Le lettre de mission de Macron à Bayrou pour lutter contre les "inégalités"

Pour relever le défi, le président de la République souhaite également y associer « le monde intellectuel et académique ainsi que l'ensemble des associations, organisations professionnelles, syndicats et partis politiques.»
(Crédits : POOL)

Emmanuel Macron demande à François Bayrou, nommé début septembre au poste nouvellement créé de Haut-commissaire au Plan, d'être particulièrement attentif à "la question des inégalités", dans une lettre de mission obtenue par l'AFP mardi.

"Face à l'impact des évolutions démographiques, à la grande transition écologique et aux bouleversements du numérique et de la recomposition des chaînes de valeurs mondiales", le président Macron demande à ce que "la question des inégalités [soit] tout particulièrement (...) appréhendée" par le Haut-commissariat au Plan.


Dans sa lettre à M. Bayrou, Emmanuel Macron indique que "le monde intellectuel et académique ainsi que l'ensemble des associations, organisations professionnelles, syndicats et partis politiques" contribueront au travail de réflexion du Haut-commissariat au Plan, qui bénéficiera aussi du concours des "différents ministres et de leurs administrations".

Lire aussi : François Bayrou et le retour en grâce du Plan, sans la planification

"Je considère que la prise en compte du long terme est pour notre temps une impérieuse obligation. Elle a été, ces dernières décennies, trop absente des mécanismes de la décision publique", souligne encore le chef de l'Etat en relevant "l'engagement tenace" de M. Bayrou sur la question.

François Bayrou a de son côté présenté mardi devant le Conseil économique, social et environnemental (CESE) les "lignes directrices" qu'il entend suivre pour répondre aux "menaces brûlantes" des "10, 20, 30 années" à venir.

Face à "la dictature de l'immédiat"

Il a évoqué trois grands thèmes de travail: la "vitalité de la France" -écologie, démographie, identité, francophonie, recherche et innovation etc.), "l'indépendance" (relocalisations, productions vitales, souveraineté agricole, dette...) et la "justice" (inégalités, éducation, santé, aménagement du territoire, aide au développement...).

"Il s'agit pour moi, dans un temps où la dictature de l'immédiat, de l'urgence montée en épingle, des réseaux sociaux qui prennent feu, de l'actualité à tout instant brûlante (.) de ré-enraciner les sujets de long terme dans le débat public", a-t-il déclaré.

Il a promis d'engager le travail sans tarder, avec dans un premier temps des "notes concises" sur la "nécessité stratégique" de chaque sujet abordé.

Tout en soulignant qu'il ne voulait pas reproduire la vision dirigiste du Plan d'autrefois, M. Bayrou a fustigé "l'idée que notre action publique devait s'effacer entièrement devant les initiatives privées".

Le nouveau Haut-commissaire au plan a longuement développé à ce sujet l'exemple "proprement scandaleux" des médicaments de base délocalisés en Asie, qui sont venus à manquer en France au début de l'épidémie de Covid-19.

"Il est des domaines vitaux qui nécessitent une intervention de l'Etat", ou au moins "une orientation et une incitation de l'Etat", a-t-il souligné.

La nomination de François Bayrou, proche d'Emmanuel Macron après avoir été un pilier de la campagne présidentielle, intervient après sa mise en examen le 6 décembre dans l'affaire des emplois présumés fictifs de son parti.

Au début du quinquennat, le leader centriste avait dû jeter l'éponge après 34 jours au gouvernement comme garde des Sceaux en raison de l'ouverture d'une enquête préliminaire dans cette même affaire.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 23/09/2020 à 17:06
Signaler
La rigolade sur la photo est du au contenu de cette lettre de mission ?

à écrit le 23/09/2020 à 13:58
Signaler
A différents referendums personne ne voulait de BAYROU et on nous l'impose sans le contrôle du parlement !!!!! nous ne sommes plus en democratie

à écrit le 23/09/2020 à 13:31
Signaler
Tout va bien ! les papas poules vont couver 28 jours et divorceront en masse pour le plus grand bien de ces progénitures sî tant choyees . Mà réélection vaut bien quelque generosite citoyenne , ils sont tellement débiles ...

le 23/09/2020 à 15:26
Signaler
Pour les couples avec deux papas ou deux mamans ça fera congés x DOUBLE .... Cette société là est vraiment dans l’impasse ? Avec le droit des femmes , des mamans qui voudront le triple ... car ce sont elles qui portent les bébés... Bref l’éta...

à écrit le 23/09/2020 à 13:21
Signaler
Cela donne l'impression que réduire les inégalités relèvent de l'administration mais sûrement pas du politique en connivence avec "les plus égaux que les autres"!

à écrit le 23/09/2020 à 13:13
Signaler
Remplaçons tous les hommes politiques et toutes les politiques par l’IA .

à écrit le 23/09/2020 à 9:20
Signaler
Cette fameuse com , qui a permise à M. Mitterrand de rester 14 ans au pouvoir. Que demande le peuple ? Un retour à la normale ? D’un smic revalorisé par rapport à la crise économique ? Une Mamam qui puisse être présente pour l’éducation des enfant...

à écrit le 23/09/2020 à 9:12
Signaler
Deux politiciens qui parlent ensemble et donc forcément on apprend rien à la fin.

à écrit le 23/09/2020 à 8:42
Signaler
rappelons quand meme sa mise en cause des attaches parlementaires jugement rapide quand il s'agit de M le PEN toujours en attente avec BAYROU

à écrit le 23/09/2020 à 8:00
Signaler
En France on a surtout de plus de liberté d’entreprendre, de moins de carcans administratifs, d’une dépense publique allėgée pour se lancer dans la reconquête de notre indépendance . La France n’est pas un pays i égalitaire il suffit de regarder l’in...

le 23/09/2020 à 8:24
Signaler
Pour le moment la France est toujours mené par l'Ena créé en 1945 dans une logique d'après guerre contrairement à l'Allemagne ou le pouvoir est au main du privé.

le 23/09/2020 à 17:01
Signaler
En Allemagne, les hauts fonctionnaires sortent tous de l’université.Les hauts fonctionnaires d’outre-Rhin ont souvent étudié dans des universités diversifiées, à Berlin, Munich, Bonn ou Cologne et ils disposent dans leur grande majorité d’un doctorat...

à écrit le 23/09/2020 à 7:31
Signaler
L'inégalité fait parti de la vie et a toujours existé. C'est même en grande partie la loi de la nature. Pourquoi vouloir que tout soit identique on va faire bêler les vaches et meugler les moutons. arrêter de croire qu'on est intelligent quand on veu...

à écrit le 22/09/2020 à 20:28
Signaler
Quand est-ce que ça s'arrêtera, toute cette démagogie de la lutte contre les inégalités ? Il est évident que lutter contre les inégalité va à l'encontre de l'intérêt des français, puisque ça veut dire que n'importe qui, qui débarque en France, aurait...

le 22/09/2020 à 21:34
Signaler
Est ce de la propagande RN ? Vous savez pertinemment ; si vous vivez en France ! Que les droits ne sont pas identiques pour ceux qui sont nés à l’étranger ou sont des étrangers . Vous êtes «  trahis » par les logiciels administratifs, désolé pou...

le 23/09/2020 à 5:41
Signaler
à charlie : votre argumentation est surprenante, selon vous il n'y aurait pas d'inégalités entre français ?

à écrit le 22/09/2020 à 20:20
Signaler
Le Modem a été une très grande déception pour moi ; sur l’image que je me fais des «  vrais démocrates « et de la démocratie. Personne n’a «  rien fait «  contre la loi du travail et il passé en 49-3 ( un vrai choc dans un pays comme la Franc...

à écrit le 22/09/2020 à 20:19
Signaler
Trop drôle de la part d'un type qui a passé son temps à précariser ses concitoyens, détruire leurs principaux droits sociaux, qui a déclaré la guerre aux pauvres, qui a confisqué le débat démocratique, qui a déclaré qu'il était en mission pour l'UE u...

le 22/09/2020 à 23:05
Signaler
Il faut arrêter avec ce qualificatif ultralibéral en parlant de la France. La France est un pays socialiste modèle avec un taux de redistribution le plus élevé au monde, un pays qui dépense depuis 40 ans plus que ce qu'il gagne dépassant l'équilibre ...

le 23/09/2020 à 5:26
Signaler
En l'occurrence je parle de l'UE ultralibérale, et accessoirement de présidents et d'une élite acquis à la cause ultralibérale, pas de la France. Ce qui explique, selon moi , cet acharnement depuis une quinzaine d'années à faire voler en éclat prog...

le 23/09/2020 à 14:04
Signaler
Il faut arrêter avec ce qualificatif ultralibéral en parlant de la France. Reponse : c’est un pays ultra-libéral ; vu les possibilités d’investissement et d’enrichissement pour une poignée de privilégiés. La France est un pays socialiste ...

à écrit le 22/09/2020 à 19:40
Signaler
Voyons haut, voyons loin, construisons les pire amibes du 21ème siècles !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.