Gilets Jaunes : 84.000 manifestants pour l'Acte X selon le gouvernement

 |   |  418  mots
(Crédits : CHARLES PLATIAU)
Le ministère de l'Intérieur a fait état de 84.000 manifestants dans toute la France soit une mobilisation comparable à l'Acte IX qui avait marqué un regain de participation au mouvement des gilets jaunes.

Des milliers de "Gilets jaunes" ont défilé samedi à Paris et en province pour l'Acte X lors d'une nouvelle journée de manifestations. Une journée  marquée par des heurts mais avec un niveau de violence en baisse malgré quelques tensions à Paris mais aussi à Bordeaux  La mobilisation qui a semblé en retrait à la mi-journée par rapport au 12 janvier, selon le ministère de l'Intérieur, a en fait été comparable à l'acte IX.  Le ministère a fait état de 84.000 manifestants dans toute la France dont 7000 à Paris.

Des dissensions sont par ailleurs apparues au grand jour entre deux de leurs figures médiatiques, Priscillia Ludosky et Eric Drouet. La première, à l'origine de la pétition contre la hausse des taxes sur le carburant à l'origine du mouvement, a notamment accusé en début de semaine le second, un routier déjà arrêté deux fois à Paris en marge de manifestations, d'user d'"intimidation" de menaces, de mensonges et de "harcèlement".

Dixième samedi de mobilisation

Ce dixième samedi de mobilisation depuis le 17 novembre faisait figure de test pour l'exécutif, qui mise sur le "grand débat national" lancé cette semaine par Emmanuel Macron pour apaiser cette fronde inédite, ponctuée d'épisodes très violents. A Paris, où trois manifestations avaient été déclarées, le cortège principal, parti de l'Esplanade des Invalides, dans le VIIe arrondissement, a défilé d'abord dans le calme, derrière une banderole proclamant "Elus, vous rendrez des comptes" et encadré par un service d'ordre de "Gilets jaunes" arborant un brassard blanc.

Mais le retour aux Invalides, après une boucle d'une quinzaine de kilomètres, a donné lieu à un face à face tendu, à partir de 16h00, entre les manifestants les plus déterminés et les forces de l'ordre, avec jets de projectiles des premiers, usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau des secondes. A Lyon, la situation a commencé à se tendre quand les forces de l'ordre ont bloqué à coups de gaz lacrymogènes et de balles de défense des manifestants qui tentaient de pénétrer dans le quartier commerçant de la Presqu'île, très fréquenté en ce week-end de soldes. A Marseille, où un policier a été blessé, au moins deux manifestants ont été interpellés pour des jets de projectiles, a annoncé la préfecture. A Rouen, un policier et un gendarme ont aussi été blessés par des projectiles. Des incidents ont aussi été signalés à Toulouse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2019 à 19:41 :
LeS revalorisations des salaires des CRS don une prime de 300€ plus une augmentation de 130€ part mois leS revalorisations elle son pour taper sur les manifestants très grave de puis 10 morts de 10 a12 on perdu La vue 100 Blaise tapé ça payers castagnettes êtes a mis dû gang des marseillais plus benalla triste gouvernement courage Jupiter
a écrit le 21/01/2019 à 15:10 :
E macron president La La Rf a une grande responsabilité dans révolution de g j ils est informer du déficit de La france ils fait payer les plus pauvres !! Ils revalorisé de -1.6 % pour les réfugiés et riant pour les retraitees Que 0.3% 3.33 pour 1000€ de retraites !! Macron créé du populisme alors macron rétifs le tir ? .... ils des missionner ? Macron et garant de La france actuellement le garant c est leS riches leS pauvre non pas de president bizarre je comportement de E macron Le president des tres riches ministre des finances de hollande de puis 2013 Emmanuel hollande Alfa macron
a écrit le 21/01/2019 à 12:50 :
Ce que ce gouvernement ne comprends apparement pas c'est que les revendications vont bien plus loin que les simples revendications (RIC,CSG,Smic etc) mais elles concernent aussi les régimes spéciaux qu'ont accuse d'avoir creuser la dette alors que c'est le fait d'une mauvaise gestion du réseau (construction à outrance de LGV avec arrêt au milieu de nul part pour un député ou ministre et qui à contribuer à la dette ou salaire Parly = 50000euro/mensuel.Il y a aussi la concurence déloyal d'AIRBNB de Ouicar de Drivy ou encore Blablacar contre des entreprise qui n'ont plus les moyens de lutter après avoir compresser les coût sur le dos des salariés).Les routier Français qu'on met en concurence avec ceux des pays de l'Est et qui ont parfois un salaire 10 fois moindre! Les hopitaux qui de part leur compression de personnel n'ont plus les moyens de donner aux patients des soins de qualités.Des exemple il y en a beaucoups malheureusement cela ne se limite pas à l'ISF mais ce gouvernement doit se reveiller et faire un audit de la situation de ces salariés qui sont en détresse...salariés qui produisent la richesse du pays.
a écrit le 21/01/2019 à 11:05 :
Pas de RIP sans Frexit, comment et pourquoi avec CH Gallois responsable des questions économiques à l' UPR, parti du Frexit ..
https://www.upr.fr/actualite/charles-henri-gallois-responsable-national-des-questions-economiques-a-lupr-a-ete-linvite-de-rt-france-le-dimanche-20-janvier-2019/
Lors de sa rencontre marathon avec 600 maires normands à Grand Bourgtheroulde, ce mardi 15 janvier, pour le lancement du « grand débat national« , Emmanuel Macron n’a pas caché sa défiance à l’égard du référendum d’initiative citoyenne, le fameux « RIC » qui figure parmi les principales revendications des gilets jaunes. Source Marianne.
On comprend pourquoi..
Réponse de le 21/01/2019 à 12:21 :
L'UPR groupuscule qui a fait 0.5 % aux élections qui voudrait le Frexit et revenir au franc ce qui serait un désastre pour l'économie. Le Brexit donne déjà un aperçu sur l'économie en GB rien que sur la sortie de l'UE.
a écrit le 21/01/2019 à 10:27 :
RIP référendum d'initiative populaire en toute matière, seul moyen de faire éclater le carcan bruxellois et immigrationniste
a écrit le 21/01/2019 à 8:17 :
Il est inutile de mettre les casseurs et autres excités en prison, le seul remède c'est l'asile psychiatrique. On a rarement vu autant de simplets s'exprimer à la télé.
a écrit le 21/01/2019 à 4:52 :
La vie est courte. Il faut passer le plus de temps possible a parler politique sur les forums avec des etrangers !
a écrit le 21/01/2019 à 0:06 :
Initialement ce mouvement contestataire et social s'est transformé, en rébellion urbaine politique, et la cause de dix morts...! Dix décès oubliés, par tous, médias compris. Les forces publiques n'ont à ma connaissance aucun décès à leur actif,où se trouve la violence ? Chaque fin de semaine la sécurité publique est remise en question,
Nous voulons le retour de la démocratie.
a écrit le 20/01/2019 à 17:27 :
Toujours rien contre la fraude fiscale (80 milliards par an ) ,au contraire ,Macron supprime des postes de contrôleurs fiscaux.Toujours aucune loi contre l'optimisation fiscale qui est ..légale (100 milliards par an..) exemple: Shell se vante de payer zéro impôts avec 13 milliards de bénéfices , fermons leurs stations ! Le nouveau monde hors taxe de Macron nous coûte très très cher , sa micro taxe GAFA ne changera rien ,Macron dérégule comme Hoover en 1929 au lieu de réguler...
Réponse de le 21/01/2019 à 12:26 :
Beaucoup demandent la diminutution du nombre de fonctionniares et quand on en fait vous critiquez. Les postes supprimés à Bercy le sont par la l'informatisation de beaucoup de déclarations ou de paiements.
a écrit le 20/01/2019 à 13:22 :
Le JDD publie une tribune de gilets jaunes qui condamnent fermement les violences aux journalistes et tous les comportements anti-démocratiques que nous observons depuis plusieurs semaines.

