La popularité de Macron s'enraye

 |   |  1179  mots
Après avoir atteint son plus bas niveau en novembre (26%), au plus fort de la crise des gilets jaunes, puis être remontée à 31% en début d’année, la cote de popularité d’Emmanuel Macron s’enraye et se situe ce mois-ci à un niveau qui reste limité explique BVA.
"Après avoir atteint son plus bas niveau en novembre (26%), au plus fort de la crise des gilets jaunes, puis être remontée à 31% en début d’année, la cote de popularité d’Emmanuel Macron s’enraye et se situe ce mois-ci à un niveau qui reste limité" explique BVA. (Crédits : Gonzalo Fuentes)
L'enquête mensuelle réalisée par BVA pour La Tribune-Orange-RTL signale que 29% des Français ont une opinion favorable d'Emmanuel Macron contre 31% en janvier et 30% en février. Après avoir gagné quelques points, le président de la République se retrouve à nouveau en difficulté.

Pour l'exécutif, la sortie de crise n'est pas pour demain. Selon le dernier baromètre réalisé par BVA pour La Tribune, RTL et Orange, la proportion de Français ayant une opinion favorable d'Emmanuel Macron se situe à 29% contre 30% en février et 31% en janvier. À l'inverse, la part des répondants ayant un jugement défavorable s'élève  à 70% contre 69% en février et en janvier. Après avoir connu une érosion pendant six mois entre juin et décembre 2018, la popularité du chef de l'État se dégrade à nouveau après s'être stabilisée en début d'année.

Le gouvernement a de nouveau été confronté à de violentes altercations le week-end dernier au moment de la manifestation des "gilets jaunes". Cette crise, qui dure depuis maintenant quatre mois, ne trouve pas vraiment d'issue au regard du regain de violence. "La situation reste donc fragile pour le chef de l'État", souligne l'organisme de sondages. La riposte sécuritaire annoncée par le gouvernement il y a quelques jours n'a pas suffi à enrayer la baisse dans les enquêtes d'opinion.

> Lire aussi : "Gilets jaunes" : après l'Acte XVIII, la riposte sécuritaire de l'exécutif

Popularité en berne chez les retraités et les cadres

La popularité d'Emmanuel Macron souffre particulièrement chez les populations de retraités et les cadres. Dans ces deux catégories, la cote de confiance diminue respectivement de deux points (35% d'opinions favorables) et quatre points (46%) en un mois. Les récents débats sur la réforme de l'assurance-chômage, qui concerne en bonne partie les conditions d'indemnisation des cadres lors des périodes de chômage, ont pu contribuer à alimenter un sentiment de mécontentement chez le personnel encadrant. Ce qui pourrait expliquer cette baisse notable en peu de temps.

> Lire aussi : Assurance chômage : le gouvernement veut réduire les allocations des cadres

Sur le plan politique, l'ancien ministre de l'Économie est en forte perte de vitesse chez les sympathisants du Parti socialiste (-18 points à 27% d'opinions positives) et ceux du parti Les Républicains (-10 points à 22%). En revanche, ils confortent sa position à la République en Marche avec 96% d'opinions favorables (+ 1 point). À quelques semaines des élections européennes, la liste de la majorité gouvernementale devrait bénéficier d'un socle électoral relativement solide.

> Lire aussi : Elections européennes : la République en marche en tête des intentions de vote

Edouard Philippe se stabilise

Pour le chef du gouvernement, la situation se stabilise. Edouard Philippe recueille 36% d'opinions favorables ce mois-ci, des résultats semblables à ceux de janvier et février. Du côté des opinions négatives, le constat est similaire avec toujours 63% d'opinions défavorables depuis le début de l'année.

"Le Premier ministre bénéficie d'une image un peu plus positive que le chef de l'État, notamment parmi les seniors (45% de bonnes opinions; +1). Il perd néanmoins des points auprès des sympathisants LR (34%; -13 points)" signalent les auteurs du sondage.

Castaner au plus bas

Le ministre de l'Intérieur Christopher Castaner traverse actuellement une mauvaise passe. Empêtré dans la crise des "Gilets jaunes" et sa sortie en boîte de nuit, le locataire de la place Beauvau voit sa cote de popularité baisser de trois points pour s'établir à 15% seulement, soit son plus bas niveau depuis septembre 2018.

