"Gilets jaunes" : Hidalgo dit avoir obtenu des "garanties" du Premier ministre

 |   |  442  mots
Anne Hidalgo, maire de Paris.
Anne Hidalgo, maire de Paris. (Crédits : Benoit Tessier)
La maire de Paris a été reçue ce lundi 3 décembre au matin par Édouard Philippe, avant de rencontrer le ministre de l'Intérieur avec les maires d'arrondissement concernés par les dégâts du week-end dernier.

[article publié le 03/12 à 10h17, mis à jour le 03/12 à 10h45 avec déclarations de l'entourage d'Anne Hidalgo]

Un million d'euros de dégâts la semaine dernière rien qu'à Paris. Des centaines de milliers d'euros suite au saccage de l'Arc de Triomphe, selon le président du Centre des musées nationaux Philippe Bélaval interrogé hier soir sur France 2. Sans compter toutes les vitrines brisées et vandalisées dans les rues de la capitale. Le bilan économique des "gilets jaunes" va dépasser plusieurs millions d'euros.

Reçue en tête-à-tête à l'Hôtel Matignon ce 3 décembre avant les chefs de partis, Anne Hidalgo est "venue porter la parole des Parisiennes et des Parisiens qui ont été choqués." Elle a salué une "réunion constructive" avec le Premier ministre. "Inquiets de voir la ville dans cet état, nous n'avions pas vu ça depuis mai 1968", a-t-elle poursuivi à l'issue de l'entrevue.

Des propositions "d'ordre politique et sociale"

La maire de Paris, qui dit dans Le Parisien avoir "découvert le dispositif de sécurité et le périmètre en regardant le ministre de l'Intérieur sur France 3 jeudi soir", avait demandé ce matin "de la méthode". Objectif : "préparer et être plus efficace" en cas de nouvelle manifestation.

Elle en est ressortie avec des "garanties" d'Édouard Philippe qui pourraient déboucher sur "des propositions d'ordre politique et sociale", notamment pour "rassurer les commerçants"Interrogée sur leur nature, Anne Hidalgo est remontée dans sa voiture.

Des annonces du gouvernement en fin de journée

"L'ensemble des consultations, ainsi que celles ayant eu lieu la semaine dernière, conduiront le Premier ministre à annoncer les mesures destinées à permettre le déroulement serein de la concertation décentralisée souhaitée par le président de la République, et à assurer le maintien de l'ordre et le respect de la loi" a fait savoir dans la foulée Matignon dans un communiqué.

Avec les maires d'arrondissement concernés (VIIIe, IXe, XVIe et XVIIe), la maire de la Ville sera reçue par Christophe Castaner place Beauvau, à 15h. "En lien quotidien avec le préfet de police", elle a reproché hier soir à l'État de "décider seul" alors que les élus locaux ont "une expérience de terrain qu'il faut prendre en compte".

D'après l'entourage d'Anne Hidalgo auprès de La Tribune, Edouard Philippe aurait "reconnu" la nécessité de "davantage de coordination entre l'Intérieur, la maire et les maires d'arrondissement dans les opérations de protection et dans la réparation des dégâts".

______

SUIVEZ EN DIRECT LA JOURNEE DE CONCERTATION DU GOUVERNEMENT

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2018 à 13:36 :
depuis quand la gauche ne prend plus la defense des crapules et autres sauvageons?
ah ben oui, ou avais je la tete!!!
dans ce cas elle est concernee, alors ca n'a rien a voir!!!
a écrit le 03/12/2018 à 13:21 :
Les annonces du gouvernement on les connait hein, c'est rien à chaque fois.

Macron n'est pas paramétré pour s'occuper des gueux lui, c'est piller les caisses publiques pour donner aux évadés fiscaux son seul programme, point !

On peut le laisser bosser tranquille maintenant svp !?

AH non mais ho il aurait pas signé si il avait su que c'était aussi compliqué hein !
a écrit le 03/12/2018 à 13:14 :
je suis écoeuré par les prises de positions politicardes de toutes les oppositions, qui n'ont que pour seul objectif de récupérer une grave situation, où 1500 casseurs et pilleurs mettent en péril nos institutions. Ces attitudes rendent encore plus difficiles les nécessaires réformes dont notre pays a besoin. Au sein du gouvernement, on évite soigneusement de parler maitrise de la dépense publique qui est la Cause première de la nécessité de lever encore et encore de nouvelles taxes. Je ne crois pas que 80% des français soient derrière les gilets jaunes, et si c'était le cas, alors la situation est catastrophique, car nous courrons à la catastrophe. Oui, la maitrise de la dépense publique est cruciale car le déclassement de notre pays, et ses conséquences sur les plus faibles, est une évidence! Ceux qui financent, ceux qui paient les impôts, n'ont plus de marges de manoeuvre! L'absence de hauteur dans les positions des politiques, le refus de faire corps pour reconnaitre la gravité de la situation, les jeux personnels, sont écoeurants pour moi, et tous mes proches.
Réponse de le 03/12/2018 à 21:23 :
De toutes les façons dans ce pays pour être pris au sérieux il faut tout casser !!
Et à mon avis ce n'est que le commencement, Macron a raison de dire que certains français se demandent chaque matin si ça vaut encore le coup de se lever tôt pour aller bosser !
La réponse sonne comme une évidence, et est malheureusement négative, car quand on bosse on est puni ! nous avons juste le droit de payer les taxes et surtout ne pas oublier d'aller voter...hein ! parce que pour un petit coup de pouce et bien c'est : circuler il n'y a rien a voir !!!
Réponse de le 04/12/2018 à 7:27 :
"Je ne crois pas que 80% des français soient derrière les gilets jaunes .........l écoeurants pour moi, et tous mes proches. !?!
Ce ne serait pas un peu contradictoires vos affirmations ?
a écrit le 03/12/2018 à 12:01 :
On peut espérer que Madame Hidalgo va présenter la facture des dégâts causés ce WE à Paris au gouvernement. Compte tenu de sa responsabilité, il est hors de question de faire payer les parisiens.
a écrit le 03/12/2018 à 11:20 :
elle est forte elle. elle interdit aux banlieusards de venir polluer l air des titis avec leur diesel mais ne dit rien quand ces parisiens viennent prendre l avion a orly, cdg... pour leurs petits voyages. eux ils ont le droit de venir polluer notre air avec le traffic aerien
a écrit le 03/12/2018 à 10:36 :
Elle est encore la elle? La mairie de Paris etait une commune saine.Paris est endetté depuis qu'elle est au pouvoir. Étonnant que les parisiens l'ont gardé.
Réponse de le 03/12/2018 à 10:52 :
l'ait gardée......
Étonnant que vous écriviez aussi mal

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :