"Gilets jaunes" : la baisse de la mobilisation s'est confirmée

23.800 "Gilets jaunes" manifestaient à 14h00 à travers la France, contre 33.500 samedi dernier à la même heure. 2.000 personnes sont descendues dans les rues de Paris, où la situation a été maîtrisée.
Le Parlement a adopté vendredi une série de mesures en faveur du pouvoir d'achat décidées dans l'urgence par l'exécutif pour tenter de mettre fin à la crise.
Le Parlement a adopté vendredi une série de mesures en faveur du pouvoir d'achat décidées dans l'urgence par l'exécutif pour tenter de mettre fin à la crise. (Crédits : CHRISTIAN HARTMANN)

Le reflux de la mobilisation des "Gilets jaunes" amorcé la semaine dernière s'est confirmé ce samedi, avec environ 2.000 manifestants dans la capitale en fin d'après-midi selon la préfecture de police de Paris, qui recensait 109 interpellations, dont celle d'Eric Drouet, l'une des figures du mouvement.

Selon un bilan transmis par le ministère de l'Intérieur, 23.800 "Gilets jaunes" manifestaient à 14h00 à travers la France. Samedi dernier à la même heure, 33.500 participants avaient été recensés à l'échelle nationale.

Une dispersion de manifestation "classique"

Les forces de l'ordre sont intervenues en fin d'après-midi sur l'avenue des Champs-Elysées pour disperser des centaines de manifestants qui y avaient convergé. Mais selon la préfecture de police de Paris, aucune dégradation n'est à déplorer sur sur cette avenue touristique, où la plupart des heurts et des dégâts s'étaient concentrés lors des manifestations des 1er et 8 décembre dernier. La situation est maîtrisée et les forces de l'ordre procèdent à une dispersion de manifestation "classique".

(Avec Reuters)

Plus tôt, plusieurs centaines de "Gilets jaunes" se sont rassemblés devant le Sacré-Coeur, dans le quartier touristique de Montmartre, à Paris. Le cortège s'est rapidement déplacé pour gagner le quartier de la gare Saint-Lazare avant de se scinder en différents groupes. Cette manifestation répondait à l'appel d'Eric Drouet, qui avait initialement appelé à manifester devant le château de Versailles (Yvelines).

Un dixième décès

Quelques incidents ont éclaté à Bordeaux et à Toulouse. Les forces de l'ordre sont également intervenues au niveau du péage du Boulou (Pyrénées-Orientales) pour évacuer une centaine de "Gilets jaunes" qui avaient occupé pendant la matinée ce péage situé à une dizaine de kilomètres de la frontière espagnole. Les forces de l'ordre sont aussi intervenues dans la matinée pour libérer l'une des voies d'accès au pont de l'Europe, qui relie la France à l'Allemagne, mettant fin à près d'une heure et demie de blocages par une centaine de "Gilets jaunes".Dans la nuit de vendredi à samedi, un dixième décès est survenu en marge du mouvement, à proximité d'un rassemblement de "Gilets jaunes" près de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales.

Le mouvement, qui a commencé mi-novembre sur fond de contestation de la hausse des prix des carburants, a vu depuis ses revendications s'élargir aux questions de pouvoir d'achat et de représentativité des citoyens. Le Parlement a adopté vendredi une série de mesures en faveur du pouvoir d'achat décidées dans l'urgence par l'exécutif pour tenter de mettre fin à la crise.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 51
à écrit le 24/12/2018 à 0:37
Signaler
Il faudra un jour faire une enquête sur la responsabilité de certains médias dans le soutien et la propagation de la violence pour faire de l audience. Il y a des limites à respecter dans une démocratie

le 24/12/2018 à 6:32
Signaler
@Patriot9 Les médias (TV et journaux), notamment les low cost, qui n'ont que des dépêches AFP ou Reuters et les annonces des porte-paroles à se mettre sous la dent, pour contrer les réseaux sociaux qui squattent un maximum d'heures, ne peuvent que f...

le 27/12/2018 à 8:26
Signaler
Faudra surtout trouver dans notre pays un media qui n'obtempère pas au gouvernement mais est là pour donner l'information...