"Sa cote d'influence s'écroule notamment chez les sympathisants LR (8%; -18 points), qui lui reprochent probablement les couacs dans la gestion de la dernière manifestation des 'Gilets jaunes' et de ses débordements. Les sympathisants de son ancien parti, le PS, ne sont pas en reste non plus : seuls 11% souhaitent qu'il ait de l'influence à l'avenir, soit une baisse de 11 points par rapport au mois dernier" explique BVA.

De nombreux membres du gouvernement en perte de vitesse

Parmi les ministres testés par BVA, plusieurs connaissent des évolutions contrastées. Pour Jean-Yves Le Drian (25%; -3), Jean-Michel Blanquer (18%; - 2), Marlène Schiappa (16%; -3), Agnès Buzyn (16%; -1) ou Muriel Pénicaud (12%; -3), la situation se dégrade. En revanche, la cote de popularité du ministre de l'Economie Bruno Le Maire progresse légèrement (+1 point).

Il est cependant loin d'être le plus populaire avec 22% de réponses positives. "Le contexte social expose davantage les membres du gouvernement, alors que les manifestations de gilets jaunes se poursuivent, que la fin du Grand Débat approche et que de nouvelles réformes potentielles impopulaires se profilent (retraites)", ajoute BVA.

Nicolas Hulot toujours en tête

Le départ surprise de Nicolas Hulot du ministère de la Transition écologique et sociale à la fin du mois d'août 2018 n'a pas eu de répercussions désastreuses sur sa popularité. Au contraire, l'ancien présentateur de télévision gagne deux points de popularité par rapport à janvier (42%) et reste en tête des personnalités qui devraient avoir davantage d'influence dans la vie politique française. Arrive ensuite Marine Le Pen à la seconde marche du podium avec 28% de réponses favorables. La présidente du Rassemblement national (RN) a profité du départ d'Alain Juppé de la mairie de Bordeaux il y a quelques semaines, et qui a rejoint le Conseil constitutionnel.

La troisième place du classement est occupée par l'actuel président de la région des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, qui récolte 27% d'opinions positives. En bas de tableau, le secrétaire national du Parti communiste français (PCF) et député du Nord Fabien Roussel (5%) arrive en 48ème position. Juste au dessus figure le candidat à la mairie de Paris et ancien conseiller en communication de François Hollande Gaspard Gantzer (7%) et le secrétaire national du Parti socialiste Olivier Faure (8%).

Europe-Ecologie-les-Verts en tête

Au niveau des partis politiques, Europe-Ecologie-les-Verts tire son épingle du jeu avec 50% (5 points) de bonnes opinions contre 33% pour le MoDem et 32% pour la République en marche (32%). Le Rassemblement national (RN) tourne autour de 27% d'opinions favorables. Outre l'écart avec les autres organisations politiques, le parti des Verts a réalisé un bond spectaculaire au fil des enquêtes passant de 32% de bons résultats en décembre contre 46% en janvier et 45% en février.

Les mobilisations en faveur du climat ces dernières semaines, les pétitions récoltant plusieurs centaines de milliers de signatures témoignent d'un intérêt de l'opinion publique pour ces thèmes. À quelques semaines des élections européennes, les écologistes pourraient se démarquer si cette dynamique se poursuit.

(*) Méthode : Enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français interrogés par Internet du 20 au 21 mars 2019. Échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. 'La représentativité de l'échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession de la personne de référence du ménage et de la personne interrogée, région et catégorie d'agglomération.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2019 à 8:20 :
Macron a le pif de Luis xv| ?
a écrit le 23/03/2019 à 22:16 :
Qui voter d’autre ?
Ségolène Royale ?
a écrit le 23/03/2019 à 17:17 :
Juin sera un mois fatal.
a écrit le 23/03/2019 à 7:43 :
J’ai voté pour M. Macron et LREM j’aurais du mieux analyser le candidat pour comprendre que l’homme était un showman pas un chef d’état. Les députés eux ne valent même pas un commentaire négatif car ils sont inexistants en terme de compétences et tellement inféodés au Président qu’ils en deviennent ridicule ils ont perdu ce qui est l’âme d’une personne responsable leur personnalité. LREM un monochrome parfait sans saveur politique pire économique en dehors bien sur de la rengaine politique des quatre dernières décennies qui se résume en deux mots taxes et impôts. Un seul député suffirait pour leur groupe. Je rajoute que le nouveau monde présidentiel et de groupe y compris le vassal Modem sont une copie parfaite de l’ancien monde plus dans la petite phrase vexatoire et discriminatoire que dans une vision réelle des sujets traités. Je rajoute et l’affaire M. Benalla le montre l’amateurisme du pouvoir. Le Président et LREM ont découpé la Société française entre les bons et les nuisibles, jamais une majorité a montré autant de discriminations envers des catégories sociales . L’Histoire a montré que la discrimination, quelle qu’elle soit, est le début de l’exclusion de la catégorie sociale concernée avec ce qu’il y a de pire la désigner comme celle par qui tout les maux attribués aux autres est de son fait. Heureusement les européennes pour qui la encore le showman passe avant un vision réaliste pour l'Europe sera mon premier vote sanction après nous verrons en 2020.
Réponse de le 23/03/2019 à 10:42 :
parfaitement résumé sur l'homme et sa cour.
a écrit le 22/03/2019 à 21:51 :
Quelle légitimité pour le gouvernement en place ? Quand on est sous les 50% d’avis favorables, on organise de nouvelles élections.
Quand le peuple râle depuis 4 mois, on organise des élections et on ne réagit pas en instrumentalisant l’armée.
Macron & Philippe ne font qu’appliquer les directives européennes au détriment de notre système économique et social comme l’ont fait Mitterand, Chirac, Sarkozy, Jospin, Juppé et Hollande avant eux. On va ensuite nous dire que ça ne fonctionne plus depuis longtemps et qu’il faut privatiser les services et entreprises publics.
Il est grand temps.
J’arrête de voter pour les UMPS, Modem et consorts, je voterais dorénavant UPR !
On retrouverait alors notre souveraineté économique et sociale en étant ouverts sur le monde entier avec une monnaie maîtrisée & adaptée à notre économie indépendamment des USA et de l’Allemagne.
Réponse de le 23/03/2019 à 8:57 :
Votre commentaire de militant d'UPR caché est assez cocasse car voter pour des démagogues qui pensent qu'un petit pays oui petit pays comme la France pourrait dans sa grandeur!!devenir un grand pays indépendant est mal connaitre le monde économique. On change un énarque de 40 balais contre un énarque de 60 ans plus compétent à faire visiter les ministères qu'il a parcouru comme haut fonctionnaire parasite, qu'à démontrer de réelles compétences en économie. Pour ce qui de la monnaie vous voulez parler de monnaie de singe dans un monde dominé par le $. Mon âge avancé m'a permis tout au long de ma carrière à l'export de connaitre combien parfois le Franc était déconsidéré car à cette époque et malgré une industrie florissante notre Franc était tellement dévalué qu'il avait du mal à trouver sa place dans certains contrats, sans compter sur les contrats qui nous obligeaient à utiliser le $ . Vous êtes de ces citoyens qui pensent que les pb de notre pays sont dus aux autres une facilité qui montre combien nombre de citoyens sont déconnectés de la réalité du monde. Un petit pays n'aura jamais malgré les imperfections nombreuses de l'Union, assez de poids pour peser sur une décision pire sur son propre avenir. Denier point vous avez oublié la Chine bientôt l'Inde, en espérant que demain les deux Corée ne soient pas réunies et une Russie toujours sous une forme de dictature politique qui empêche ce pays d'avoir sa puissance, je pense même que d'ici la fin du siècle des pays comme le Nigéria pourrait nous devancer, l'Allemagne est déjà dans un wagon d'hier.
Réponse de le 23/03/2019 à 10:29 :
Est-ce mal de reconnaître vouloir sortir de l’Europe des 27 ? J’ai voté UMP, FN, Modem toute ma vie. C’est fini ! (J’ai pas voté pour le clown actuel, faut pas déconner lol).
Du haut de votre âge avancé vous nous faites croire que la taille compte dans le monde. Est-ce que la Suisse, la Norvège, la Suède, les Pays-Bas ne s’en sortent pas ? Ont-ils besoin de signer des contrats dans leurs monnaies respectives ?
J’ai voté pour la Constitution européenne et l’euro. Aujourd’hui, je vois bien qu’on ne peut s’en sortir. Ne nous avait-on pas promis richesse, prospérité, et plein emploi ? C’est tout l’inverse qui se produit pour tous les pays de la zone euro sauf Allemagne et Pays-Bas (et faut voir ombien de travailleurs pauvres compte l’Allemagne...) !
Peut-on modifier les traités ? Non... alors que pouvons-nous faire ? Sortir...
Est-ce rejeter la faute sur les autres ? Non. C’est prendre ses responsabilités. Je n’accepte pas les GOPE (Grandes Orientations Économiques) et préfère dire « stop ». Ça n’a rien à voir avec du militantisme propagandiste.
Donc, non la taille ne compte pas. Oui, on peut retrouver notre système économique et social et compter sur la scène internationale comme ça à été le cas durant 1500 ans. Pour ça, il faut arrêter de croire que l’Union fait la force car c’est bien elle qui nous détruit...
Réponse de le 23/03/2019 à 19:17 :
En fait vous allez voter comme une girouette. Pour ce qui est de votre commentaire sur l'UPR vous devriez mieux connaitre les pays que vous citez. Toujours les mêmes références la Suisse un pays dont la banque est une référence mondiale , l’industrie tourne pour une bonne partie grâce à la main d’œuvre étrangère qualifiée voir les labos dans la chimie et l’agro, un Franc Suisse qui est une référence qui ne joue pas le yoyo politique comme l‘a toujours fait notre pays. La Norvège un pays à la ressource fossile qui perdure et qui grâce à son fond souverain est un des pays qui investit le plus dans le mode économique. les Pays Bas un pays avec une faible population joue sur la fiscalité pour attirer de grands groupes internationaux. Pour ce qui est de la Suède ce n’est pas notre société attachée au tout état qui pourrait prendre en référence ce pays nordique, sans oublier pour l‘ensemble de ces pays LA RIGUEUR BUDGETAIRE ce qui n’est pas le cas de notre pays et certainement pas avec l‘UPR dont la tête est le malheur de notre pays la formation par l’ENA . Enfin et non des moindre les pays que vous citez sont peu endettés et pour certains tournés vers une économie très libérale, ce que refuse nos compatriotes et votre énarque de service le baratineur M. Asselineau bien loin d’avoir prouvé dans sa vie de pantouflard ministériel et de petits fours dans les ambassades une quelconque référence en terme d’économie. Pour ce qui est des GOPE le cheval de bataille de l’UPR toute proposition, idée, de la Commission ne peut s’appliquer sans l’accord du Conseil européen qui est l’organe le plus puissant de l’Union. Votre commentaire est typiquement du style yakafaucon comme le sont les brexiteurs qui aujourd’hui ne sont même plus d’accord sur la méthode de sortie. Les conservateurs se déchirent entre eux sur, comment sortir. Avoir comme ami politique M. Farage montre l’amateurisme de l’UPR.
a écrit le 22/03/2019 à 21:26 :
Jupiter ils et grillés en 2022 je vais regretter un super président ils vas rendre l argent des retraitées Jupiter un king honnête spécimen rares ils a tout brouiller
a écrit le 22/03/2019 à 17:46 :
Macron n' est pas là pour plaire à un tel ou autre , mais pour faire un job qui n' a pas été fait depuis 40 ans....Pratiquement deux ans qu'il est en place ,on verra dans trois ans si on met un billet sur lui d' autant que les autres .....
Réponse de le 22/03/2019 à 20:33 :
"mais pour faire un job qui n' a pas été fait depuis 40 ans."

Celui de signataire des GOPE ou feuille de route de Bruxelles dont l' austérité en mode grec est seule responsable des GJ ...?
https://www.upr.fr/actualite/france/la-feuille-de-route-economique-et-sociale-d-emmanuel-macron-est-mise-a-jour-les-grandes-orientations-des-politiques-economiques-gope-2018-2019/
Réponse de le 22/03/2019 à 22:09 :
vous avez raison, macron a dilapidé TECNIP, ALSTOM, vérifiez il les a donnés aux USA, il a explosé la dette, déficits, chômage, impôts, dépenses publiques, INSECURITE TOTALE, casse, émeutes, OUI un chef.........mais réfléchissez vous parfois???
Réponse de le 23/03/2019 à 19:01 :
Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac c'est ce president qui est incapable. C'est lui qui a remis l'isf c'est lui qui rackette les retraites pour donner à sa caste. Le malaise c'est depuis 2 ans et pas depuis 40 ans
Réponse de le 23/03/2019 à 20:12 :
@ deà roro

Les entreprises que tu sites ...On peut rajouter Lafarge , Essilor , Alcan (ex Pechiney) , Alcatel , et puis Peugeot qui veut investir dans Fiat....Tu penses que le môme faisait partie du comité de direction, on ne peut pas tout lui mettre sur le dos . Pense à tous ces PDG qui partent avec des parachutes et laissent les chômeurs à Macron .
Réponse de le 24/03/2019 à 20:44 :
je ne mélange pas Lafarge-holcim, devenu de fait suisse car pas vital pour le pays (concurrence importante)mais bon brave Peugeot est FRANCAIS, alcatel absorbé , par contre le rôle de macron dans la fusion-absorption de deux fleurons français et disparition car mal torchée, j'insiste macron a voulu cela, il a été l'instigateur de la prte fde ces 2 entreprises françaises, bon parlez nous de la dette depuis 6 ans SANS CRISE, du chômage un des pires d'Europe SANS CRISE, un déficit certes prévisionnel record EUROPEEN 4% pour 2019, prélèvements RECORD MONDIAL, dépenses publiques RECORD MONDIAL et tout ça avec macron depuis 6 ans. LE pire que l'on pouvait avoir d'ailleurs élu par défaut par qq 16%.....tout est dit 16% .
a écrit le 22/03/2019 à 15:37 :
Faisant partie des 20% de "riches" , je n'ai aucun motif de satisfaction. Les impôts restent à un niveau élevé, on se fait presser comme des citrons sans avoir rien en retour. La taxe d'habitation sera peut être supprimée en 2021 mais avec sans doute un nouvel impôt à la place. Donc à titre personnel rien, mais à la limite...
Sauf qu'au niveau du pays c'est le chaos avec les gilets jaunes!
Au final seuls les assistés et les très très riches ont eu un gain avec Macron
a écrit le 22/03/2019 à 14:48 :
Une distribution gratuite de lunettes roses est prévue en échange de gilets jaunes usagers! Le R.I.C. ou la rue et ses conséquences!
a écrit le 22/03/2019 à 14:25 :
une faible légitimité ! des ministres pour la plupart inconnus et effacés de la réalité . chomage et services public qui se dégradent et une agriculture abandonnée ( maternités qui ferment ext . une FRANCE qui va ressemble a la GRECE dans ses débuts
a écrit le 22/03/2019 à 14:25 :
Cela montre simplement que la popularité du President repose sur des bases très fragiles !!! De plus, son potentiel de popularité ne dépasse pas 1 Français sur 3... La fin du mandat va être extrêmement compliquée pour effectuer des réformes complexes du type retraites.
a écrit le 22/03/2019 à 13:12 :
Vous n'indiquez pas les modalités du sondage, et en particulier la taille de l'échantillon et comment il a été tiré. Mais en genéral 1000 personnes, bien échantillonnés (ce qui est très peu probable, surtout par internet), 1% d'erreur (de variations aléatoires ou du à un biais de modèle), c'est très 'heureux'. En dessous de 3% de variations je vous conseillerais humblement de réagir comme si rien n'avait changé 'significativement'. Bref d'oublier le sondage.
a écrit le 22/03/2019 à 13:09 :
29% des Français sont encore favorables à Macron alors qu'il est supposé que le 71% est contraire: mais quand le Français l'a élu, ils pensaient à qui ils élisaient? N'ont-ils pas posé la question qu'un homme Rothschild, alors un homme de pouvoirs forts, a été amené à la présidence?
Réponse de le 22/03/2019 à 21:31 :
Le système français a permis à un individu qui a obtenu moins de 15% des voix des français en âge de voter au 1er tour (seul vote d'adhésion véritable) d'être élu. Il ne faut pas être surpris que 85% ne soient pas d'accord avec son programme. Macron a été élu légalement c'est incontestable, mais vous n'empêcherez pas le peuple de considérer qu'il n'est pas légitime.
a écrit le 22/03/2019 à 11:51 :
Les bons résultats économiques finiront par convaincre la majorité:au niveau croissance,la France est leader en europe.Les français sont juste des enfants gatés et capricieux
Réponse de le 22/03/2019 à 12:31 :
C'est parce que les français sont juste des enfants gâtés et capricieux, en attendant les résultats économiques qui finiront par convaincre la majorité au niveau croissance. Vous devriez dire ça aux 9 millions de pauvres qui (sur)vivent dans ce pays et dont le nombre ne cesse d'augmenter. Léger votre message, je trouve.
Réponse de le 22/03/2019 à 13:41 :
@Jessifer : et ils seraient ~53% à encore soutenir les Gilets Jaunes, de quoi bien énerver Macron et ses 29% !!
Réponse de le 22/03/2019 à 15:02 :
@Sokolov
c’est fini l’epoque de Germinal en France.
Vous parlez de survivre, vous exagérez mon cher. Certes il y a toujours des cas extrêmes et compliqués mais avez-vous vu déjà visité un pays du tiers-monde? ca vous ferai relativiser...
Réponse de le 22/03/2019 à 16:39 :
@Nicolas

Je parlais des pauvres de France et pas ceux d'autres pays dont je ne minimise pas les épreuves. Ensuite ce n'est pas parce que les conditions de vie sont plus dures ailleurs que cela apaise les ventres creux de ceux qui vivent dans les pays occidentaux. Votre papotez mon cher...
Réponse de le 22/03/2019 à 18:14 :
@Sokolov
Vous me faites bien marrer. Je papote selon vous (ce n'est pas moi qui étale des mensonges sur la voie publique) mais j'y vis dans les conditions que je décris. Je peux vous dire que les revendications des gilets jaunes et de leur supposée pauvreté ma fait bien rire (rire nerveux, quand je vois ce qu'il y a autour de moi. SI les gens savaient ils arrêteraient de se plaindre.
Et puis c'est bien beau de s'opposer, de critiquer, vous proposez quoi? Augmenter les impôts, un RIC, bref les révolutionnaires du samedi c'est risible.
Réponse de le 22/03/2019 à 19:22 :
@Nicolas
Euh, je n'ai jamais prétendu que les Gilets jaunes étaient pauvres. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. La plupart possèdent pavillons et voitures; ce sont de faux pauvres. En revanche il y a toute une population
de plusieurs millions de personnes qui rame chaque jour pour s'en sortir et qui n'est jamais visible car ils sont trop dans la survie. Ceci dit, je n'ai aucune proposition à faire car ce qui se passe en ce moment me dépasse.
Réponse de le 24/03/2019 à 15:30 :
Ce n'est qu'une prévision de croissance faite par l'INSEE donc à relativiser fortement, en matière de gestion prévisionnelle nous sommes très réservés, soyez le également. par contre ce qui est REALITE c'est le 9% de chômage, un déficit prévisionnel 2019 de 4%, une dette qui continue sa très lente montée, macron a réussi à BATTRE le Danemark en matière de prélèvements oui the WINNER is MACRON, je vous passe les dépenses publiques qui ne baissent pas d'un iota, bien au contraire. Dois je vous rappeler que macron sévit depuis 6 ans , il a donné aux USA Technip et Alstom, ce personnage est une catastrophe, un fléau pour MON PAYS, les conséquences seront à terme dramatiques. Quant à la sécurité......pf un vrai winner too.
a écrit le 22/03/2019 à 11:14 :
Comment s'en étonner. Ce n'est pas avec des grands shows télévisés - mais avec des choses concrètes - que l'on séduit l'opinion. Le trop parler finit par lasser s'il n'est suivi de rien. Autre exemple de ces bavassages inutiles: l'émission du 25 janvier 2019 sur C8 où Marlène SCHIAPPA annonce que ce que demande les Français sera entendu et mis en oeuvre… Ils demandent la TVA à 0% sur les biens de première nécessité. Elle semble être passer à la trappe. Comme quoi les grands shows n'ont qu'une utilité très limité. Après n'oublions pas que l'essence augmente, l'électricité augment, les mutuelles augmentent, …. Alors les grandes envolées lyriques sur le prestige du pays, le droit à tous d'avoir leur part du gâteau, …. A d'autres.
Réponse de le 22/03/2019 à 12:50 :
Si l'essence augmente c'est uniquement dû au cours du baril et pas du gouvernement. L'électricité n'a pas augmenté. La part du gâteau comme vous dites il faudrait qu'il y en ait plus à partager. Or la croissance baisse (moins en France que dans les autres pays).
Réponse de le 23/03/2019 à 9:59 :
@marc469

Aujourd'hui :

Les tarifs réglementés de l’électricité, qui avaient été gelés par le gouvernement pendant l’hiver pour répondre à la crise ouverte par le mouvement des Gilets jaunes, vont « sans doute » augmenter en juin, a confirmé vendredi le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy. Ce sera « autour de 5 ou 6 % » a encore précisé Rugy.
« Nous sommes déjà sortis de l’hiver et nous le ferons sans doute à la moitié de l’année, c’est quelque chose que nous avions dit », a-t-il précisé sur CNews.
a écrit le 22/03/2019 à 11:03 :
j’espère que les terroristes n'ont pas vue nos faiblesse en mesure de sécurité je suis effaré que macron laisse castaner en poste ,
a écrit le 22/03/2019 à 10:55 :
Les français font une over dose de Macron l' éborgneur président impuissant de la feuille de route des GOPE, fort avec les faibles et faible avec les forts. Les manettes sont à Bruxelles, ne plus rien attendre de ce clone néolibéral de Hollande, lui même clone du néolibéral Sarkozy hormis la répression face aux revendications sociales du peuple ; tous ces néo libéraux doivent être confrontés à leurs pitoyables résultats, à une France paupérisée qui part en vrille sur le mode grec alors que les français ont perdus 56 000 Euros sur une génération (1999 2017) d' appartenance à l' UE, source allemande du CEP. Dès lors, il n' y aura pas de solution sans Frexit pour éviter l' enfoncement du pays.
Réponse de le 22/03/2019 à 12:52 :
Asselineau avec son Frexit ne fait pas recette. Moins de 1% aux élections. Tout le monde sait que le Frexit serait la ruine du pays.
a écrit le 22/03/2019 à 10:47 :
La popularité de Macron "s'enraye",

le gouvernement Philippe bavasse de phrases creuses, ses ministres sont incompétents notoires, certains inexistants, d'autres fêtards

les députés LaREM MODEM LR UDI PS votent toutes les conneries tels des godillots gourmands

La France se délite, s'effondre, décline, dans une chienlit totale

Bayrou devient fou, le Modem est devenu extrême droite ultra autoritaire

la guerre civile est actée avec l'armée pour pallier aux forces de l'ordre squattées par des "chochottes" fragiles

le Peuple de France est brutalisé, estropié

Quelle désolation,
a écrit le 22/03/2019 à 10:21 :
Qu'est-ce qu'i attend pour annoncer ses mesures (.......ou mesurettes ! ) ?
....de laisser pourrir >? ..... dangeureux !!!
a écrit le 22/03/2019 à 9:56 :
"la proportion de Français ayant une opinion favorable d'Emmanuel Macron se situe à 29% contre 30% en février et 31% en janvier ".

Comme je l'ai déja écrit,ca va lui suffire largement pour être en tête aux élections europeennes surtout avec un socle favorable à 96%,donc très peu de defection à venir parmis les CSP+ .Les 70% de mécontents eux vont disseminer leur voix dans une dizaine de listes sans oublier l'absention qui risque d'être forte.Il pourra donc continuer de justifier sa politique ultraliberale de démantelement des services publics et de privatisations à venir ,le systeme de retraite etc..appuyé par une commission europeenne qui se rejouira du résultat.
a écrit le 22/03/2019 à 9:50 :
Macron la locomotive a l arrêt
a écrit le 22/03/2019 à 9:47 :
la grossiere erreur que nous avons faites moi lev premier faites c'est d'avoir mis ce gamin à la tête de l’État on va le payer on vois que toute sont équipe est nul castagner va en boite lui au ski quand il fait bruler paris
il a mutilé son peuple et maintenant il envoie l'armée à quand les chars et les mirages dans paris moi qui ai connu le couvre feu l'alerte etc l'armée était là pour nous défendre contre les allemands alors c'est des choses que je n'aurait pas voulue revivre finalement le chaos c'est avec macron
Réponse de le 22/03/2019 à 12:54 :
Vous délirez un peu non ? Mutilé son peule ! les mirages ! n'importe quoi.
a écrit le 22/03/2019 à 9:12 :
Le contraire eut été étonnant. Le théâtreux de kermesse fait tellement de bourdes, qu'on se croirait au cirque, tant qu'à faire il devrait se mettre un gros nez rouge, il pourrait au moins faire rire les enfants.
a écrit le 22/03/2019 à 7:52 :
Comme les girouettes vous faites grand cas des humeurs météorologiques. Un long article pour brasser du vent.Mais diable il faut pisserde la copie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :