L’Île-de-France concentre plus de 40% des ménages à très haut revenu

Environ 43% des ménages à très haut revenu, c'est-à-dire les 1% de ménages les plus aisés, résident en Ile-de-France, selon une étude de l'Insee publiée mardi.
(Crédits : Reuters/Charles Platiau)

La répartition des hauts revenus en France reste extrêmement disparate. L'Ile-de-France (43%) devance ainsi la région Auvergne-Rhône-Alpes (11%) au nombre de ménages gagnant plus de 9.000 euros par mois pour une personne seule ou 19.020 pour un couple avec deux enfants. Et en considérant les plus aisés de ces ménages (0,1% des plus riches, avec un revenu mensuel supérieur à 22.360 euros et à 46 960 euros pour un couple avec deux enfants de moins de 14 ans.), plus de la moitié (54%) résident en Ile-de-France selon une étude très fouillée de l'Insee publiée mardi soir. 

Paris, terre d'accueil des plus riches

La ville de Paris accueille à elle seule 20% des ménages à haut revenu, et le département des Hauts-de-Seine, situé à l'ouest de la capitale, en regroupe lui 10%. Selon l'Insee, cela s'explique par "le poids économique du territoire" et la forte proportion de cadres. En dernière position, se trouvent la région Corse ainsi que la Martinique et La Réunion. Ces ménages se retrouvent aussi en proportion importante "dans les territoires frontaliers, littoraux et métropolitains", précise l'Insee.

Si comme pour l'ensemble des ménages français, leur principale source de revenu vient de leurs salaires, ces ménages "perçoivent plus souvent des revenus non salariaux et du patrimoine". Ainsi, 22% d'entre eux tirent la plus grande partie de leurs revenus de leur patrimoine, contre 5% pour l'ensemble des ménages. C'est notamment le cas en Corse et en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, note l'Insee.

Des couples sans enfant et personnes âgées

En ce qui concerne la composition de ces ménages, ce sont plus souvent  des couples sans enfant (37%) ou des ménages âgés, avec un membre de plus de 60 ans (48%). A l'inverse, les femmes vivant seules ne représente qu'un ménage fiscal sur dix parmi ceux ayant un très haut revenu, contre 1 sur 5 dans l'ensemble de la population. Enfin, les ménages à très haut revenu payent 30% d'impôt direct, du fait de la progressivité de l'impôt sur le revenu.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 03/03/2021 à 21:29
Signaler
Bonjour Monsieur Madame je suis si à la recherche du travail de nettoyage de poubelle de emploi

à écrit le 14/05/2020 à 11:45
Signaler
Comme il parait que ce sont les riches qui font vivre les français, on se demande bien pourquoi on nous demande de retourner au travail de toute urgence...

le 16/05/2020 à 18:49
Signaler
Uniquement parce que ces riches s'appauvrissent...

à écrit le 14/05/2020 à 9:40
Signaler
Une bonne question pourrait être : ceux et celles trop attachés aux richesses de ce monde, sont-ils REVENUS de réincarnations en réincarnations, pour être dépendants de ces jeux excessifs sans fin ?

à écrit le 13/05/2020 à 18:37
Signaler
bon, une fois qu'on enleve les cadres parisiens jeunes et bien payes ( 9000 euros donc), et les gens ages, je pense que la part de couple avec enfants doit exister mais etre largement plus plates ( sauf couples de cadres a tres haut salaires ou medec...

à écrit le 13/05/2020 à 12:19
Signaler
" ce sont plus souvent des couples sans enfant (37%) ou des ménages âgés, avec un membre de plus de 60 ans (48%)" En gros, les peaces and love et leurs mômes.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.