategique de savon?
Le confinement des zones hautement contaminées oui,mais là c'est ridicule. Le Maire demande aux gens d'aller bosser, la joie des injonctions contradictoires du ""en même temps". Restez chez vous mais allez bosser.
Je voyais sur terre net, les maraichers s'inquietent du manque de main d oeuvre, mais 135 roros pour aller se presenter a l'agri, ça fait cherot le boulot et il suffit de t'en prendre 9 dans le mois pour te bouffer ton smic, faut habiter dans un patelin où les forces de l'ordre ont une vie sexuelle heureuse. Et puis bon se faire soi même son attestation, ça fait pas trop serieux
Les pays qui s'en sont sortis n'ont vraiment pas fait ce que font nos dirigeants, grosseS catastropheS sanitaires et economique a venir
a écrit le 19/03/2020 à 11:06 :
"On nous aurait menti" - "A l'insu de notre plein gré" - "Responsables mais pas coupables"...Quelle va être la prochaine petite phrase qui va résumer, justifier la situation ( le merdier) actuel?
La question fondamentale reste quand même : "Qui va garder les gosses".
a écrit le 19/03/2020 à 10:46 :
les mesures sont insuffisantes pour les indisciplinés ! ITALIE 600 euros/ en BELGIQUE 600 euros .
Réponse de le 19/03/2020 à 12:55 :
et ordre de tirer à vue sur tous les gens qui sont dans les rues... avec récompense aux flics qui auront les plus beaux tableau de chasse.

Couvre feu perpétuel !!!
a écrit le 19/03/2020 à 10:21 :
Personne n'y croyait. On n'a jamais vu une dictature se saborder toute seul.

Indépendamment de cela, si l'assignation à résidence fonctionne on n'aura pas d'inflexion de la courbe avant une dizaine de jours et il serait idiot de lever la mesure avant 3 semaines minimorum.

Et si on n'a pas d'inflexion, la mesure sera non seulement maintenue mais renforcée puisque le dogme c'est que le virus se propage, non parce que c'est dans sa nature, mais parce que les français sont des gaulois réfractaires.
a écrit le 19/03/2020 à 10:16 :
Alors qu'il aurait tellement plus simple de fermer les frontières dès le tout début d'épidémie mais la finance, patronne de nos politiciens, ne voulait pas perdre de fric.

Nos dirigeants politiques à la pensée financière à court terme sont bien trop faibles pour gérer efficacement des crises de ce genre. Un comptable ça ne fait pas un décideur mais un vulgaire gestionnaire.

Alors ils courent derrière...
Réponse de le 23/03/2020 à 15:01 :
Oui bravo ils savaient si on avait fermé les frontières en janvier on en serait pas la mais,dehors cata économique et psychologique en vue xa,sent mauvais !!! Les dirigeants qu'on a sont nuls menteur avides de fric grr

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :