"Gilets jaunes" : Macron sous pression, une réunion lundi à l'Elysée

 |   |  346  mots
Selon le Comité Champs-Elysées, une association de promotion qui revendique 180 adhérents, dont une grande partie de commerces, 80 enseignes ont été touchées par les casseurs lors de l'acte XVIII des Gilets jaunes, dont une vingtaine pillées ou victimes de départs d'incendie.
Selon le Comité Champs-Elysées, une association de promotion qui revendique 180 adhérents, dont une grande partie de commerces, 80 enseignes ont été touchées par les casseurs lors de l'acte XVIII des Gilets jaunes, dont une vingtaine pillées ou victimes de départs d'incendie. (Crédits : Benoit Tessier)
Une réunion sera organisée lundi à Bercy afin de faire le point sur l'impact économique du mouvement des "gilets jaunes", et en particulier sur les violences qui ont touché samedi les Champs-Elysée, d'après le ministère de l'Economie.

Les violences de l'acte 18 des "Gilets jaunes", ainsi que l'impact économique d'un mouvement qui perdure, mettent Emmanuel Macron sous pression. Une rencontre sera ainsi organisée ce lundi à 16h30 à l'Elysée, afin de faire le point sur le coût du mouvement pour l'économie française, et sur les violences.

La rencontre réunira des organisations patronales, les fédérations de commerçants et d'artisans, mais aussi les représentants des assureurs, des hôteliers et des restaurateurs. Elle sera présidée par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, a précisé Bercy.

Plusieurs réunions de ce type ont eu lieu depuis le début du mouvement des "gilets jaunes". Lors de ces réunions, le gouvernement a annoncé des mesures de soutien aux commerçants, sous forme d'étalement des charges sociales et des échéances de paiement des impôts, mais aussi d'exonérations fiscales.

Pillages, affrontements et départs de feu sur les Champs-Elysées

Samedi, l'acte 18 de la mobilisation des "gilets jaunes" a été marquée par une flambée de violences à Paris, et en particulier sur les Champs-Elysées, théâtre d'affrontements, de pillages et de départs de feu.

Selon le Comité Champs-Elysées, une association de promotion qui revendique 180 adhérents, dont une grande partie de commerces, 80 enseignes ont été touchées par les casseurs, dont une vingtaine pillées ou victimes de départs d'incendie.

"Toutes ces dégradations à répétition sont intolérables, injustifiables", a dénoncé dimanche dans un communiqué l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih), estimant que cette situation mettait "en péril des emplois et des entreprises".

"A Paris, depuis des mois, les commerce, cafés, restaurants sont détruits et nos professionnels ne peuvent plus exercer leur métier. Ils doivent pouvoir travailler sans avoir peur des violences", a ajouté le syndicat patronal.

Fin février, Bruno Le Maire avait estimé à 0,2 point de croissance l'impact du mouvement des "gilets jaunes" sur l'économie française, jugeant ce coût "très élevé".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2019 à 20:34 :
1 - Et pour les autres villes que Paris?
2 - Si pour vous les gillets jaunes qui manifeste sont complices, pour moi après 18 semaines de manifestation et aucune annonce sérieuse d'amélioration de la vie des classe moyennes et pauvres VOUS ETES le seul et unique coupable !!!
a écrit le 18/03/2019 à 14:45 :
Les LREM savaient que leurs réformes liberales allaient être contesté à un moment ou à un autre ,c'est pour cela qu'ils avaient fait appel à Benalla pour créer en parallele une milice privée avec son pote.
a écrit le 18/03/2019 à 13:49 :
Les excités du jaune promettent plus d'actions, il est temps que les citoyens se mobilisent ( le gouvernement est nul) et les attendent de pied ferme avec l'équipement adéquat.
Réponse de le 18/03/2019 à 17:46 :
"il est temps que les citoyens se mobilisent"

Fait comme Ben Hur Marcel passe devant .
Réponse de le 18/03/2019 à 21:49 :
Gilet jaune et citoyens sont les même personnes ! Casseurs et pilleurs sont d'autres personnes en revanche. Quand au seul et unique responsable de l'état actuel de notre pays ça reste notre cher président !!! Pour rappelle sous Hollande le pays dans la rue c'était à cause de... La loi travail renommé ensuite El Komehri qui à l'origine était la loi Macron !!!
a écrit le 18/03/2019 à 13:16 :
Macron accuse les gilets jaunes d'incendier Paris comme Néron, en son temps, accusait le peuple libertaire, fraternel et pauvre d'incendier Rome. La persécution est proche.
Réponse de le 18/03/2019 à 17:48 :
Et les camps de rééducations des tenanciers des GOPE, proches ..
Réponse de le 18/03/2019 à 21:50 :
Espérons que les citoyens s'en souviennent fin mai et qu'ils aillent voter contre la LREM !!!
a écrit le 18/03/2019 à 13:07 :
dans l'industrie quand vous commettez une faute grave vous êtes licencié et bien là c'est le cas CASTANER a commis une faute grave et en plus en directe puisq'il etait devant l'ecran de commandement il était spectateur et constaté les dégâts et apres il vas faire le qué qué avec un pavé à la main,et le president rigole sur des skis il y a de quoi se révolter
Réponse de le 18/03/2019 à 17:48 :
"et le président rigole sur des skis"