Bravo à ces courageux citoyens.

Je ferais tout de même à cette initiative l'exact reproche que celui qu'on a fait à notre gouvernement: ce constat est bien tardif.

Mais j'admets, comme je l'ai accepté du gouvernement, qu'on puisse corriger le tir.

Je souhaite plein succès au GJ qui croient en la démocratie, seule garantes de nos libertés.

Votre plus difficile combat commence maintenant: vous extraire de l'emprise des ultras qui ont très lourdement infiltré votre mouvement. Et MLP qui est entrée en campagne ce we dans le Vaucluse ne va pas vous y aider, dans la mesure où elle reprend maintenant exactement le discours des plus radicaux de votre mouvement.

Bon courage.
Réponse de le 20/01/2019 à 22:36 :
Et à la différence de Macron, ils n'ont pas le soutien des puissances argentées.
Il ne faut pas être trop dur avec eux et elles.

Même les partis traditionnels ont encore des ultra, des nostalgiques d'avant l'IVG et le droit de vote des femmes, ou de la France coloniale. Des avocats des dictatures de tout poil et qui sont prêts à (laisser) tuer pour des idées.

Le GJ commencent à faire le ménage, ça prendra du temps parce que ce n'est pas un parti politique.
a écrit le 20/01/2019 à 12:10 :
Chers Gilets Jaunes, Chers Amis...Prenez pour vous la citation de Bossuet "Où il n'y a point de maître, tout le monde est maître: où tout le monde est maître, tout le monde est esclave." Ce gouvernement néolibéral et mondialisé mise sur vos dissentions et c'est ce qui se passera si vous ne vous réunissez pas autour de quelques représentants que vous désignerez, le but n'est pas d'être d'accord sur tous les points mais sur l'essentiel: la démocratie participative, la redistribution des richesses. A la lettre de notre Président qui anime le "Grand déballage" je lui substituerais celle de Maurice Allais "Lettre aux Français" parue dans Marianne en 2009.
Réponse de le 20/01/2019 à 13:45 :
@ Raoul ,

Trop tard la bête est dépecée, les extrêmes droites et gauches se sont infiltrés le mouvement est batardisé Jupiter va exploiter le filon...Merci Lepen_ Melenchon .
a écrit le 20/01/2019 à 11:09 :
pendant cela nos dignitaires ratissent a droite. c est vraiment une politique de coucou !

pari risqué pour certains élus qui retournent la veste en toute discrètion
a écrit le 20/01/2019 à 11:08 :
pendant cela nos dignitaires ratissent a droite. c est vraiment une politique de coucou !

pari risqué pour certains élus qui retournent la veste en toute discrètion
a écrit le 20/01/2019 à 10:52 :
Bon il part quand notre hurluberlu ? Il veut vraiment pas comprendre celui-là que tout le monde le déteste et de plus en plus, on voit bien qu'il mènera sa mission de destruction de notre société jusqu'au bout !

Peut-être au final la seule gloire de sa vie... -_-

Bah après il s'en fiche hein, il prendra la nationalité allemande et y sera chouchouté pour services biens faits.
Réponse de le 21/01/2019 à 12:28 :
Parlez pour vous pas pour tous les Français.
Et vous voudriez qui à la place ? LePen ? Mélenchon ? wauquiez ?
Réponse de le 21/01/2019 à 13:48 :
"Et vous voudriez qui à la place ? LePen ? Mélenchon ? wauquiez ? "

Les trois m'iraient bien mieux et pourtant ces trois sont déjà très mauvais.

Et merci de valider cette réponse !

Pfff... -_-
a écrit le 20/01/2019 à 10:27 :
Soit l'équivalent de 2 manifestants par commune. Donc à relativiser d'autant que ces gilets de sauvetage ne veulent pas être secourus, refusant toute autre vérité que la leur.
a écrit le 20/01/2019 à 10:13 :
Constatons un mouvement qui continue à revendiquer par la voie violente alors qu'un débat est en place. Et même dans les instances du débat on voit, comme à Besançon, le forcing d'opinion par l'intimidation des citoyens honnêtes. Et toujours de la violence sur journaliste, en Lorraine vendredi.