à écrit le 23/12/2018 à 19:21
Signaler
Cette crise c'est le retour des gaulois ! Qui après 2 millénaires de domination par des moyens orientaux ont décidé que c'était désormais terminé !

à écrit le 23/12/2018 à 16:40
Signaler
Le mouvement se dégonfle...Alors comment expliquer que tous les médias des journaux (je n'ai zappé que sur ceux de la TNT) semblent morts de trouille et vendent la violence et la violence et les extrêmes. Et si nous lisions pour changer la jolie "let...

le 23/12/2018 à 18:31
Signaler
"Alors comment expliquer que tous les médias des journaux (je n'ai zappé que sur ceux de la TNT) semblent morts de trouille et vendent la violence et la violence et les extrêmes". C'est simple : BFMTV a battu un record qu'il n'avait pas atte...

à écrit le 23/12/2018 à 16:32
Signaler
Personne ne nous encore expliqué pourquoi un mouvement soi disant autant soutenu par la population mobilise aussi peu de manifestants. Faut il rappeler que le premier samedi, il était à peine un millier à Paris sur la place de la Concorde et une cent...

le 23/12/2018 à 18:24
Signaler
Pourquoi ? Probablement parce que la langue française est une langue que beaucoup de nos concitoyens manient si mal qu'ils ne comprennent pas ce qu'ils entendent (encore moins ce qu'ils lisent) et qu'ils ont du mal à exprimer leurs idées. Or, dans le...

à écrit le 23/12/2018 à 15:15
Signaler
IL y a une mauvaise lecture de la crise des gilets jaunes. Bien sûr, c'est une crise sociale mais avant tout, c'est une crise de régime où les "petits blancs" ne se sentent plus représentés. Il y a un certain temps, le parti communiste faisait à peu ...

à écrit le 23/12/2018 à 13:23
Signaler
La détermination des Gilets Jaunes est à la hauteur de la volonté de réorientation sociétale soutenue par plus de 75/80 % des Français ; La réorientation sociétale va s'accentuer tout le printemps, ca va aller crescendo, l'on passera probablem...

à écrit le 23/12/2018 à 12:10
Signaler
Et pendant ce temps et comme il fallait s'y attendre, le chef allemand et européen (c'est la même chose) "interdit" à son subordonné français d'augmenter son déficit budgétaire en vue de satisfaire certaines revendications des gilets jaunes. ...

à écrit le 23/12/2018 à 12:00
Signaler
Ils n'étaient déjà pas très nombreux lors des précédentes journées de mobilisation mais hier ne restait dans les rues plus que la crème de la crème, celle que les français soutiennent à 70%!

le 23/12/2018 à 12:32
Signaler
On a peur devant des scènes de guerre des extrêmes

à écrit le 23/12/2018 à 11:50
Signaler
la photo est intéressante une des mains comporte 3 points j'invite ceux qui ne connaissent pas la signification à se renseigner. Un journaliste digne de ce nom connait ce symbole aussi je pose la question à la Tribune pourquoi avoir mis cette photo e...

le 23/12/2018 à 12:18
Signaler
Que prenez vous? Ca ne doit pas être en vente libre.

le 23/12/2018 à 13:45
Signaler
Le gilet qu'il porte semble un peu étriqué, est ce aussi un signe?

le 23/12/2018 à 15:28
Signaler
N'y compter pas, on ne sort de l’ambiguïté qu'à ses dépens !

à écrit le 23/12/2018 à 11:32
Signaler
Il était évident que le mouvement allait s'arreter:je connais de nombreux gilets qui sont déja partis en vacances,certains aux sports d'hiver,d'autres au soleil des caraibes.Pendant ce temps,le gouvernement travaille a réparer les dégats.Pas de Noel ...

le 23/12/2018 à 12:07
Signaler
Le gouvernement travaille!!! vous confondez travailler et courir pour éteindre un incendie. Le gouvernement ne travaille plus depuis le 17 novembre il fait de la politique politicienne et comme les autres gravir de nouveaux chiffres à la dette et ava...

le 23/12/2018 à 13:18
Signaler
@travailler une gageure Ok, et la dette publique, on commence où? On rogne 5€ d'APL, c'est le drame, on donne 100€ aux smicards, c'est minable. La vérité, c'est que la majorité des français ne veut pas vraiment qu'on s'attaque au déficit public...

à écrit le 23/12/2018 à 11:25
Signaler
Ca y est les ordres ont étè donnés ; les chaines d info en continue , mettent le paquet. Des tètes inconnues arrivent , aux timbres vocal sur aiguë coupant la parole aux contradicteurs quant il y en a. Criant la bonne parole et fustigeant les auteur...

à écrit le 23/12/2018 à 10:44
Signaler
Baisse ou hausse? La conclusion doit être corrigée des variations saisonnières.

à écrit le 23/12/2018 à 10:37
Signaler
on fait dire ce que l'un veut aux chiffres moi je vois dans mon coin il y a toujours autan de gilets jaunes mais ils se relaient, et les gens les soutiennent nourriture ,matériels etc il faut surtout ne pas lacher il y a encore du grain a moudre pou...

à écrit le 23/12/2018 à 9:50
Signaler
Un type qui ne représente que 43,60 % des inscrits (https://www.marianne.net/politique/voici-le-resultat-definitif-du-second-tour-de-l-election-presidentielle-2017) ne devrait jamais être élu avec interdiction de se représenter, comme d'autres d'aill...

le 23/12/2018 à 11:42
Signaler
Ce serait bien de reconnaître le vote blanc, soupape de sécurité contre les extrêmes .

le 23/12/2018 à 13:04
Signaler
L'élection du Président de la République au suffrage universel est une fausse bonne idée: L'homme providentiel ou élu par défaut qui finit au bout de six mois à cristalliser toutes les haines. Revenons au pouvoir parlementaire avec des députés élus à...

à écrit le 23/12/2018 à 9:47
Signaler
Pendant ce temps : Le contrôle technique sera bien durci l'an prochain...mais dans six mois. Selon les déclarations du CNPA ('Conseil national des professionnels de l'automobile), c'est la force du mouvement des Gilets jaunes qui a forcé le ministr...

le 23/12/2018 à 15:45
Signaler
Et alors ? Quel est le problème ? Cordialement

le 23/12/2018 à 17:54
Signaler
@Bernardino Ben, tu verras dans six mois.

à écrit le 23/12/2018 à 9:33
Signaler
Les français soutiennent à une très large majorité le mouvement des gilets jaunes, alors je leur souhaite d'avoir à la place de l'actuel président un des représentants de ce mouvement et il sera trop tard pour revenir en arrière. C'est le principe mê...

le 23/12/2018 à 10:07
Signaler
nos politiciens soit disant pédagoges n ont pas été élus pour donner des coups !! la majorité des français soutiennent les gilets jaune

le 23/12/2018 à 12:33
Signaler
@efery Un peu de sérieux, quelques dizaines d'agitateurs récupérateurs extrémistes de gauche et de droite s'appuient sur quelques centaines d'ultras antidémocrates qui viennent casser des uniformes. Et des non intégrés, les clans des banlieues vienn...

à écrit le 23/12/2018 à 9:28
Signaler
Baisse !!!! normal pour mieux régner ils ont encore plus divise les francais avec des niches fiscales non financees EX Heures sup une minorite MAIS LES AUTRES Prime peut etre les memes que heure sup MAIS LE AUTRES prime d'activite meme probleme ...

à écrit le 23/12/2018 à 8:43
Signaler
Il est encore temps d'arrêter les frais et de mettre un terme à la montée des apprentis dictateurs qui émergent du "mouvement" des Gilets Jaunes sous les encouragements des médias... La démocratie et la République ont des règles, le vivre ensemble au...

le 23/12/2018 à 10:13
Signaler
@Britannicus Bon cette fois, je suis tout à fait sur la même ligne que vous. Mais ça ne se reproduira plus, c'est promis.

à écrit le 22/12/2018 à 23:20
Signaler
Macron devrait suivre le conseil des gilets jaunes en démissionnant. Il provoquerait de nouvelles élections présidentielles pour février auxquelles il pourrait se présenter. Ainsi il réaliserait un second coup de maître après son élection contre tout...

le 23/12/2018 à 9:42
Signaler
Il serait peut-être élu malgré que j'en doute fortement. Pour ma part mon enthousiasme de mai 2017 au premier et deuxième tours est devenu un désespoir dont la plus grande cause et comme ses prédécesseurs ne pas avoir dès juin pris à bras le corps l...

à écrit le 22/12/2018 à 23:12
Signaler
l arestation d eric jouet et sont tabassage sur la voies public l ors de la manifestation pacifique a paris et desorme la goutte qui risque de faire deborde le vase; du mecontantement des Français,? macron ne pourras plus desorme faire ces reformes ;...

le 23/12/2018 à 9:24
Signaler
C'est Eric DRouet. Et non, vu ses propos, ce n'est pas quelqu'un de bien mais un putschiste complotiste. Ne reste plus dans les rues qu'un ramassis peu recommandable brun-rouge qui est en train de discréditer le mouvement initial parfaitement légitim...

le 23/12/2018 à 10:24
Signaler
@BRUNO./DANS TOUTE REVOLTE LES BRUNS ET LES ROUGES ET LES PAUVRES DES CITES S ASSOCIENT ? CE QUI EST INPORTANT SE SONT LEURS DEMANDE DE JUSTICE SOCIAL? MEME LA POLICE A DEMANDE UNE AUGMENTATION ET LA OBTENUE TOUS DE SUITE DANS LA NUIT? ? CELA NE VOUS...

le 24/12/2018 à 0:46
Signaler
Jaune devant, brun derrière ! On vous a reconnu les bas du front. Ce n est plus la peine de vous planquer

à écrit le 22/12/2018 à 21:31
Signaler
Pendant ce temps, le président est au Tchad visiter nos troupes...au Tchad ? Que fait-on las-bas et aux quatre coins de la planète. Tout cela est illisible pour les citoyens.

à écrit le 22/12/2018 à 21:16
Signaler
23.800 "Gilets jaunes" la veille de Noël, c'est ÉNORME Ces 23.800 "Gilets jaunes" ont le soutient de 80 % de la population Française ; Les LREM et MODEM peuvent tous démissionner, ils n'ont plus la confiance de leurs électeurs ; Partez, ayez...

le 23/12/2018 à 9:48
Signaler
On est un peu dans la situation de la Grèce en 2008 où il y avait eu un peu le même genre de manifestations : comme en Grèce il ne peut y avoir de réponse politique parce que le pays est déjà coincé économiquement : -énorme déficit commercial qui pr...

le 23/12/2018 à 10:17
Signaler
Soutien de 80 % des Français ? C'est à voir, après toutes les dégradations et violences commises suite à ce mouvement. Et qui va payer si ce n'est les contribuables

à écrit le 22/12/2018 à 20:33
Signaler
Ils sont cramés Le policier qui a dégainé son arme a eu raison et je salue son sang froid car à sa place je crois que j'aurais fait feu

le 23/12/2018 à 9:22
Signaler
vous_s devriez regarder sur les réseaux l'intégralité de cette scène !!!!!ou se sont les policiers qui ont commence avec des grenades . PAS etonnant que les journalistes commencent à se faire bousculer Peut etre veulent préserver leur niche fiscal...

à écrit le 22/12/2018 à 20:29
Signaler
On attend janvier, les gilets jaunes ont bien droit de faire une pause.

à écrit le 22/12/2018 à 20:16
Signaler
Préférez l' analyse de fond à la forme et les faits se chargent d'eux-mêmes de confirmer les analyses que fournit l'UPR depuis plus de 11 ans. Chaque année, la situation devient plus claire, au point d'être désormais irréfutable : les Gilets...

le 23/12/2018 à 9:48
Signaler
UPR combien de troupes j'aime votre humour. Je vous félicite pour votre constante elle ne sert à rien mais bon il vaut rêver que de se morfondre dans sa médiocrité. Un parti avec encore une tête de haut fonctionnaire de l'ENA, celle qui donne la rue...

à écrit le 22/12/2018 à 20:14
Signaler
Je peux vous dire le chiffre que vous annoncerez la semaine prochaine, 15000,...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.