Apparemment il aime le tire-fesse.
a écrit le 18/03/2019 à 13:06 :
Tout tourne de plus en plus en boulet jaune.
a écrit le 18/03/2019 à 12:47 :
Il semble qu'on soit revenu à l'acte II du mouvement.

Ce qui traduit un échec complet des stratégies successives du pouvoir pour annihiler le mouvement des GJ et c'est comme cela que c'est ressenti dans le pays et même jusqu'au gouvernement.

Ne reste qu'une stratégie de sortie pour Macron, se soumettre ou se démettre.

Se soumettre veut dire changer son gouvernement de fond en comble, revenir sur la plupart des réformes déjà engagées, et pour celles à venir, se concerter effectivement avec les syndicats, les élus, les associations.... le pays réel, quoi.

Se démettre serait annoncer une élection anticipée d'ici 6 mois, avec ou sans vacation à la tête de l'état (ce serait le président du sénat qui serait en charge dans l'intervalle, le cas échéant).
a écrit le 18/03/2019 à 12:16 :
de la reponse macron depend l avenir de la France, si c est de la represtion ils auras perdu la face? si c est des solutions aux revendications il auras regagnier l estime du peuples ???
a écrit le 18/03/2019 à 11:30 :
Beaucoup de raisonnements primaires sur ce forum !
Mais, bien qu’electesur du Président, je regrette l’incompetence du ministre de l’intérieur depuis le début des GJ. Pourquoi tolère-y-il encore les réunions des irréductibles autour des rond-points ?
Pourquoi autorise-y-il des manifestations dans les rues commerçantes ? Pourquoi plus de considérations pour les GJ que pour ceux qui vivent du commerce et du tourisme ?
Pourquoi ne pas oser dire que les derniers GJ sont des casseurs ? Car s’ils constatent la présence de black-block, pourquoi ne changent-ils pas de rue ?
Enfin, un ministre de l’intérieur qui traîne en boîte de nuit ouverte au public un samedi discrédite le gouvernement.
A quand la fin de la récré ?
La France n’a plus les moyens de ces gaspillages d’argent public et privé.
a écrit le 18/03/2019 à 11:28 :
Le ski, c'est comme les sondages, ça monte ou ça descend. On va voir si l'incartade du président sur les pistes va être interprétée par l'opinion.
a écrit le 18/03/2019 à 10:52 :
Tous ont oublié leur engagement collectif, aussi bien élus que décideurs privés, à supprimer douaniers, frontières et visas, au profit d'un espace Schengen, moulin à vents du crime international! -
Solutions:
Black bloc interdit de territoire et déchéance de nationalité française avec bannissement à vie pour tout casseur ayant une double nationalité! -
Idem pour les fichés "S"! -
Tribunaux militaires pour tout ce qui est du ressort de la sécurité nationale!
Election des juges tous les 3 ans! -
Election de gouverneurs régionaux chargé de la sécurité de leur région, idem pour les douanes, l'aérien et le maritime par région, avec fin du ministère de l'intérieur et des préfets remplacés en local par des commandants de gendarmeries non nommés par le gouvernement et assistés de shérifs élus indépendants du pouvoir! -
Priorité des services de renseignements et des douanes à la dotation de moyens financiers et humains! -
Economies des OPEX (1,1 milliards par an), suppression de la Task Force de l'Océan Indien dont je ne trouve pas le coût, les américains peuvent nous fournir en pétrole et nous pouvons supprimer nos gaspillages (embouteillages, plastiques, fret routier international)! -
Des DOUANIERS, des VISAS pour payer les douanes, l'inverse de l'idéologie spartakiste de l'UE financée avec nos impôts sans notre consentement, VITE des propositions, il y a une élection qui arrive et ceux qui parlent de risque islamique en Algérie, hébergent depuis des décennies avec notre argent, des imams intégristes!
Réponse de le 18/03/2019 à 11:43 :
Encore des réponses simplistes.
On n’est pas dans un western mais dans une démocratie pluraliste !
Enfin, l’armée française n’est plus formatée pour le maintien de l’ordre mais pour nous protéger par des Opex qu’elle sait très bien conduire, y compris dans l’Ocean Indien !
On peut traiter le problème actuel avec les moyens actuels, encore faut-il une volonté et des ministres compétents.
Réponse de le 18/03/2019 à 13:03 :
Réponses simplistes?
Je ne pense pas être simplet!
L'argent est le nerf de la guerre, les OPEX ne servent qu'à protéger des multinationales avec l'argent de nos impôts!
C'est juste une immense escroquerie qui en plus en plus fait tomber les frontières!
a écrit le 18/03/2019 à 9:38 :
Probablement la fin de LREM !?
a écrit le 18/03/2019 à 9:06 :
AUCUNE issue a ce chaos sans changement de personnel a la tète de ce pays !
Ce gouvernement est discrédité totalement a force de discriminations , d'injustices , d'amateurisme et d'incompétence !
Les pauvres mesures en trompe-l'oeil qu'il est amené a prendre resteront dérisoires faute de volonté a changer de vision et faute de moyens !
Gabegie a long terme programée ..........
Réponse de le 18/03/2019 à 9:26 :
J'en arrive a penser la même chose. Je ne vois pas d'autre issue.
Réponse de le 18/03/2019 à 9:27 :
Face à une paupérisation du pays organisée par les GOPE qui fixent la feuille de route à Macron, merci l' UE de nous avoir installé tant misère que GJ ...
Réponse de le 18/03/2019 à 11:15 :
Le monde politique a toujours deux, ou trois wagons de retard. La fin de LREM ? Un président qui fait du ski, un ministre de l’intérieur en boite de nuit ... qui se bourre la tronche la veille du samedi ... . On nous raconte des histoires de " Macron envisage d'interdire les manifestations"... c'est trop tard, les dégâts sont là ! Je n'ai pas confiance dans les politiques depuis longtemps. Hélas, je ne vois de solution pertinente. Pour demain, les enseignants en grève, chauffeurs de cars également 364 jours de grève par an ? On va où ... Venezuela ?
a écrit le 18/03/2019 à 9:04 :
Les lrem ne pensaient pas qu'ils imposeraient la feuille de route des marchés financiers au milieu de tout ce vacarme du coup ben ils ont sorti les boules quies.

Ah ça va mieux !
a écrit le 18/03/2019 à 9:03 :
On ne sort de l’ambiguïté qu'à ses dépends. Le gamin skieur est entrain de le découvrir tout azimut.
a écrit le 18/03/2019 à 8:51 :
Ce gouvernement joue un jeu trouble et dangereux !
Sous une façade de dialogue , il laisse dériver un mouvement volontairement en espérant en tirer profit !
On se demande mème s'il n'a pas infiltré quelques nervis pour activer les violences tellement les émeutiers habituels sont laissés libres de les actes .......
.... des MESURES d'envergure et vite , au lieu de bla - bla !!!
a écrit le 18/03/2019 à 8:40 :
Tiens, il semblerait que de nombreux Français aient proposé eux-mêmes, dans le cadre du grand débat national, d'allonger la durée de travail. Pour eux ou les générations suivantes ,mystère ?

"J'ai vu ces propositions remonter du grand débat. A partir du moment où les Français l'évoquent, c'est sur la table", a-t-elle ainsi affirmé lors de son passage au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. La ministre de la Santé s'est par ailleurs, à titre personnel, dite plutôt favorable à l'allongement de la durée de travail.
a écrit le 18/03/2019 à 8:03 :
Le gouvernement n’a plus rien à faire face à un mouvement qui n’a jamais eu de légitimité, qui ne parvient pas à se mettre d’accord sur des demandes concrètes (sauf peut-être un RIC de toute façon irréaliste), qui ne veut pas écouter ce qu’on lui répond, et qui s’exprime via la violence.
Réponse de le 18/03/2019 à 10:47 :
On comprend, vous êtes du bon coté du manche pour l'instant et vous voulez le garder!!
a écrit le 18/03/2019 à 7:32 :
Transférer le pouvoir à l'autorité militaire. Ultime recours pour éviter la guerre civile
Réponse de le 18/03/2019 à 8:59 :
....un Poutine , un Saddam Hussein ou un Kim Jong sinon rien !
a écrit le 18/03/2019 à 7:09 :
Donner les moyens de légitime défense dans la riposte aux forces de l'ordre; instaurer l'Etat d'urgence; interdire toute manifestation non déclarée; mettre en oeuvre le dispositif Vigipirate contre les émeutiers ( car il ne s'agit pas de manifestants, mais de dangereux individus qui veulent terroriser).
a écrit le 18/03/2019 à 0:01 :
On se détend... La seule chose que l’on peut voir, c’est que les GJ ont des antibiotiques puissants. Les procédures habituelles des gouvernements pour « dénigrer, amadouer, pourrir, allumer un contre feu, acheter et démoraliser un mouvement » ont toutes échouées. Les GJ ne veulent pas « comprendre ». C’est formidable! Les médias n’ont plus aucune prise sur les actions collectives et perdent leurs nerfs! Il ne reste à l’etat que les solutions perdantes de la force brut et la violence à leur opposer : censure, arrestations arbitraires, violence.
Quel bonheur de voir ça! Je ne pensais pas qu’il serait possible d’imaginer à nouveau un peu de démocratie de mon vivant! Les agendas verrouillés, les enfumades, la triche, les pressions morales! Tout y est passé et rien a faire, ils sont toujours là! Bravo à vous les GJ! Lors des manifs pour tous, on s’est pris une vague aussi écoeurante de haine, de médiocrité, d’immondices. Ça m’avais touché, mais j’avais pensé qu’il y avait qqch à en apprendre collectivement. Je vois que ce mouvement y est parvenu. Chapeau bas! Le libéral socialisme n’est pas à terre mais il est clair maintenant qu’il périra. Car pas plus de 20% des gens y croient. L’alternance réclamera encore quelques coups de boutoirs, mais ça va dans le bon sens. Leur morgue les coule et leurs paroles doucereuses sont inaudibles. On ne peut pas adhérer à des idées portées par une caste qui ne pense qu’à elle, complètement hors sol.
a écrit le 17/03/2019 à 21:37 :
Christiane on fait les valises, on rentre à Paris !
Réponse de le 17/03/2019 à 23:05 :
C'est pas Liliane?
Réponse de le 17/03/2019 à 23:08 :
C'est pas Liliane?
a écrit le 17/03/2019 à 21:35 :
Les banquiers font du ski !
Comme les bronzés!
a écrit le 17/03/2019 à 21:07 :
Macron a raison, il doit prendre des décisions énergiques :

* Démission du piètre gouvernement Philippe

** Dissolution de l'Assemblée Nationale

*** Poursuites judiciaires contre Castaner et Griveaux qui ont attisé le feu
Réponse de le 18/03/2019 à 8:53 :
c'est pas Macron qui va prendre ce genre de mesures puisque c'est lui qui tire les ficelles !
a écrit le 17/03/2019 à 20:59 :
Je trouve inadmissible de sans prendre au monument et de mettre le feu .
Je donne raison au gilet jaune mais pas au casseurs.
Macron ces à lui qu il faut en vouloir de ce qui arrive.
Gilet jaune ne lâcher rien mais vous les casseurs casser tout chez vous comme ça vous verrez ce que sa fait mais surtout combien sa va vous coûter et la vous allez comprendre .
Réponse de le 18/03/2019 à 8:57 :
....orthographe intuitive ?
a écrit le 17/03/2019 à 20:42 :
L’État a perdu tout crédit ! C'est grave car il vient de faire le lit de sa principale opposition. Il ne lui reste plus qu'à pratiquer une politique ultra autoritaire mais ça ne rapportera pas les voix perdues.
a écrit le 17/03/2019 à 20:00 :
ça fait 18 semaines que le gouvernement joue le pourrissement en nous expliquant qu il n y a plus de gilets jaunes...... et montant une opération de com de grande ampleur avec le grand débat.... et en étant infoutu de "mâter".... un mille de vrais casseurs.....pour faire culpabiliser les GJ et qu à la fin ils restent chez eux......

mais pour la sortie du grand débat..... la, on proscratise...... et ils n ont pas la moindre idée de la manière dont ils vont s y prendre.....ce qui est conforme a ce que pensait celle qui devait assurer la bonne tenue de ce débat
a écrit le 17/03/2019 à 19:44 :
Il n'y a qu'un seul responsable alors qu'ils viennent me chercher !
Le peuple a faim et ne finit pas les fins du mois mais certains politiciens préfèrent changer la vaisselle de l'Elysée.
J'espère que ce président incompétent annoncera des mesures fortes pour en finir avec la pauvreté en France dés Lundi pour chaque Français.
A titre personnel je n'oublie pas la baisse des 5 euros des APL et l'augmentation de mon loyer de 26 euros au premier janvier de l'année suivante.
Les contrats aidés supprimés, la CSG pour les petits retraités, le prix des courses au supermarché, la hausse du prix de l'essence, la hausse des contrats précaires, on n'oublie pas aussi... et encore la liste est longue...
On supprime l'ISF sans contrepartie obligatoire de réinvestir l'argent gagné dans l'année, laissez moi rire si ce n'est pas un cadeau.
La pauvreté et les grandes inégalités sont un choix politique.
La soumission a Bruxelles et aux lobbys sont un choix politique désastreux.
Réponse de le 18/03/2019 à 7:40 :
Non le peuple n'a pas faim. Et vous n'êtes pas le Peuple : c'est nous tous qui le formons ! Ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas. Vous soufflez sur les braises par romantisme morbide, mais vous trouverez peu d'autres pays aussi "sociaux" et protecteurs que la France, avec une assistance et une redistribution aussi développées. Nous ne sommes pas au Venezuela, ni en URSS. Prenez une bonne douche froide et reprenez le cours normal de votre vie.
Réponse de le 18/03/2019 à 11:06 :
le peuple n'a peut être pas faim comme vous le pensez, mais beaucoup font des restrictions et connaissent la mal bouffe par faute de moyens financiers. Vous pensez que nous ne sommes pas le peuple ? Je vous dis nous contribuons tous avec la TVA et nos impôts si petits soit-ils à la richesse de ce pays et à son économie. Nous ne sommes pas dans certains pays, mais vous non plus ! Dans les moments que nous vivons , nous voyons le dérangement qui se fait sentir dans les classes aisées.Pour la douche froide, on vous la laisse car l'eau coûte chère vous voyez vous profitez pleinement du système actuel
Réponse de le 18/03/2019 à 11:07 :
le peuple n'a peut être pas faim comme vous le pensez, mais beaucoup font des restrictions et connaissent la mal bouffe par faute de moyens financiers. Vous pensez que nous ne sommes pas le peuple ? Je vous dis NON nous contribuons tous avec la TVA et nos impôts si petits soit-ils à la richesse de ce pays et à son économie. Nous ne sommes pas dans certains pays, mais vous non plus ! Dans les moments que nous vivons , nous voyons le dérangement qui se fait sentir dans les classes aisées.Pour la douche froide, on vous la laisse car l'eau coûte chère vous voyez vous profitez pleinement du système actuel
Réponse de le 18/03/2019 à 20:13 :
Moi j'ai bien du mal à en voir des gens qui soi-disant n' ont plus d' argent à la fin du mois.
la pauvreté j'ai du mal à la constater sur la Côte Azur vous savez.
si le prix de l'essence est si cher pour quelle raison alors les gens roulent trope vite sur les routes.
les voitures récentes et d'un certain prix genre SUV sont innombrables ici.
Memes les jeunes conducteurs ont des voitures genre Fi at 5OO...
a écrit le 17/03/2019 à 19:37 :
Dès les premières semaines le criminologue Xavier Raufer expliquait le laisser faire du gouvernement qui en jouant le pourrissement entendait ainsi discréditer le mouvement des GJ.
https://www.breizh-info.com/2018/12/08/107417/face-aux-gilets-jaunes-lexecutif-a-lagonie-xavier-raufer-sur-tvl-video
a écrit le 17/03/2019 à 18:48 :
alain BAUER sur bfm le dit l’État a failli sur le commandement et les effectifs c'est grave l'etat veut le chaos...... moi je suis inquiet pour l'avenir de mes petits enfants
Réponse de le 18/03/2019 à 8:56 :
c'est sur que BFM c'est parole d'évangile !!!
a écrit le 17/03/2019 à 18:36 :
Par provocation, son gouvernement congratule les forces de l'ordre et les pompiers devant les caméra pendant que les casseurs s'activent! La com. bat son plein avec les médias aux ordres!
a écrit le 17/03/2019 à 18:34 :
Bouf ! La crédibilité est est perdue ! Notre pays, sombre hélas. J'ai honte d’être français.
a écrit le 17/03/2019 à 18:31 :
Par provocation, E. Macron va au ski et le fait savoir! Par provocation, il se croit indispensable et rentre a Paris!
a écrit le 17/03/2019 à 18:23 :
l'ultragauche qui n'a rien de liberal saccage tout
ca retombe sur latete des petites gens qui veulent juste vivre correct, ce qui est contraire aux plans de Lenine............he, faut relire les classiques des nazis rouges, on en sait autant qu'avec hitler, meme si c'est pas sanctionne pour cause de noyautage bienveillant
Réponse de le 18/03/2019 à 8:55 :
il y a trois mois c'etait parait-il l'ultra droite !
Les grandes migrations , ..... comme chez les volatiles !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :