"Musclons le budget et la trésorerie des collectivités locales" (Fabien Tastet, AATF)

 |   |  1188  mots
Fabien Tastet est à la tête de ce réseau professionnel des hauts fonctionnaires territoriaux.
Fabien Tastet est à la tête de ce réseau professionnel des hauts fonctionnaires territoriaux. (Crédits : AATF)
INTERVIEW. Par la voix de son président Fabien Tastet, l'association des administrateurs territoriaux (AATF) sort, en exclusivité dans La Tribune, 20 propositions pour "soutenir et accompagner le redémarrage".

LA TRIBUNE: Vous publiez 20 propositions pour "soutenir et accompagner le redémarrage". Que signifie "faire des collectivités locales de véritables entités économiques" ?
FABIEN TASTET, président de l'AATF: L'association des administrateurs territoriaux de France, réseau professionnel des hauts fonctionnaires territoriaux et think-tank reconnu, est convaincue qu'il faut sortir des sentiers battus si l'on veut penser une relance efficace pour notre pays. Nous proposons par exemple de soumettre les collectivités locales à l'assujettissement classique à la TVA comme n'importe quelle entreprise. Cela peut être perçu comme une révolution comptable.
En réalité, ce serait surtout une mesure de simplification administrative et une façon de muscler le budget et la trésorerie des collectivités locales qui vont tenir un rôle essentiel dans la relance de l'activité. N'oublions pas que le secteur public local représente 240 milliards de budget dont 50 milliards d'impôts économiques et 50 milliards d'investissement. Indispensable pendant la crise, il sera incontournable dans l'après crise.

Pourquoi demandez-vous à doter les collectivités locales d'une "fiscalité de résistance" alors que le président de la République s'est toujours prononcé contre l'autonomie fiscale et financière ?
Cela fait sept ans que nous alertons sur les risques liés à la trop grande volatilité des recettes des départements et des régions. Et la crise de la covid-19 l'a parfaitement illustré. Les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/06/2020 à 13:57 :
La France est malade de toutes ces couches administratives, avec les fonctionnaires qui vont avec, et les budgets bien sûr ! Ça et le social voilà pourquoi on ne peut plus rien investir.
a écrit le 13/06/2020 à 3:17 :
Quel idée saugrenue, ils ou elles ne jettent pas assez d'argent par les fenêtres peut-être ?
a écrit le 12/06/2020 à 9:38 :
Il y a trop de collectivités locales : épluchons le millefeuille administratif français qui coûte cher et est incompréhensible aux investisseurs et acteurs économiques tellement les compétences sont intriquées et dispersées sur le plan institutionnel. Un peu de courage !
Réponse de le 12/06/2020 à 16:14 :
Le seul problème est dans le bloc communal. 35000 communes c'est absurde. l'echelon départemental a son sens avec des régions immenses que nous avons.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :