Le chômage reflue pour le troisième mois consécutif en novembre (-0,9%)

Pour la première fois depuis début 2008, en novembre, le nombre des demandeurs d'emploi a diminué (-31.800) pour le troisième mois consécutif. Mais cette décrue du chômage, bien que réelle, intervient trop tardivement pour "sauver" le quinquennat".
Jean-Christophe Chanut

4 mn

En novembre, le nombre des demandeurs d'emploi inscrits en catégorie « A » a diminué de 31.800 personnes en un mois, soit une baisse de 0,9%. Ainsi, pour la première fois depuis février 2008, le nombre des demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi a baissé pour le troisième mois consécutif. Mais ces bons résultats sur le front du chômage interviennent trop tardivement dans le quinquennat de François Hollande.
En novembre, le nombre des demandeurs d'emploi inscrits en catégorie « A » a diminué de 31.800 personnes en un mois, soit une baisse de 0,9%. Ainsi, pour la première fois depuis février 2008, le nombre des demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi a baissé pour le troisième mois consécutif. Mais ces bons résultats sur le front du chômage interviennent trop tardivement dans le quinquennat de François Hollande. (Crédits : reuters.com)

C'est Noël ! En novembre, le nombre des demandeurs d'emploi inscrits en catégorie « A » a diminué de 31.800 personnes en un mois, soit une baisse de 0,9%. Ainsi, pour la première fois depuis février 2008, le nombre des demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi a baissé pour le troisième mois consécutif. En fait, la bonne nouvelle était quasi éventée depuis que l'Élysée avait décidé, en fin de semaine dernière, de programmer pour François Hollande une visite d'entreprise, avec la ministre du Travail, ce lundi... précisément à l'heure où sont officiellement connues les données mensuelles sur le chômage. Si les chiffres avaient été mauvais, on n'imagine pas que François Hollande serait ainsi monté en première ligne.

Fin novembre,en catégorie "A", il y avait très exactement 3.447.000 demandeurs d'emploi inscrits en France métropolitaine et 3.703.400 en incluant les DOM. Si, cette fois, on ajoutes les demandeurs d'emplois inscrits en catégorie "B et C" (ceux ayant exercé une activité plus ou moins réduites), ils sont 5.475.800 en France métropolitaine et 5.778.000 avec les DOM. On notera à cet égard que le nombre des inscrits en catégorie "C" a fait un bond de 3,8% sur un mois. Il s'agit peut être de salariés en poste qui, devant la reprise des créations d'emploi, on décidé de se réinscrire à Pôle emploi pour tenter de trouver un autre travail.

Une inversion de la courbe réelle, mais trop tardive

Quoi qu'il en soit, certes extrêmement tardivement, l'inversion de la courbe du chômage s'est cependant bien produite depuis le début de l'année 2016. Sur onze mois de statistiques mensuelles, on a enregistré sept fois une baisse... Alors qu'entre mai 2012, mois de l'arrivée de François Hollande à l'Élysée et décembre 2015, il n'y a que six mois où les données mensuelles ont été orientées à la baisse. Depuis le début de l'année, le nombre des inscrits en catégorie « A » a diminué de 133.500 (- 3,7%). Sur les trois derniers mois, se réjouit le ministère du Travail, le recul est de 109.800 (- 3,1%), soit la plus forte baisse trimestrielle observée depuis janvier 2011.

Il faut aussi reconnaître que la baisse est également une nouvelle fois particulièrement forte concernant les jeunes, de moins de 25 ans pour lesquels le nombre d'inscrits en catégorie « A » a diminué de 10.900 en novembre (-2,3 %) et de 49.500 depuis le début de l'année (-9,5 %), atteignant son plus bas niveau depuis mai 2011.

Cette tendance favorable est notamment la conséquence de la reprise des créations d'emploi notamment dans le secteur marchand. Dans sa dernière note de conjoncture, l'Insee soulignait que près de 237.000 créations de postes ont été enregistrées dans le secteur marchand au cours des 18 derniers mois, dont 157.00 depuis le début 2016. Une tendance qui devrait se poursuivre début 2017, mais moins vivement.

Une baisse... invisible

Mais, dans l'opinion, cette nouvelle baisse du chômage risque encore une fois de passer inaperçue, voire d'engendrer du scepticisme. Pourquoi ? Car, malgré la baisse réelle du chômage, celle-ci intervient trop tardivement par rapport aux promesses de François Hollande. Elle n'est en effet perceptible que depuis le début 2016. Et, à ce stade, il y a environ 570.000 chômeurs de plus en catégorie « A » depuis le début du quinquennat. Des résultats qui plombent le bilan de François Hollande. D'ailleurs, le 1er décembre, lorsque celui-ci est intervenu pour annoncer qu'il ne briguerait pas un second mandat, il avait parfaitement conscience qu'il ne pouvait pas crier « victoire » sur le front du chômage :

"Les résultats arrivent, plus tard que je ne les avais annoncés, j'en conviens, mais ils sont là (...). Le chômage enfin diminue, mais il reste à un niveau trop élevé et je mesure ce que cette situation peut avoir d'insupportable pour nos concitoyens qui vivent dans la précarité".

Trop tard en effet pour le président en place... Même si, selon les dernières prévisions de l'Insee - qui comptabilise le chômage de façon différente de Pôle emploi en retenant les critères définis par l'Organisation internationale du Travail (OIT), l'amélioration va se poursuivre, mais très doucement: le chômage devrait reculer à 9,6% en métropole (9,9% en France entière) à la fin 2016, et cette décrue se poursuivrait jusqu'à la mi-2017 pour atteindre 9,5% de la population active en métropole fin juin.

Reste aussi que, selon une étude de l'OFCE, au total, en intégrant le sous-emploi et le  "halo du chômage" (temps partiel subi, chômeurs découragés qui ne s'inscrivent plus, etc.), ce sont près de 6 millions de personnes qui se trouvent dans une situation fragile vis-à-vis de l'emploi, soit... 8% de plus que quatre ans auparavant, ce qui correspond à 400.000 personnes supplémentaires. Un constat dur à avaler pour un président qui avait fait de la baisse du chômage sa priorité. Difficile dans ces conditions de "vendre", politiquement parlant, les récents bons résultats...

Jean-Christophe Chanut

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 28/12/2016 à 11:55
Signaler
Peut-on considérer qu'un chômage qui reflue ; et cela même depuis trois mois, puisse être considéré comme signe de prospérité économique pour La France. Ne s'agit-il pas de déclarations visant l'opinion publique ? - Plus l'information est tronquée mo...

à écrit le 27/12/2016 à 13:30
Signaler
Magouilles-Transferts entre Catég A B C D. 500 000 stages bidon, sortis de LA CATEGORIE A : Hypnose.....Parapsychologie...Déclanchés sur juin 2016-Mai 2017 5 888 7578 CHOMEURS. 12 Millions de Foyers, sous ou juste au dessus du seuil de Pauvreté.

à écrit le 27/12/2016 à 12:11
Signaler
en ne tenant pas compte des radiations , et d'autres magouilles pour truquer les chiffres, l'on vent nous faire coire que le chômage baisse, mais la mayonnaise ne prend plus, l'on n'y croit plus

le 27/12/2016 à 13:39
Signaler
Le doigt sur la gachette à Pole Chomage, pour radier, radier, radier.... Cassez le thermomètre, et la fièvre baisse. Transferts vers le R.S.A des Départements, et flambée perpétuelle des Excessifs-Massifs Impots Locaux. Dépressions, Divorces, études...

à écrit le 27/12/2016 à 10:07
Signaler
Dommage que l'auteur de cet article, se prête au jeu des bricolages politiques, avec un titre aussi complaisant. Le Chomage ne baisse pas, au mieux, disons pour être aimable, qu'il y a un palier favorable !!! dans la courbe ascendante du chomage.

le 28/12/2016 à 10:36
Signaler
Il n'y a pas que le titre de l'article qui soit complaisant : tout l'article l'est ! La Tribune n'a jamais été aussi "inobjective". Campagne électorale oblige ? Foutu pour MM. Fillon, Macron et Valls ?

à écrit le 27/12/2016 à 7:27
Signaler
Bien comme d'habitude selon cette source. http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/pi-mensuelle-blolo1216dcmdf.pdf En tenant compte, pour moi que le chômage est la somme des catégories A+B+C. Pour moi le taux de chômage aux USA U6 ressort à ...

le 27/12/2016 à 13:17
Signaler
Page 5/13 A+B+C novembre 2015: 5447.7 A+B+C novembre 2016: 5475.8 Soit 0.5% de hausse Désolé pour la faute de frappe.

à écrit le 27/12/2016 à 4:07
Signaler
A depute ps. ..."une declaration de condidature"....dixit. A n'en pas douter, chez le socialiste, le mensonge est un mantra incontournable. Qu'il se presente, il subira la meme humiliation que son predecesseur bismuth. Aux poubelles de l'histoire.

à écrit le 27/12/2016 à 1:41
Signaler
Article incomplète pour ne pas dire plus !! Si on prend les catégorie b et c le chômage a augmenté de 0.3% en 1 mois et 0.5% depuis le début de l année Je vous parle même pas des 500 milles formation bidons Hollande à échoué lamentablement malheur...

à écrit le 26/12/2016 à 21:09
Signaler
C'est la grande illusion .Tout à été fait pour que les chiffres du chômage soient compatibles avec une réélection de Hollande . Patatras , son bouquin l'a mis hors jeu . La réalité réapparaîtra après la présidentielle . On ne peut pas déclarer que le...

le 27/12/2016 à 7:09
Signaler
@Alfred 26/12 21:09 Comme vous l'écrivez, je suis aussi un peu dubitatif. Je souhaite vivement que le chômage baisse effectivement mais avec un croissance 2016 espérée à 1.2 %, je me demande comment cela est possible. Cordialement

à écrit le 26/12/2016 à 19:20
Signaler
qu'on le veuille ou non , HOLLANDE a échoué face au chômage, quelque soit la tendance de la courbe, tout comme SARKOZY en fin de leur mandat il y a plus de chômeur, ça c'est la réalité qui cache la détresse de nombreuse famille. Alors oui il faut se ...

à écrit le 26/12/2016 à 19:20
Signaler
l activitée reduite aussi augmente !!!!!! les départs en retraite aussi des mensonges tout ses hommes politiques

à écrit le 26/12/2016 à 19:16
Signaler
Si avec 9.5 % de chômeurs , le gouvernement est content , il est vraiment urgent que les socialistes quittent le pouvoir. Ils vont nous laisser 2100 milliards de dettes ,une croissance très faible et une fiscalité la plus élevée du monde occidental ...

à écrit le 26/12/2016 à 19:01
Signaler
On ne va pas s'en plaindre et même être content pour ceux qui retrouvent le chemin de l'emploi. Mais ces chiffres montrent encore que le chômage des seniors continue sa hausse constante et ce depuis que l’age de départ a été décalé à 62 ans sous le g...

le 27/12/2016 à 8:11
Signaler
combien de fois il faudra le répéter, l'augmentation de l'âge de la retraite n'a qu'un seul but c'est de donner le moins de pension possible à chaque retraité, les reste ils s'en foutent

à écrit le 26/12/2016 à 18:43
Signaler
Le président a annoncé le retrait de sa candidature aux primaires,la porte est toujours ouverte à une déclaration de condidature légitime

le 27/12/2016 à 11:03
Signaler
Non pas légitime. Un président faible, calculateur. Sa politique en 2012 a différé la reprise qui arrivait partout. Dehors, place a quelqu'un de moins fade qui défend les intérêts de tous les Français et pas seulement ceux de ses camarades nantis.

à écrit le 26/12/2016 à 18:42
Signaler
Ces chiffres ont de quoi rendre inquiet:nous allons tout droit vers des goulots d'étranglement,un manque de main d'oeuvre criant dans plusieurs secteurs.S'y ajoute une politique trop restrictive sur l'immigration économique.Hollande peut encore frapp...

le 27/12/2016 à 10:59
Signaler
ELU PS vous êtes heureux de vivre dans notre beau pays qui donne du travail à toute une classe de privilégiés nantis mais surement pas dans la vraie vie des classes laborieuses qui souffrent.

à écrit le 26/12/2016 à 18:33
Signaler
. " Il s'agit peut être de salariés en poste qui, devant la reprise des créations d'emploi, on décidé de se réinscrire à Pôle emploi pour tenter de trouver un autre travail. " Si ma tante en avait... on connait la suite. Tout ça pour dire que: quan...

à écrit le 26/12/2016 à 18:12
Signaler
Voilà les vraies réponses: Les métiers que vous recherchez n'existent pas Votre demande d'information sur les aides à la mobilité est en dehors de mes attributions Je ne peux rien pour vous. Les employeurs ne voudront pas vous recruter. Dem…dez ...

le 26/12/2016 à 20:10
Signaler
Voila ce qui arrive quand on a la mentalité socialiste,qu'on attend tout de l'état.LOL!

le 28/12/2016 à 10:41
Signaler
@LOL, pour tenir ce discours j'espère, au moins, que vous avez monté votre boîte et êtes devenu riche sans même être allé à l'école, sans avoir eu besoin de soins, de médicaments, de subventions...et la liste est longue.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.