COVID-19 en 24H : confinement et PIB, AstraZeneca, emploi aux États-Unis

Alors que la France entre dans « une forme de troisième vague » de l'épidémie et reconfine 16 départements, le gouvernement se dit toujours optimiste sur la relance. Mais dans d'autres pays, comme aux États-Unis, la crise a un impact inédit sur l'économie et l'emploi… Faut-il croire à une reprise prochaine de l'activité ? Voici le graphique et les informations éclairantes de ces dernières 24 heures à suivre sur l'actualité Covid, en France et dans le monde.

9 mn

La campagne de vaccination reprend en France avec AstraZeneca, en commençant par le Premier Ministre Jean Castex qui a reçu une première dose.
La campagne de vaccination reprend en France avec AstraZeneca, en commençant par le Premier Ministre Jean Castex qui a reçu une première dose. (Crédits : Reuters)

L'INFO À SUIVRE - Le gouvernement reste optimiste sur la reprise, malgré le reconfinement

À peine l'annonce du reconfinement dans 16 départements passée, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a égrené son impact attendu sur l'économie française : 110.000 commerces fermés, 0,2 point de produit intérieur brut (PIB) perdu sur l'année et 1,2 milliard d'euros supplémentaires de dépenses mensuelles pour soutenir les entreprises.

Lire aussi : Un troisième confinement moins pénalisant pour l'économie

Jean Castex Premier ministre

[Parmi les mesures annoncées jeudi soir par le Premier ministre Jean Castex : la fermeture des commerces et rayons dits non essentiels. Crédit:Reuters]

Mais cette fois, « la baisse » de l'activité « devrait être un peu moindre » que lors des précédents confinements, juge Charlotte de Montpellier, économiste à la banque ING, parce que les restrictions ne concernent pas toute la population et parce que les consommateurs et les entreprises se sont adaptés.

Lire aussi : Reconfinement en Île-de-France: les acteurs économiques impatients d'en sortir

LE CHIFFRE - 420 millions d'euros d'investissements

Le CHRU de Nancy va bénéficier d'un investissement de l'État de 420 millions d'euros pour se restructurer, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran dans un entretien à L'Est Républicain, précisant que 300 des presque 600 emplois menacés vont aussi être maintenus.

Olivier Véran, ministre de la Santé, lors d'une déclaration à la presse, le 20 mai 2020

« L'État va financer le projet de regroupement sur le site de Brabois à hauteur de 420 millions d'euros », soit 70% de son coût total, a détaillé le ministre de la Santé.

Ces investissements, qui doivent permettre de regrouper sept sites sur un seul, relèvent de l'enveloppe globale de 19 milliards d'euros en faveur des hôpitaux et des Ehpad négociée lors du Ségur de la Santé et annoncée le 8 mars par Matignon.

Lire aussi : Deux mois après le Ségur de la Santé, les hôpitaux toujours confrontés au manque de lits et d'effectifs

LA PHRASE - « La Haute Autorité de la santé donne son feu vert à la reprise de la vaccination avec AstraZeneca pour les personnes âgées de 55 ans et plus » (Oliver Véran)

L'autorité de santé en France a donné son feu vert à la reprise « sans délai » de la vaccination avec AstraZeneca, mais recommande de le réserver aux personnes de 55 ans et plus, dans un avis publié vendredi.

Cette restriction a été décidée après que les troubles de la coagulation qui avaient motivé la suspension de ce vaccin dans plusieurs pays européens ont uniquement été observés chez des individus de moins de 55 ans, a précisé Haute autorité de santé (HAS).

De son côté, le Premier ministre Jean Castex a reçu aujourd'hui sa première dose du vaccin AstraZeneca à l'hôpital Bégin de Saint-Mandé, près de Paris, une injection destinée à rassurer les Français, a rapporté l'AFP.

Lire aussi : Une partie de la France se reconfine, la vaccination avec AstraZeneca reprend

LE GRAPHIQUE - Aux États-Unis, la crise du Covid-19 affecte durement l'emploi

Du jamais-vu ! Au pic de la crise en avril 2020, le taux de chômage aux États-Unis a atteint 14,8% de la population. En comparaison, il avait atteint un plus-haut de 10% en octobre 2009 lors de la crise des subprimes. En février 2021, le chômage reste exceptionnellement élevé, même s'il a très légèrement reculé pour s'établir à 6,2%.

Les Américains ont été moins nombreux début mars à s'inscrire au chômage, l'optimisme étant désormais de mise aux États-Unis grâce à la campagne de vaccination et au plan d'aides adopté au Congrès. Toutefois, ce regain d'optimisme fut de courte durée puisque le nombre d'inscriptions hebdomadaires au chômage a de nouveau augmenté entre le 7 et le 13 mars, contredisant les estimations des analystes qui s'attendaient à une baisse liée à l'assouplissement des mesures de restrictions d'activité. En effet, 770.000 demandes ont été enregistrées (+45.000), selon les données publiées le 18 mars par le département du Travail. C'est bien plus que les 710.000 inscriptions attendues. Néanmoins, sur quatre semaines, la tendance reste à la baisse, note le ministère du Travail et le marché de l'emploi devrait continuer de s'améliorer dans les mois qui viennent.

Made with Flourish

Lire aussi : En Allemagne, les emplois précaires victimes collatérales de la crise sanitaire

EN RÉGIONS - Le Centre-Val de Loire espère rouvrir plus tôt ses châteaux

Troisième région touristique française après l'Île-de-France et le Sud, le Centre-Val de Loire est dans les starting-blocks pour rouvrir notamment les châteaux de la Loire. La région espère, comme en 2020, avoir un coup d'avance sur le reste de l'Hexagone.

Lire aussi : Comment le Centre-Val de Loire espère rouvrir plus tôt ses châteaux

Lire aussi : Deauville, Cabourg...le « 21e arrondissement de Paris » guette la réouverture des lieux culturels

À L'ÉTRANGER - En Allemagne, les fondateurs de BioNTech primés

Özlem Türeci et Ugur Sahin, fondateurs du laboratoire BioNTech qui a conçu avec Pfizer un des vaccins contre le Covid-19, ont reçu à Berlin la Grand-Croix du Mérite avec étoile, une des principales distinctions allemandes.

« Depuis janvier (2020), vous et vos collègues y travailliez jour et nuit, à une époque où de nombreuses personnes en Allemagne se serraient encore la main, s'embrassaient et vivaient dans l'insouciance », a salué le président allemand, Frank-Walter Steinmeier, en présence de la chancelière Angela Merkel.

Le vaccin, qui utilise la technique de l'ARN messager, est une « découverte révolutionnaire qui sauve des vies, des moyens de subsistance et assurent notre survie sociale, économique et culturelle », a souligné le président de la République fédérale.

Lire aussi : Décès post-vaccination signalés en Europe: pas de lien avec le vaccin Pfizer/BioNTech déclare l'EMA

Le Danemark attend avant de reprendre la vaccination avec AstraZeneca

Le Danemark a annoncé attendre avant une éventuelle reprise de la vaccination avec AstraZeneca, pourtant déclaré « sûr et efficace » par le régulateur européen.

« Notre décision de suspendre la vaccination avec le vaccin contre le Covid-19 d'AstraZeneca jusqu'à la semaine 12 (du 22 au 28 mars) reste en place », a indiqué le directeur de l'Agence danoise de Santé, Sundhedsstyrelsen, Søren Brostrøm, dans un communiqué publié hier soir.

« Dans les prochains jours, Sundhedsstyrelsen et l'Agence danoise du médicament vont évaluer l'impact de l'avis de l'EMA », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Vacciner avec l'AstraZeneca? France, Allemagne, Italie, Espagne... suspendues au verdict de l'EMA

Aux États-Unis, les facilités de crédit vont bientôt expirer

La Banque centrale américaine a confimé que son dispositif, mis en place l'année dernière au début de la crise provoquée par la pandémie, permettant de faciliter le crédit aux ménages et aux entreprises allait bien expirer, comme prévu, le 31 mars prochain.

« Pour atténuer les tensions sur le marché du Trésor résultant de la pandémie de Covid-19 et promouvoir les prêts aux ménages et aux entreprises », la Fed avait « temporairement modifié le SLR » ("ratio de levier supplémentaire"), rappelle la Réserve Fédérale (Fed) dans un communiqué.

 Cette mesure a incité les grandes banques à prêter et soutenu le marché obligataire et le financement à court terme.

Lire aussi : États-Unis : le vaste plan de relance de Biden adopté par la chambre des représentants

(avec les agences AFP et Reuters)

9 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 21/03/2021 à 8:45
Signaler
Un bon moyen d’éviter toute critique ,j'ai le covid. Après la ministre du Travail Elisabeth Borne le 14 mars, c’est au tour d’une autre membre du gouvernement d’être testée positive au Covid-19. Roselyne Bachelot a annoncé samedi sur Twitter qu’...

le 22/03/2021 à 22:07
Signaler
Bachelot 75 ans, toujours pas vaccinée ?

à écrit le 20/03/2021 à 13:55
Signaler
!!!.Il tire quand même la gueule Castex!!!

le 20/03/2021 à 20:56
Signaler
C'est un douillet.en plus

à écrit le 20/03/2021 à 12:00
Signaler
Comme dans toute pub, rien n'est réel sauf l'acteur qui fait sa démonstration!

à écrit le 20/03/2021 à 8:12
Signaler
Tendu comme il est l'aiguille a réussi à rentrer quand même ? Une véritable boule de nerfs ce gars.

à écrit le 20/03/2021 à 0:12
Signaler
Rappelons qu’un essai de thérapies génique menée à partir d’un virus vecteur – un adénovirus similaire au vaccin candidat anti Covid19 porté par AstraZeneca – a entrainé l’apparition de cancer du sang chez deux des dix bébés bulles participant à l’es...

à écrit le 19/03/2021 à 22:32
Signaler
Sur la vidéo , nous voyons pas la dose pris d’un flacon AstraZeneca , donc nous ne voyons pas ce qu’il y avait dans la seringue, par ailleurs c’est un hôpital militaire et non un hôpital publique ou un centre de vaccination publique.

à écrit le 19/03/2021 à 21:32
Signaler
Aucune preuve que l’injection de M. Veran et M. Castex soit de l’astrazennca , ça peut être un produit neutre aussi. Le «  coup » à la Bachelot, ministre de culture .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.