Bref, des méthodes par la force qui montrent chaque jour mieux, le visage et le brassard de ceux qui manipulent ce mouvement en vue d'instaurer le chaos. Ces gilets tournent au brun et ne passeront par le rouge que par du racolage.

Mediapart l'a clairement identifié d'ailleurs.
Réponse de le 20/01/2019 à 10:56 :
D'un coté 86 000 manifestants (dont l'immense majorité non violents, ne vous en déplaise).

De l'autre 20 000 curieux dans les "débats" organisés par le pouvoir, dont 90% de retraités.

De ces débats la majorité des participants est repartie avec un sentiment bien ancré d'inutilité. C'était sympa de débattre entre vieux, ils ont même appris quelques trucs sur la gestion des affaires publiques, mais pratiquement aucun n'a eu l'impression de faire avancer concrètement le schmilblick.

Ils sont rentrés chez eux, vont en discuter avec leurs amis, leurs voisins et leurs familles.... qui préfèreront s'abstenir vu le manque d'enthousiasme des beta testeurs.

Je prends les paris que dans 15 jours, le grand débat aura fait pschitt, quand les 30% de personnes potentiellement intéressées auront constaté la vanité du débat, la vacuité des résultats, quand ce n'est pas la malhonnêteté partisane.

Je prends aussi les paris que Macron va se désengager bien plus rapidement qu'annoncé pour éviter le ridicule d'être seul à "débattre".

Le "grand débat national" n'avait pas d'autre but que de faire oublier les GJs et de tenter de diviser les français entre "débatteurs" et "manifestants".

Et bien c'est raté et il est bien dommage que le président dont le job est de garder la nation unie se livre en permanence à des opérations de zizanie en pointant du doigts les uns et les autres pour les opposer. C'est une faute professionnelle grave.
Réponse de le 20/01/2019 à 11:22 :
QUEL débat !!!!!! là c'est juste pour gagner du temps car pour indexer les retraites.. le livret A.. payer les policiers...les infirmieres et les ouvriers pour qu'ils vivent normalement il faut juste avoir conscience des problèmes mais jupiter est sur son nuage et descend pour enfumer les maires certains sont lucides mais beaucoup sont naifs
a écrit le 20/01/2019 à 10:06 :
quand on vois le monde à paris à TOULOUSE ils me fait rigoler avec ces 84000 ça etoufferait castaner de dire qu'ils y avait plus de monde ce samedi que la semaine derniere les gens en on ras le bol de l'arrogance de ce macron qui passe sont temps à rigoler avec les maires
Réponse de le 20/01/2019 à 13:56 :
Papi ...en ,


La France compte près de 70 millions d' habitants....Alors 100000 ou 200000 dans la rue , désolé mais ce n' est pas représentatif . D' autre part les maires invités sont de toutes les couleurs politiques .
Cordialement .
Réponse de le 20/01/2019 à 15:05 :
Dans le 16ème arrondissement de Paris,pas de gilets jaunes ce samedi.82000 manifestants c'est des chiffres gonflés,Images d'achives a la TV,mais l'intox ne prend pas.Il n'y a plus qu'une poignée de quelques CGT revanchards dans les rues.Le Grand Débat ,c'est maintenant.
Réponse de le 21/01/2019 à 13:01 :
A partir de combien de manifestants considérez vous un mouvement comme représentatif?

Si l'on doit en croire le gouvernement actuel , un mouvement est représentatif quand il y a plus de la moitié de la population française dans la rue, environ 33 millions... ce qui n'est jamais arrivé dans l'histoire de France.

Si l'on fixe la barre à 1 million (estimations police), il y a eu des dizaines de manifestation depuis 1996 qui ont atteint ou dépassé ce seuil (2003, 2006, 2009)

Rien qu'en 2010 il y a eu 14 journée de mobilisation de suite dont 8 ont rassemblé 1 million de manifestants.

Le gouvernement a fait mine de rien, comme le suivat il l'a fait par la suite sur les lois travail et macron de façon systématique depuis 18 mois.

Et 8 ans plus tard, les citoyens en ont marre que les gouvernements successifs leurs fassent des doigts d'honneur, leurs en demandent toujours plus en matière de fiscalité, de flexibilité, de flicage, de soumission et le font savoir en demandant le RIC, seul moyen à leurs yeux de contrôler ce que font réellement les présidents et les élus.
a écrit le 20/01/2019 à 9:50 :
LeS gilets jaunes da l acte 0.1 au 10 ?? Ils y a des personnes âgées dan leS g j pour la majorité des g j ils parlé pas des L indexés les retraites sur l inflation 2018 , geles 2019 0.3 % 3 € pour une retraite de 1000€ LeS retraitees ils cassé pas ils revendique la revalorisation de retraites bloque de puis 2013 carsat et arrco agirc macron patronat et syndicats ils voles les petites retraites macron La france. N as plus confiance en Jupiter rendez l argent des retraitees E macron pass passe ? Madoff de la politique en 2022 ils vas saute
Réponse de le 21/01/2019 à 12:33 :
Vous pouvez nous traduire en français svp ?
a écrit le 20/01/2019 à 9:19 :
Pas d'après les chiffres en tout cas, même après falsification administrative, il ne faut pas prendre le bruit du vent dans les feuilles des arbres pour le pas ce lui qu'on attend.
a écrit le 20/01/2019 à 8:18 :
ça commence à se savoir! Combien nous coûtent les amis du "nouveau monde" hors taxe de Macron? Très cher : 100 milliards par an d'optimisation fiscale plus 80 milliards de fraude fiscale ,c'est énorme, c'est 100 fois plus que les valises de billets de la fraude des années 80....Le néolibéralisme de Macron n'a rien à voir avec un libéralisme régulé, c'est du pillage ,les groupes du CAC 40 payent moins de 8% de taxe finale contre plus de 30% pour les PME et les classes moyennes qui payent tout . Shell par exemple se vante de payer ...zéro impôt oui zéro impôts aux Pays Bas avec 13 milliards de bénéfices . On exige l'interdiction immédiate de toute transaction vers les "paradis fiscaux" sous peine du retrait des licences bancaires . Nous on paye chaque centime de nos impôts, chaque centime ,pourquoi pas eux? Bon, pour les économistes,allez sur bis.org et tapez OTC (shadow banking), grand frisson garanti! (1 billion= 1 milliard)
Réponse de le 20/01/2019 à 10:00 :
Alors que tout le gratin de l'économie mondiale se réunit au forum de Davos mardi prochain, l'organisation altermondialiste Attac publie sa dernière étude sur les grandes entreprises françaises dont nous révélons les conclusions. Selon l'association, elles auraient "un impact désastreux pour la société et la planète". Premier constat, les effectifs des sociétés du CAC 40 en France auraient chuté de près de 20% entre 2010 et 2017, quand leurs bénéfices cumulés, eux, auraient augmenté de 9,3%. Un exemple éloquent chez Michelin, selon Attac, où le chiffre d'affaires est en hausse de 22% tandis que les effectifs en France ont baissé dans les mêmes proportions.Autre grief : les salaires des dirigeants qui ont progressé selon Attac de 32% entre 2010 et 2017 pendant que le salaire moyen n'augmentait que de 22%. "Les inégalités sont plus fortes que jamais", souligne le spécialiste en économie financière. En 2017, les PDG du CAC 40 ont gagné en moyenne 257 fois le SMIC sur l'année! Autre chiffre parlant, il faudrait en moyenne quatre-vingt-quinze ans à un employé pour empocher le salaire annuel de son patron. Mais les vrais gagnants sont les actionnaires. En hausse de 44% entre 2010 et 2017, les dividendes ont atteint 57,4 milliards d'euros. Dans le même temps l'investissement (6,1% du chiffre d'affaires) régresse : il a atteint son niveau le plus bas depuis 2007 (7,7%).Et pourtant, dans le même temps, Attac pointe que les grands groupes paient de moins en mois d'impôts. Ceux-ci déclaraient en 2017 s'être acquittés d'un peu plus de 30 milliards d'euros d'impôt sur les sociétés dans le monde. C'est 6,4 % de moins par rapport à 2010. L'association accuse les entreprises d'abuser de techniques d'évitement fiscal. Le rapport décerne le prix de "champions de l'évasion fiscale" aux entreprises du CAC 40. Elles détiendraient 15% de leurs filiales dans des paradis fiscaux, soit quelque 2.500 sociétés.
Réponse de le 20/01/2019 à 11:20 :
vous prenez le probleme a l'envers
vous avez fait de la france un enfer fiscal, vous avez mis dehors l'industrie ( euh pardon ' le grand capital', mais comme l'industrie est intensive en capital, c'est pareil)
les grosses boites gagnent effectivement de l'argent... mais pas en france! c'est pour ca qu'elles ne sont pas coulees comme toute pme qui se respecte et qui est plumable car elle a les ailes coupees......
les effectifs diminuent? euh oui, allez voir les lois de hollande et de ses amis vous saurez pourquoi ( y compris quand les sbires de montebourg traitaient viehbacher de grand capitaliste auquel ils allaient faire la peau.... ca marche bien l'industrie pharma accele sa mise a la porte! ca marche du feu de dieu)
quant aux impots, les boites en payent la ou elles gagnent, meme avec des societes offshore........
si vous voulez que votre pays se redresse posez les bons pbs, et sacrifiez vous ( ah oui, parce que le nivellement par le bas, ca va pas etre facile de trouver des gens qui vont se re-sacrifier pour que ceux qui n'en foutent pas une ' redistribuent'; ce qu'il y a a redistribuer actuellement, c'est du nivellement vers le bas et de la pauvrete; la france sera le petit venezuela europeen, mais sans le petrole, faut recolter ce qu'on a seme)
a écrit le 20/01/2019 à 2:41 :
Le feu de la revolte couve.
L'executif devrait en prendre conscience.
Mais le doute est permis.
a écrit le 20/01/2019 à 2:33 :
fake jews !
lefigaro :
«Gilets jaunes» : il y avait 84.000 manifestants samedi, comme la semaine dernière
a écrit le 20/01/2019 à 1:22 :
Bonjour, vos confrères n'ont pas la même analyse d'un essoufflement. Est-il possible de corriger ?
a écrit le 20/01/2019 à 0:28 :
J'adore ! 84 000 sur LCI avec record ... et 27 000 s'essoufle sur la tribune hahahahaha c'est grandiose, et après on va se demander pourquoi les médias non plus aucune crédibilité !
Réponse de le 20/01/2019 à 9:34 :
Raté : les 27.000 et les 32.000 c'est le nombre à 14h00. Les chiffres finaux vers les 80.000 c'est une fois la journée passé. D'ou le chiffre final ici égal à celui de LCI.
a écrit le 20/01/2019 à 0:01 :
Titrer que le mouvement s’essouffle alors que le ministère de l'intérieur annonce une mobilisation constante avec 86.110 manifestants - malgré le début du GrandDébat - transpire la fake news.
Attention, en période électorale vous serez sous le coup de la loi !
a écrit le 19/01/2019 à 23:13 :
Vous êtes sûr, bien sûr ....?!
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2019/01/19/01016-20190119ARTFIG00091-gilets-jaunes-acte-x-toujours-des-milliers-de-personnes-mobilisees.php
a écrit le 19/01/2019 à 22:49 :
On ne s’essouffle pas en reprenant des forces...
a écrit le 19/01/2019 à 21:49 :
Je n'ai visiblement pas du tout les mêmes chiffres d'après le média suivant, ni la même analyse bien sûr (84 000 gj à paris): https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/01/19/a-paris-les-gilets-jaunes-s-elancent-des-invalides-en-denoncant-les-violences-policieres_5411608_3224.html

Qui donc croire? Qui ment parmi ces médias et journalistes? avec la nouvelle loi sur les fausses nouvelles quel journal et quels journalistes seront punis et condamnés?
a écrit le 19/01/2019 à 21:28 :
Non le mouvement ne s'essouffle pas, même Castaner a admis qu'il y avait autant de monde pour le Xème acte que pour le IXème. Révisez vos chiffres. Castaner dit 84000 comme samedi dernier. Il serait plutôt plus enclin à minimiser la participation, mais non, elle ne baisse toujours pas !
a écrit le 19/01/2019 à 21:25 :
seriez vous devenus de vulgaires répétiteurs du pouvoir,un ersatz des échos ?
a écrit le 19/01/2019 à 21:14 :
DESORME LES REVENDICATIONS PRINCIPALES DES GILETS JAUNES ILS LES CONNAISSENT ALORS POURQUOI PERDRE ENCORE DU TEMPT FAIRE DES DEGATS DANS LES VILLES .ILS NE LACHERONS PAS IL EST TEMPT A MACRON DE NEGOSIER 12 MORTS ET 2000BLESSES 2 MILLIARD DE PERDU POUR LES EMTR PRISES CELA NE LUI SUFIT PAS???
Réponse de le 21/01/2019 à 12:40 :
Quelles ont les renvendications claires des gilets jaunes ? Elle sont tellement contracdictoires. Beacoup demandent un arrêt de l'immigration et dans les cortèges il y avait des banderoles disant d'accueillir les migrants. Ils veulent plus d'allocations, payer moins d'impôts mais sans indiquer comment on finance.
a écrit le 19/01/2019 à 21:00 :
Un titre qui se répète chaque samedi de manifestation des GJ (il en reste encore ?). Sur les chiffres, ça diverge un peu : ici, pour l'acte 10 , 27.000 manifestants dans toute la France. Pour un autre (Le Figaro) 84.000 ! Le grand débat macronien, La solution !
a écrit le 19/01/2019 à 20:06 :
84000 annonce le ministère de l'intérieur à 20 heures ce samedi Acte 10. Certainement davantage.Donc pas d'essoufflement. Au contraire.
a écrit le 19/01/2019 à 19:55 :
Peut on croire à ses chiffres j’ai un doute car le ministère de l’intérieur en général est le plus inféodé des ministères à l’exécutif. M. Castaner un pur produit politique, qui a changé de couleur de veste certainement par pur égo, le manque de reconnaissance de M. Hollande. Il a montré dès le début de ce mouvement qu’il mettait tout en œuvre pour le décrédibiliser même s’il faut le reconnaitre il y a eu des débordements inacceptables. M. Castaner avait tendance à faire porter les débordements aux GJ et non à des casseurs pros. M. Castaner ne m’inspire aucune confiance trop dans la politique politicienne pour être crédible.
a écrit le 19/01/2019 à 19:52 :
C'est un mouvement autophage qui faute de leader , d'organisation et de revendications cohérentes autre qua violence destructrice se consume lui-même
Réponse de le 20/01/2019 à 2:43 :
A Deldongo.
Au pays des aveugles, les borgnes sont roi....
a écrit le 19/01/2019 à 19:49 :
10 000 à Toulouse et seulement 27 000 dans toute la France et 80 000 forces de l'ordre pour gérer ! Les chiffres du Ministère de l'Intérieur sont risibles ! Donc ce n'est pas sur c'es bases que l'on peut se permettre d'écrire que la mobilisation s’essouffle. On pourrait m^me, à la vue des images TV , soutenir qu'elle ne s'essouffle pas !
a écrit le 19/01/2019 à 19:43 :
Ce qui est drôle, c'est qu'ils ont quittés les ronds points mais qu'ils tournent toujours en rond malgré tout.
a écrit le 19/01/2019 à 19:34 :
Des policiers et des gendarmes blessés ?
Surement de pacifiques gilets jaunes.
a écrit le 19/01/2019 à 19:30 :
Mais bien sur xD

Bizarrement, c'est un article de la tribune, pas d'un "journaliste". Aucun ne veut signer un mensonge aussi flagrant.

