France 2030 : Emmanuel Macron prépare (aussi) les Français à la réforme des retraites

Le chef de l'Etat a présenté, ce mardi, son plan d'investissement de 30 milliards d'euros devant des chefs d'entreprise et des étudiants. L'objectif : réindustrialiser la France, et soutenir des secteurs de pointe, comme le nucléaire, l'hydrogène vert, les batteries électriques... L'occasion, aussi, pour le président, de se positionner comme le défenseur de notre modèle social, et de distiller quelques messages bien sentis à ses concurrents...

4 mn

Sans prononcer le mot de réforme des retraites, celle-ci était bien présente, tout au long du discours d'Emmanuel Macron.
Sans prononcer le mot de réforme des retraites, celle-ci était bien présente, tout au long du discours d'Emmanuel Macron. (Crédits : Reuters)

La présentation du plan « France 2030 », ce mardi 12 octobre, ressemble, sans aucun doute, à un programme économique de campagne. Certes, Emmanuel Macron a longuement développé les filières sur lesquelles l'Etat va miser dans les 5 ans à venir, pour que la France reste dans la course mondiale, mais, il a aussi évoqué, à multiples reprises, l'avenir de notre modèle social.

« Une force qui répare », selon le chef de l'Etat, qui a toutefois souligné notre « incohérence française » : « car on a une faiblesse aussi : on n'a plus le tissus productif qui permet de le financer. »

Trouver les leviers pour conserver cet acquis social

Alors que notre pays vit à crédit, qu'il s'endette massivement pour payer les pensions des retraités, les dépenses d'assurance maladie, l'éducation....  il y a urgence à retrouver des marges de manœuvre. Et c'est bien le programme France 2030, selon Emmanuel Macron, qui doit redonner à notre pays des leviers pour conserver cet acquis social :

« Je veux que nous retrouvions un cercle vertueux qui se vérifie : innover, produire, exporter et ainsi financer notre modèle social. »

Car le chef de l'Etat se dit convaincu : « Dans une démocratie, impossible de réduire trop les droits. Je ne crois pas qu'on arrivera à réduire le modèle social français... C'est très dur de dire aux gens, on va vous enlever des droits massivement ».

L'exercice du pouvoir et la crise des Gilets jaunes ont laissé des traces : les crises sociales ne sont jamais loin.

Pas d'autre choix, alors, selon le locataire de l'Elysée que de « dépenser plus efficacement et de produire davantage. »

"Un pays qui travaille moins que les autres"

Sur ce dernier point, le président a égrené un diagnostic peu glorieux : « Nous sommes un pays qui travaille moins que les autres, la quantité de travail allouée n'est pas au bon niveau dans le cycle de vie, et en horaires cumulés. »

Ce n'est pas la première fois qu'Emmanuel Macron tient ce type de discours. Et il est vrai que dans les comparaisons internationales de l'OCDE, sur ces questions, la France se situe plutôt en queue de peloton.

Mais, plus que la faiblesse du temps de travail hebdomadaire, c'est notre durée des carrières qui pose problème. Les Français rentrent sur le marché du travail tardivement et avec un âge légal de départ fixé à 62 ans, ils en sortent plus tôt que dans la plupart des pays occidentaux.

Lire aussi 9 mnPlan "France 2030" : ce que Macron a annoncé

L'Hexagone compte aussi plus de personnes inactives, au chômage, que ses voisins. L'occasion, à ce titre, pour Emmanuel Macron de vanter sa récente réforme de l'assurance chômage qui vise à dynamiser le marché du travail.

Reste qu'à à six mois de l'élection présidentielle, l'ensemble de ces remarques présidentielles prennent une tonalité particulière.

Et pour cause, elles sont autant de coups de griffes à ses concurrents dans la course pour l'Elysée - Anne Hidalgo souhaite réduire le temps de travail hebdomadaire, Jean-Luc Mélenchon, et Marine Le Pen prônent un retour de l'âge légal de la retraite à 60 ans.

Réforme des retraites

Elles sonnent aussi comme des préconisations à suivre pour un second mandat. Car sans prononcer le mot de réforme des retraites, celle-ci était bien présente, tout au long du discours d'Emmanuel Macron.

Comme un message, pour ceux qui en doutaient, que le chef de l'Etat hésite encore avant la fin de son mandat à réformer le système. Même a minima, de façon express, en s'attaquant aux seuls régimes spéciaux, avant d'envisager une vaste réforme du système général lors d'un second quinquennat.

Son discours « France 2030 » laisse ainsi penser qu'il ne renoncera pas.

Surtout dans le contexte politique qui se dessine : à  droite Xavier Bertrand prône un départ à 65 ans. Edouard Philippe, qui vient de créer son parti « Horizons », se positionne comme le partisan d'un départ à la retraite décalé jusqu'à 67 ans.

Au milieu de son plaidoyer pour le nucléaire, l'hydrogène vert ou encore l'automobile de demain, Emmanuel Macron s'est appliqué à réduire l'espace de ses adversaires. Il a aussi cherché à retrouver son image de réformateur, celle-là même qui l'avait portée au pouvoir en 2017. Mais si le chef de l'Etat a proposé d'embarquer les Français dans une « aventure », pas sûr que cette injonction à la réforme, même sibylline les fasse tous rêver.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 16/10/2021 à 15:04
Signaler
Quand est ce que ce président regardera la réalité, et arrêtera avec la réforme des retraite pour ce concentré sur la réforme des nombre de chômeur; soit en incitant a avoir moins d'enfant soit en faisant en sorte que ceux qui travaille pas puisse pl...

à écrit le 14/10/2021 à 18:06
Signaler
sur qu'il ne va pas toucher aux retraites avant les elections c'est laà que l'on voit la franchise du bonhomme mais appres s'il repassz gare aux manifs grevesetc ce sera encore le bordel

à écrit le 14/10/2021 à 12:46
Signaler
avec le pleine emploi la reforme des retraite est superflu mais voila a mettre les gens en preretraite a 50ans et la creation du chomage pour satisfaire les ecolos et leur polutions bientot la france ne sera que ruine

à écrit le 13/10/2021 à 20:02
Signaler
Ce qu'il devrait commencer à faire, en attendant, c'est de bouger un peu le cul aux caisses de retraites pour faire le calcul des pensions. Car des milliers de retraités attendent désespérément depuis plusieurs mois, le premier versement de leur pens...

à écrit le 13/10/2021 à 17:41
Signaler
Pendant ce temps : Le pass sanitaire est désormais requis pour travailler en Italie ! Il devient obligatoire à partir de vendredi en Italie pour tous les employés du public comme du privé, une mesure censée encourager la vaccination mais qui se he...

à écrit le 13/10/2021 à 17:20
Signaler
Les mesures seront jusau’au 30 juin 2022. Au delà de cette date le nouveau gvt fera autrement.

à écrit le 13/10/2021 à 15:48
Signaler
La fameuse réforme MACRON des Retraites: une usine à gaz qu'était la refonte totale du système par répartition. Il suffisait de viser juste: Retraite pour tout le monde à 65 ans avec au moins 43 ans de cotisations, et suppression des régimes spéciaux...

à écrit le 13/10/2021 à 11:11
Signaler
Le système des retraites ne fait qu'accroître de manière exponentielle les inégalités sociales. C'est une double peine pour certains et une double récompense pour les autres. Il est une épée de Damoclès désespérante et stressante pour tous les préca...

le 13/10/2021 à 17:33
Signaler
Pour le moment ,les générations nées entre 1958 et 1960 par exemple doivent cotiser167 trimestres (41 ans et 9 mois) pour obtenir le taux plein. ce chiffre grimpe déjà à 172 trimestres (soit 43 ans) pour ceux nés en 1973 et après.En 1950 ,il fallait ...

à écrit le 13/10/2021 à 10:12
Signaler
De la silice amorphe après le plan d'investissement de 30 milliards

à écrit le 13/10/2021 à 9:26
Signaler
Va falloir cogiter : comment remporter l adhésion de la population active dans toute sa multiplicité et faire accepter au actifs de continuer à payer des retraites qu eux n auront pas … si reforme y a tout le monde y compris les retraités dioivebt ét...

le 13/10/2021 à 15:28
Signaler
Les retraités font déjà des "efforts" au travers de la non revalorisation des retraites depuis des années, ou inférieure à la hausse des prix. Depuis environ 10 ans, cela devient très sensible

à écrit le 13/10/2021 à 8:54
Signaler
Déjà ,pour un sondage sur une réforme des retraites ,il faudrait que seul les actifs puissent répondre et non y inclure les retraités qui faussent obligatoirement le pourcentage en défaveur des salariés.

à écrit le 12/10/2021 à 21:38
Signaler
Tous ces arguments, c'est pour ne jamais faire de réformes. Dois-t-on attendre que l'on n'ait plus de chômage pour réformer les retraites ? Non. Il est urgent de revoir notre système de retraite et pour commencer clore tous les régimes spéciaux au mo...

le 13/10/2021 à 9:29
Signaler
Il a pourtant fait la réforme de la sncf la ou tous les précédents gouvernements s étaient cassés les dents …

à écrit le 12/10/2021 à 20:08
Signaler
c est bien gentil de demander aux gens de travailler plus, mais encore faudrait il qu ils trouvent du travail ! et que celui ci soit suffisament payé (par ex qui va aller travailler a paris si c est pour dormir dans sa voiture ?) La France creve d...

le 13/10/2021 à 9:31
Signaler
Vous avez raison d autant que la pratique des entreprises françaises est de mettre dehors les gens à 55 ans ou les «  employer » comme consultants extérieurs etc … faiut interdire cette pratique d externalisation qui n a pas de équivalent en Europe c...

le 13/10/2021 à 9:32
Signaler
Vous avez raison d autant que la pratique des entreprises françaises est de mettre dehors les gens à 55 ans ou les «  employer » comme consultants extérieurs etc … faut interdire ou rendre tes cher cette pratique d externalisation qui n a pas d’équi...

à écrit le 12/10/2021 à 19:24
Signaler
Tôt ou tard cette réforme se fera. La France est très en retard sur ce dossier , marqueur du déclin économique du pays.

à écrit le 12/10/2021 à 19:02
Signaler
La seule réforme qui vaille c'est la cotisation proportionnelle, au salaire, et une pension forfaitaire, pour tous!

le 12/10/2021 à 21:30
Signaler
Bah alors ! Recréons l'URSS au plus vite. C'est le système en vigueur en Chine. Qui veut vivre sous le régime Chinois ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.