Coronavirus : les informations essentielles du jeudi 26 mars

 |   |  2889  mots
Photo d'illustration.
Photo d'illustration. (Crédits : Reuters)
Tout ce qu'il ne fallait pas manquer, jeudi 26 mars.
  • 19h30 - Le coronavirus pourrait faire 1,8 million de victimes dans le monde

L'épidémie de coronavirus pourrait faire 1,8 million de morts dans le monde même avec de strictes mesures destinées à réduire sa propagation, selon une estimation de chercheurs de l'Imperial College de Londres.

Ces hypothèses sont basées sur des simulations mathématiques bâties selon ce qu'on sait à l'instant T de la maladie Covid-19 (contagiosité, mortalité supposée, etc.) et ne constituent donc pas des "prédictions", comme le soulignent les chercheurs.

  • 19h24 - Les économies des Pays baltes en chute de 3% à 21% en 2020

Les économies des pays baltes chuteront cette année, ont annoncé les banques centrales estonienne, lettone et lituanienne, mais leurs prévisions restent divergentes quant à l'ampleur de la baisse.

En Lituanie, la banque centrale table sur une baisse du PIB allant de 3% à 21%, selon trois différents scénarios dépendant, entre autres, de la durée de la quarantaine et de l'évolution de la crise.

Selon la banque centrale estonienne, le PIB de ce pays balte pourrait baisser de 6% cette année, si la situation devait s'améliorer début mai. Si cependant elle devait se prolonger jusqu'à début août, la baisse atteindrait 14%.

  • 19h10 - Dérogations à la durée du travail: Berger (CFDT) veut des garanties

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a écrit à la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, pour demander des garanties sur les conditions dans lesquelles certains secteurs pourront déroger aux durées actuelles du temps de travail, selon un courrier dont l'AFP a eu copie. Il demande notamment que "chaque secteur d'activité concerné par ces exceptions fasse l'objet de la publication d'un décret en propre pour pouvoir déroger aux durées actuelles du temps de travail".

Lire aussi : La durée du travail portée jusque 60 heures par semaine dans certains secteurs

  • 18h56 - La demande mondiale de pétrole risque de chuter de 20%

La demande mondiale de pétrole pourrait chuter de 20% en raison de la multiplication des mesures de confinement, qui touchent désormais quelque trois milliards de personnes dans le monde, a déclaré le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), en appelant l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial, à favoriser une stabilisation du marché.

"Aujourd'hui, trois milliards de personnes dans le monde sont confinées. En conséquence, on pourrait bien assister au cours de cette année à une chute de la demande d'environ 20 millions de barils par jour selon certains", a dit Fatih Birol, lors d'une téléconférence.

La demande pétrolière mondiale représentait 100 millions de barils par jour (bpj) en 2019.

  • 18h42 - Encore convalescente, la Grèce risque de "retourner en récession" en 2020

Le ministre grec des Finances, Christos Staikouras, a affirmé que l'économie de son pays, encore convalescente, devrait replonger en récession en 2020 en raison de la pandémie, le recul du PIB étant estimé "entre 1% à 3%".

  • 18h11 - Londres débloque 210 millions de livres pour la recherche d'un vaccin

Le Royaume-Uni a annoncé, à l'issue d'un sommet virtuel du G20, augmenter de 210 millions de livres (environ 230 millions d'euros) sa contribution aux efforts internationaux pour trouver un vaccin.

Avec ce nouvel apport, sa participation au financement de la Coalition pour les innovations en préparation aux épidémies (CEPI) est portée à 544 millions de livres, ce qui fait du Royaume-Uni "le plus important contributeur" à ce groupement, a précisé le gouvernement britannique dans un communiqué.

  • 17h55 - La Poste rend gratuit son service de visite aux personnes âgées

La Poste a annoncé que son service de visites par un facteur de personnes âgées isolées pour s'assurer que tout va bien serait gratuit pendant la période de confinement.

Lancé en 2017, le service "Veiller sur mes parents" propose une visite régulière aux personnes âgées par le facteur, lequel fait ensuite un compte-rendu aux proches qui ont souscrit à l'abonnement.

"Pendant toute la durée du confinement, une visite hebdomadaire de lien social est offerte à toutes les personnes qui souhaitent en bénéficier", a indiqué La Poste dans un communiqué.

  • 17h37 - Les prestations sociales versées deux jours en avance en avril

Le versement des aides sociales sera effectué avec deux jours d'avance au mois d'avril pour ne pas pénaliser les allocataires qui doivent retirer leur argent dans les banques, dont le fonctionnement peut être perturbé en raison du coronavirus, a-t-on appris auprès du ministère des Solidarités.

"Les aides sociales seront disponibles sur le compte des allocataires dès le samedi 4 avril", a déclaré à l'AFP le cabinet de la secrétaire d'État Christelle Dubos, confirmant une information du Figaro.

  • 17h23 - 95% de la flotte aérienne africaine clouée au sol

La quasi-totalité de la flotte aérienne africaine est clouée au sol et les compagnies sont en péril, a indiqué l'Association des compagnies aériennes africaines (Afraa).

"Aujourd'hui 95% de la flotte aérienne africaine est clouée au sol en raison de la pandémie, sauf des vols cargos", a déclaré à l'AFP Abderrahmane Berthé, secrétaire général de l'Afraa, qui compte 45 compagnies membres sur le continent.

  • 17h - La Banque mondiale prépare un plan d'aide de 160 milliards de dollars

Le conseil d'administration de la Banque mondiale est en train de boucler un plan d'aide dont le montant pourrait atteindre 160 milliards de dollars (146 milliards d'euros) sur les 15 prochains mois, a déclaré David Malpass, le président de l'organisation internationale dédiée au développement.

"Les objectifs sont de raccourcir le délai avant la reprise, de créer les conditions de la croissance, de soutenir les petites et moyennes entreprises et de contribuer à protéger les pauvres et les personnes vulnérables", a-t-il expliqué dans un communiqué publié après la réunion par téléconférence du G20.

La Banque mondiale a déjà approuvé 14 milliards de dollars de prêts et d'aides afin de renforcer les moyens médicaux face à la pandémie.

  • 16h47 - La Chine va fermer ses frontières à la plupart des étrangers

La Chine va fermer temporairement ses frontières aux étrangers titulaires de visas ou de permis de séjour en cours de validité, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

"Il s'agit d'une mesure provisoire que la Chine se voit obligée de prendre pour faire face à l'épidémie, se référant aux pratiques de plusieurs autres pays", a-t-il indiqué dans un communiqué.

La mesure entrera en vigueur samedi à 00h00 locales (vendredi 16h00 GMT).

  • 16h33 - EDF reporte sa demande sur un projet nucléaire britannique

EDF a annoncé le report de sa demande pour un projet nucléaire en Grande-Bretagne en raison de la pandémie en cours.

Le groupe énergétique français devait soumettre au Planning Inspectorate (PINS) avant fin mars une demande d'autorisation de construction du réacteur C à Sizewell, dans l'est de l'Angleterre. EDF a déclaré que sa demande serait reportée de quelques semaines.

"Nous sommes prêts à soumettre la demande, mais nous sommes conscients du fait que de nombreuses personnes dans le Suffolk, notamment les autorités locales, s'adaptent aux nouvelles circonstances nées de la crise du coronavirus", a déclaré Humphrey Cadoux-Hudson, directeur général du développement nucléaire chez EDF.

  • 16h14 - Pôle Emploi : il va falloir s'actualiser à distance

Pôle emploi va contacter 178.000 demandeurs d'emploi qui s'actualisent habituellement en agence pour qu'ils le fassent à distance à partir de samedi, a indiqué l'institution, qui ne reçoit plus de public.

Pour rappel, en ce qui concerne les demandeurs d'emploi arrivant en fin de droits à partir 12 mars, le gouvernement a décidé par ordonnance de la prolongation de leurs droits jusqu'à une date fixée par arrêté, qui sera au maximum le 31 juillet.

  • 15h47 - Le G20 va injecter 5.000 milliards de dollars dans l'économie mondiale

Coronavirus : Mohammed ben Salmane, roi d'Arabie saoudite, assiste au sommet virtuel du G20

[Le roi d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, lors du sommet "virtuel" du G20. Crédits : Reuters]

Les dirigeants des pays membres du G20 ont annoncé, lors d'un sommet virtuel, leur intention d'injecter "plus de 5.000 milliards de dollars" dans l'économie mondiale pour "contrer les répercussions sociales, économiques et financières de la pandémie" du nouveau coronavirus.

"Nous sommes fermement résolus à présenter un front uni contre cette menace commune", ont ajouté les représentants des grandes puissances mondiales dans un communiqué publié à l'issue de la réunion d'urgence présidée par le roi Salmane d'Arabie saoudite.

  • 15h - L'Allemagne effectue désormais 500.000 tests par semaine

L'Allemagne a augmenté le nombre des dépistages du Covid-19 à 500.000 par semaine, cette détection précoce aidant en partie à maintenir le nombre des morts à un niveau relativement bas, a déclaré un virologue jeudi.

  • 14h30 - La Bourse de New York ouvre en hausse, rassurée par le plan de relance

Wall Street a ouvert dans le vert malgré la hausse record du nombre de demandeurs d'allocation chômage aux Etat-Unis : le Dow Jones montait de 1,08% et le Nasdaq de 1,06%.

La Bourse de New York avait fini en ordre dispersé mercredi, attendant que le Sénat américain adopte un plan massif de relance pour la première économie mondiale, finalement approuvé tard dans la nuit.

  • 14h05 - La Fed se tient prête avec ses "munitions", la Banque d'Angleterre maintient son taux d'intérêt

Jerome Powell, le patron de la Banque centrale américaine, a promis que l'institution allait continuer à prêter de l'argent "agressivement" pour combattre l'impact économique de l'épidémie, dans une rare interview en direct. Il a également indiqué que "les munitions (de la Fed) ne vont pas s'épuiser", alors que l'institution a déjà abreuvé les marchés en liquidités et multiplié les mesures de soutien (dont deux baisses de taux) depuis que la pandémie s'est étendue aux Etats-Unis.

De son côté, la Banque d'Angleterre a indiqué aujourd'hui qu'elle maintenait son taux d'intérêt à 0,1%, une semaine après l'avoir abaissé à ce niveau historiquement bas.

Powell: la situation us favorable, la fed agira de maniere appropriee

  • 13h45 - La Chine n'acceptera plus qu'un vol étranger par compagnie par semaine

L'Empire du milieu va renforcer son isolement. La deuxième puissance économique mondiale imposera à partir de dimanche une réduction drastique des vols internationaux au départ du pays ou à l'arrivée en raison du Covid-19, a annoncé jeudi le Bureau national de l'aviation civile.

Une compagnie chinoise ne pourra désormais plus effectuer qu'une seule liaison hebdomadaire depuis la Chine vers un pays tiers. Dans le même esprit, une compagnie étrangère ne pourra maintenir qu'une seule desserte par semaine vers la Chine.

Lire aussi : Le COVID-19, révélateur des forces et faiblesses de la Chine

  • 13h30 - 3,3 millions de chômeurs supplémentaires en une semaine : du jamais vu aux Etats-Unis

C'est un chiffre d'une ampleur inédite : la semaine dernière, 3,3 millions d'Américains ont effectué une demande d'allocations chômage. Ce chiffre est à comparé aux 281.000 inscriptions effectuées la semaine précédente. Et au précédent record de 695.000 demandes, enregistrées en 1982, au plus fort de la récession consécutive au second choc pétrolier.

  • 12h30 - Le conseil de Mario Draghi aux États européens

L'ancien président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, en a appelé aux Etats pour qu'ils "absorbent" les pertes du secteur privé. Comparant l'impact du virus à celui de la Première Guerre mondiale, il a déclaré : « La perte de revenus subie par le secteur privé - et toute dette contractée pour combler le déficit - doit finalement être absorbée, en tout ou en partie, dans les bilans des gouvernements », écrit Mario Draghi dans une tribune publiée mercredi en soirée par le Financial Times.

  • 11h56 - Première évacuation par TGV

La France a procédé à une première évacuation inédite de patients atteints du Covid-19 à bord d'un TGV médicalisé pour désengorger des réanimations saturées face à l'aggravation rapide de l'épidémie, qui a fait plus de 1.300 morts dans le pays.Au lendemain du déplacement du président Emmanuel Macron dans la région Grand Est, particulièrement frappée, et la visite de l'hôpital militaire installé à Mulhouse, vingt patients alsaciens ont été embarqués jeudi matin à bord du train qui doit les évacuer vers les hôpitaux des Pays-de-la-Loire.

  • 10h50 - En Irak, le couvre-feu prolongé de deux semaines

Les autorités du pays l'ont annoncé jeudi après que le nouveau coronavirus a tué 29 personnes et contaminé près de 350 autres. Les chiffres communiqués par les autorités irakiennes pourraient être bien toutefois inférieurs à la réalité car seuls 2.000 tests environ ont été menés dans ce pays de 40 millions d'habitants, où un nouveau pèlerinage chiite est prévu le 8 avril.

  • 10h21 - Combien de temps va durer le confinement ?

Le gouvernement veut prendre « un peu de recul » avant de décider de sa durée. Il souhaite pour cela évaluer les effets du confinement dans les zones les plus touchées par le coronavirus avant de prendre une décision, promise jeudi « dans les tout prochains jours » par la porte-parole Sibeth Ndiaye.

"Nous souhaitons avoir une information complète, notamment avec un peu de recul sur les résultats du confinement dans l'Oise, qui a été l'un des premiers départements touchés, avec aussi un retour d'expérience sur ce qui se passe dans le Grand-Est", a-t-elle expliqué sur LCI.

  • 10h17 -  Le Sénat américain approuve le gigantesque plan d'aide économique

Le Sénat américain a approuvé mercredi à une écrasante majorité un plan "historique" de 2.000 milliards de dollars pour soutenir la première économie mondiale, asphyxiée par la pandémie de coronavirus qui a déjà fait plus de 1.000 morts aux Etats-Unis.

  • 9h40 - Le report de JO pourrait coûter près de 2,5 milliards d'euros

Le quotidien économique japonais Nikkei estime que les frais de location de sites, la modification des réservations hôtelières et l'emploi prolongé du personnel de l'organisation et d'agents de sécurité, entre autres pourrait bien atteindre la somme de 300 milliards de yens.

Les organisateurs, eux, n'ont pas avancé de chiffres. Par contre, ils ont annoncé jeudi la mise en place d'un groupe de travail chargé de gérer les conséquences de cette décision historique. Car cela représente un défi logistique majeur, alors que les nouvelles dates des JO de Tokyo n'ont pas encore été fixées

  • 9h14 - Les marchés européens de nouveau inquiets

Après deux belles journées de rebond (+8,39% mardi et +4,47% hier), le CAC 40 perdait ce jeudi matin environ 2% dans les premiers échanges, la propagation de l'épidémie du nouveau coronavirus Covid-19 aux Etats-Unis faisant craindre le pire pour la première économie mondiale. Ces derniers jours, les investisseurs s'étaient pourtant montrés rassurés par le plan de relance historique de 2.000 milliards de dollars approuvé par le Sénat américain. L'indice européen Stoxx 600 a également ouvert dans le rouge ce matin, lâchant 1,95%. A Francfort, le Dax perdait -0,48%. Le repli est plus important à la Bourse de Londres, qui perdait 2,71%.

  • 9h00 - Danone garantit emplois et salaires dans le monde pour 3 mois

Le groupe agroalimentaire français Danone a annoncé jeudi "garantir" les emplois et les salaires de tous ses salariés dans le monde pour les trois prochains mois, pour faire face à l'épidémie de coronavirus."Tous les contrats de travail chez Danone, tous les salaires, mondialement, sont garantis pour les trois prochains mois", a annoncé Emmanuel Faber, PDG du groupe qui emploie plus de 100.000 personnes dans le monde, lors d'un entretien à la radio RTL.

  • 8h46 - Plus de 100.000 personnes ont répondu aux appels à la solidarité

Plus de 100.000 personnes se sont engagées sur la plateforme "je veux aider", dont 40.000 pour la réserve sanitaire, a annoncé le chef de l'Etat mercredi. Quelque 40.000 candidats s'étaient aussi manifestés mercredi matin, 24 heures après l'appel national lancé pour compenser le manque de travailleurs saisonniers dans l'agriculture.

Le ministère de la Santé a également lancé mercredi soir un appel à volontaires à tous les professionnels de santé, y compris les retraités, pour venir en appui au personnel soignant de leur région mais aussi des zones les plus touchées par le coronavirus. Si vous faites partie de ces bénévoles face à la crise

  • 8h25 - la perte d'activité économique en France actuellement estimée à 35%

Les mesures de confinement pour lutter contre le coronavirus entraînent une perte d'activité économique d'environ 35% actuellement en France, avec un effet "assez hétérogène" selon les secteurs, a estimé jeudi l'Insee dans une note sur la situation économique.

  • 7h25 - Sommet d'urgence du G20 (en visioconférence) ce jeudi

Les dirigeants du G20 tiennent un sommet virtuel ce jeudi à 13 heures, heure française. Ils doivent se coordonner face à la menace de récession que fait peser le nouveau coronavirus sur l'économie mondiale. Les présidents américain Donald Trump et russe Vladimir Poutine se joindront à la vidéoconférence présidée par le roi Salmane d'Arabie saoudite.

(Avec AFP, Reuters et les journalistes de La Tribune)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/03/2020 à 18:53 :
Appel à la rédaction de La Tribune !!
Faudrait qu'un ou plusieurs économistes patentés de vos relations nous expliquent à nous pauvres lecteurs esseulés comment s'articule cette valse des milliards, je veux dire des milliers de mds qui sortent comme par miracle de la poche de ttes ces institutions financières qu'on cite pèle mêle : Fed, BCE, FMI, la bque mondiale, le Tresor Us, l'UE, la bque d'Angleterre, les budgets des Etats, avec cerise sur le gâteau, le G20 virtuel comme très gros contributeur. Comment "virtuel " ç'est pas correct?? Oh pardon ! en visio conférence (désolé, je ne voulais pas froisser ces Messieurs)...tt en m'excusant par avance pour les officines que j'aurais oublié de citer.
Et bien sûr, une question qui tarraude tt le monde: qui seront les gagnants...mais surtout qui seront les perdants ?? Je veux dire ceux ( et celles) qui vont passer à la caisse.
Réponse de le 27/03/2020 à 7:20 :
ca sort pas de la poche de personne, et c'est pas de l'argent qui tombe du ciel, si c'est la question
c'est des mises a dispo d'argent par les banques centrales, mises a dispo par les banques centrales et les etats ( qui empruntent a des preteurs qui achetent les bonds car la bce /fed asseche(nt) le marche secondaire - le marche ou ou revend ses titres apres emissions-)
ca veut dire qu'il faudra rembourser, soit directement ( et les etats leveront des impots), soit par inflation, qui est un impot ( qui est equivalent a de la tva cf milton friedman ' inflation et systeme monetaire', pour les demonstrations economiques/maths simples)
un peu comme vous quand vous allez faire un credit a la conso, c'est pas une augmentation de salaire, juste une facilite de caisse qui sera a rembourser
bien malin qui peut dire le scenario, et quels impots...
cdt
Réponse de le 27/03/2020 à 7:25 :
et juste pour le detain technique
le cas de la fed/etats unis est legerement different
les grands principes restent les memes, sauf que eux emettent le dollar, ce qui veut dire que les detenteurs de dollars ( actuellement les arabes et les allemands) vont financer le deficit americain et subiront la methode decrite plus bas sans etre sur le territoire americain, ca soulagera les yanks de trop d'impots..........
on appelle ca le privilege du dollar
Réponse de le 27/03/2020 à 10:07 :
Merci pour la réponse.
Collectivement, l'inflation serait peut-être plus facile à supporter en lissant la baisse du PA ( sauf pour les petits revenus , mais possibilité de revaloriser les minima sociaux et bloquer les prix des biens alimentaires et des services collectifs de base comme eau, élec,gaz...) tt en permettant à ceux qui le peuvent de réduire ou réorienter leur consommation .
a écrit le 26/03/2020 à 17:47 :
DONC , il y a plein d'argent disponible partout dans le monde pour qui cherche .
Quand on veut , on peut ; sinon on dit qu'on ne peut pas comme pour les retraites .
Nous n'oublierons pas .
a écrit le 26/03/2020 à 17:38 :
Beaucoup de promesses alors qu'il faudrait un Chef et des mesures c'est ce qui manque actuellement de vraies décisions acceptées par tous si on ne fait rien je crains que les conséquences de la crise économique à venir vont nous faire regretter la crise sanitaire... Des masques pour tout le monde et on lève le confinement.. Ensuite les scientifiques cherchent ensemble un remède et que l'on cesse d'entasser les animaux sauvages dans des cages..
a écrit le 26/03/2020 à 17:32 :
Si j'avais été président cette année là. Rien, de tout cela ne serait arrivé ! Une pandémie annoncée fin décembre (elle est bien bonne celle là) et ils n'on rien dit. Et tous ces idiots de chefs d'états, on laissé passer le virus. Quant aux monde médical et à l'OMS, ils devaient être en vacances, car les avertissement, les parutions, les mises en garde ils les ont bien lus ???? Ces apprentis sorciers jouent avec le feu et la vie des gens. Le pouvoir les rend aveugles et sourds
Réponse de le 27/03/2020 à 1:20 :
Apres les "yakafaukon", voici le temps des "cetaitpourtantévident". Avec autant de cerveaux dans tous les domaines, on ne comprend pas pourquoi la France n'est pas la 1ere puissance mondiale. Les étrangers ont raison de se gausser sur l'arrogance prétentieuse de certains de nos concitoyens.
a écrit le 26/03/2020 à 17:26 :
Ce n'est pas 5000 milliards mal placés qui sont nécessaires mais un milliards maximum bien placé. Le gouvernement vient ce jour par décret 2020-314 d'autoriser la chloroquine comme traitement du corona virus. Il ne manque plus qu'à faire des dépistages massifs et traiter les gens qui en on besoin à la chloroquine selon le protocole du professeur Raoult et dans 15 jours on aura fini le confinement. Maintenant si on veut confiner la planète plusieurs mois, pour d'autres raison, alors les 5000 milliards seront probablement insuffisants. Et petites questions: d'où sortent-ils ces 5000 milliards, quelle est leur contrepartie? Et a qui va t-on, devoir les rembourser?
a écrit le 26/03/2020 à 16:50 :
« La perte de revenus subie par le secteur privé - et toute dette contractée pour combler le déficit - doit finalement être absorbée, en tout ou en partie, dans les bilans des gouvernements »

Comme en 2008 avec les banques spéculatrices et leurs dérivés de dérivés en somme !
Et après les néocons ou néolibéraux viendront mettre la dette sur le dos des aides sociales dont l'hopital et la santé en général...
a écrit le 26/03/2020 à 16:01 :
Très optimiste que tout cela mais dans quelle poche vont ils trouvé autant de "monnaie"? Nous savons bien que cela n'est que virtuel et n'a rien de concret, nos enfants continueront a subir l'esclavage par la dette!
Réponse de le 26/03/2020 à 17:01 :
Ils peuvent rapatrier l' argent des paradis fiscaux, l' article 63 du TFUE a permis de délocaliser légalement 100 milliards annules pour la seule France ...
a écrit le 26/03/2020 à 12:47 :
Pendant ce confinement, il faudrait profiter pour donner des équipements efficaces aux employés et désinfecter partout comme la population est confinée, par exemple décréter
un week-end, l’interdiction de sortir pour tous et toutes et désinfecter tout de À à Z ( air , sol supports , partout , même les magasins ...couvrir les rayons et désinfecter), comme ça réduit un peu plus la contagion et l’effet du confinement sera doublé ?
C’est une Idée , oui le gvt doit prendre son temps pour voir comment ça régresse , faut faire régresser cette contagion .
a écrit le 26/03/2020 à 10:16 :
Ben forcément, l'argent public c'est la drogue des dragons célestes, on vient de leur en donner encore plus que d’habitude, du coup ben ils veulent plus !
Réponse de le 26/03/2020 à 14:22 :
Euh... commentaire difficile à déchiffrer; c'est qui, les 'dragons célestes' ? Les chinois ?
Réponse de le 26/03/2020 à 16:33 :
@John 26/03/2020 14:22
Citoyen Blasé est un pigiste payé par qui (?) par la Tribune (?) car il est capable de faire éliminer des contributions.
Son truc est d'écrire "signalé".
Cordialement
a écrit le 26/03/2020 à 9:25 :
Thème du jour: Comment continuer de faire croire dans ces conditions extravagantes de centaines de milliards publics engloutis par la finance chaque semaine, que l'argent aurait une quelconque valeur ?
Réponse de le 26/03/2020 à 16:05 :
Ce serait un problème si seuls certains pays le faisaient. Mais comme tous les grands pays vont le faire çà ne changera pas la valeur des monnaies entre elles.
Réponse de le 26/03/2020 à 16:32 :
Dans ce cas pourquoi pas doubler la somme et éradiquer les dettes ? Elles prouvent qu'elles ne correspondent à rien là hein...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :