AstraZeneca a pu utiliser des données « obsolètes » lors de ses essais cliniques aux États-Unis

Déjà suspendu temporairement par plusieurs pays européens, dont la France, le vaccin du laboratoire suédo-britannique est cette-fois ci épinglé par l'autorité américaine qui supervise des essais cliniques de vaccins.
(Crédits : JON NAZCA)

Le laboratoire AstraZeneca a pu utiliser des données "obsolètes" dans ses essais cliniques aux Etats-Unis sur le vaccin contre le Covid-19, selon un communiqué publié lundi soir par un institut américain.

Un groupe de surveillance a exprimé sa "préoccupation quant au fait qu'AstraZeneca a pu utiliser des informations obsolètes lors de cet essai" aux Etats-Unis, "ce qui peut avoir abouti à une estimation incomplète de l'efficacité" du vaccin, a indiqué l'Institut national des maladies infectieuses et des allergies (NIAID), qui supervise des essais cliniques de vaccins.

Lire aussi : Une partie de la France se reconfine, la vaccination avec AstraZeneca reprend

Efficace à 79% et 100% pour les formes sévères

"Nous exhortons la compagnie à travailler avec le Data and safety monitoring board (DSMB, comité de suivi de l'essai, NDLR), pour évaluer l'efficacité des données et s'assurer que les données les plus précises, les plus récentes et les plus efficaces possibles soient rendues publiques au plus vite"", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Le laboratoire AstraZeneca avait défendu lundi son vaccin, rejeté par une bonne partie des Européens, affirmant qu'il était efficace à 80% contre le Covid chez les personnes âgées et n'augmentait pas le risque de caillots, après des essais cliniques de phase III menés aux Etats-Unis, avec 32.449 participants.

Le vaccin du suédo-britannique AstraZeneca est efficace à 79% pour prévenir le Covid-19 symptomatique dans la population générale et à 100% pour empêcher les formes sévères de la maladie et l'hospitalisation, avait ajouté le laboratoire après ces essais cliniques.

Ce mois-ci plusieurs pays ont suspendu son utilisation par crainte qu'il ne provoque des caillots sanguins, parfois mortels. Jeudi, l'Agence européenne des médicaments (EMA) l'a pourtant jugé "sûr et efficace" et l'utilisation du vaccin a repris dans certains pays.

Lire aussi : COVID-19 en 24H: confinement et PIB, AstraZeneca, emploi aux États-Unis

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 23/03/2021 à 17:43
Signaler
Lors d'une conférence de presse ce mardi matin, l'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire a abordé le cas de ce jeune homme décédé après avoir été vacciné contre la Covid-19 avec le vaccin AstraZeneca. Selon le quotidien Ouest-France qui a ré...

à écrit le 23/03/2021 à 13:14
Signaler
Astra Zeneca est coutumier du fait. Dans le secteur des anti cholestérolémiants,ils ont tronqué une étude qui montrait un avantage de la prise préventive du produit qui assez vite se réduisait et montrait une inefficacité coupable car générant des e...

le 23/03/2021 à 17:51
Signaler
@Pns La prescription d'anti cholestérolemiants est un scandale connu et pour lequel rien n'est fait pour réduire ces prescriptions quasiment Inutiles dans la plupart des cas de cholesterolemi e un peu plus élevé que les recommandations ...des labo...

à écrit le 23/03/2021 à 10:10
Signaler
"Le vaccin du suédo-britannique AstraZeneca est efficace à 79% pour prévenir le Covid-19 symptomatique dans la population générale et à 100% pour empêcher les formes sévères de la maladie et l'hospitalisation, avait ajouté le laboratoire après ces es...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.