On mobilise pas 80 000 flics pour 27 000 manifestants, encore une fois..

Le mouvement ne s'éteindra pas, c'est trop tard.
a écrit le 19/01/2019 à 19:13 :
Soutiens aux Gilets Jaunes, vous êtes de brave gens.
Nous vous avons dans nos cœurs.
Macron attend début février pour la révolution car il n'a pas compris que les Frigos sont vides.
Des Familles qui vivent a 3 avec 1200 euros ou a 5 avec 2500 euros mais les politiciens s'en foutent et ils nous prennent pour des pigeons en nous donnant des miettes. Nous ne sommes pas des personnes naïfs.
La France n'a jamais été aussi riche que maintenant et pourtant la misère continu.
Les chiffres du ministère de l'intérieur sont faux car ils y avaient beaucoup beaucoup plus de monde que ça.
Macron et son parti représente une minorité et ils détruisent l'ensemble du peuple Français a cause d'une soumission totale a Bruxelles.
Macron doit vite remplir les frigos avant le mois de Mars et il doit vite trouver trouver de l'argent en empruntant ou en faisant dès le mois prochain des réformes fiscales profondes. Le Frigo n'attend pas.
Réponse de le 21/01/2019 à 12:49 :
Des familles pauvres il y en a c'est certain, mais ce n'est pas le cas de tous les gilets jaunes. Il n'y a qu'à voir les voitures sur les ronds-points et les smartphones dernier modèle avec abonement internet. Vous oubliez également toutes les aides allouées aux familles : allocations familiales, logement etc.. regardez un peu dans les autres pays s'il y a autant d'aides. Si les gilets jaunes veulent la révolution, qui seront les premièresvictimes sinon que les plus fragiles ? Vous voulez que la France emprunte encore alors que la dette est déjà à 100 % du PIB. Allez-vous laisser à vos enfants le soin de la rembourser ?
a écrit le 19/01/2019 à 19:01 :
sauf erreur de ma part, la semaine dernière le gouvernement avait fait état de 32 000 manifestants à 14h, avant de rectifier à 84 000 en fin de journée, ce qui reste étonnant.

Attendons donc les chiffres finaux du gouvernement, ainsi que les remontées de province par les GJ qui pour une fois, ont décidé de se compter.

On sent bien que LT voudrait prendre ses rêves pour la réalité, mais il serait quand même journalistique et hônnète de reconnaître que les manifestants ont parcouru Paris de long en large (15 km... nos GJ pourront bientôt s’inscrire au Marathon) sans qu'il y ait la moindre égratignure.

Les troubles (comme la semaine dernière) ont commencé lorsque la police a bloqué les manifestants en fin de manif en leur intimant à la fois l'ordre de se disperser et en les empêchant de le faire.
Au total, ça s'est bien passé et n'a pas été l'apocalypse prédite par Castagneur et consorts.

Il va donc falloir que Macron s'y fasse. Il y a aura des manifs au moins jusqu'à la fin du "débat" parce que les français ne sont pas manichéens. Ils comprennent qu'on peut à la fois manifester et débattre. Il n'y a pas les gentils (qui font l'amour et débattent le samedi) et les méchants (qui font ça n'importe quand...et manifestent.).

Deux mois encore au moins.... ca va être long pour le gouvernement. Mais c'est lui qui l'a cherché.
a écrit le 19/01/2019 à 18:54 :
Sondage IFOP cette semaine. Les personnes qui se déclarent GJ sont 16%. Sondage Ouest France en début de semaine seulement 14% des personnes se déclarent être des GJ. En clair une minorité de français veut renverser la république, met le pays en récession et sous le joug de la violence ! Des revendications oui mais des menaces sur les journalistes, les élus et des violences contre les forces de l'ordre non. Vive le débat démocratique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :