Ne pas réformer les retraites ? Ce serait "irresponsable", répond Jean Castex

 |   |  269  mots
Jean Castex, premier ministre, lors de la session de questions au gouvernement, ce mercredi 8 juillet 2020, à l'Assemblée nationale.
Jean Castex, premier ministre, lors de la session de questions au gouvernement, ce mercredi 8 juillet 2020, à l'Assemblée nationale. (Crédits : Reuters)
Alors que la gauche réclame l'abandon de la réforme, le nouveau premier ministre Jean Castex souhaite réunir, au plus vite, les partenaires sociaux afin d'"arrêter une méthode et un calendrier".

Le Premier ministre Jean Castex a estimé ce mercredi devant le Sénat que "refuser de parler des retraites lorsque l'équilibre des comptes, et donc la sauvegarde du système actuel se trouve compromise, serait irresponsable".

Lire aussi : Forte dégradation du système de retraites: le déficit attendu autour de 30 milliards d'euros en 2020

"Je vais rouvrir le dialogue, toutes les organisations syndicales viendront discuter avec moi [...] et nous nous mettrons d'accord sur une méthode et un calendrier", a ajouté le chef du gouvernement lors de la séance des questions d'actualité, en précisant qu'il aborderait "la question des retraites dans un cadre global".

Les partenaires sociaux réunis prochainement

Dans la matinée, lors d'un entretien sur BFMTV, il avait déjà indiqué qu'il souhaitait réunir "ensemble" les partenaires sociaux "avant le 20 juillet", après les avoir reçus séparément jeudi 9 et vendredi 10, afin d'"arrêter une méthode et un calendrier".

"La réforme de l'assurance-chômage, elle aussi indispensable, mais elle aussi impactée par la crise: il serait déraisonnable de ne pas tenir compte de cet élément nouveau qui, sur bien des sujets, impacte des considérations qui intéressent les partenaires sociaux", a ajouté devant le Sénat M. Castex.

Il répondait à la gauche qui lui a demandé à plusieurs reprises, depuis son arrivée à la tête du gouvernement, d'abandonner la réforme des retraites qui a donné lieu à des mois de conflit social.

Lire aussi : Retraites: Macron veut relancer sa réforme coûte que coûte, les syndicats mettent en garde

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/07/2020 à 9:57 :
Il y a une population actuellement qui bénéficie de très gros avantages qui nous coutent un max et qui est pourtant facile a réformer sans faire appel aux syndicats... Pourquoi ne pas commencer par vous les ministres sénateurs membres des assemblé et le président... Exemple: Pourquoi le président bénéficie des avantages a vie de sa paye a vie pour seulement 5 ans de pouvoir...
a écrit le 09/07/2020 à 10:27 :
Pour plus de solidarité dans la génération, nous devrions avoir une cotisation proportionnelle pour une pension forfaitaire... tous a la même enseigne! Au plus riche a faire leur "complément de ressource" sur les marché financier!
a écrit le 09/07/2020 à 9:49 :
Pour rappel, en temps normal, les indemnités versées pendant les périodes d’activité partielle ne sont pas soumises aux cotisations sociales (plus de 12 millions de salariés sont concernés avec le Covid)., ces périodes ne permettent pas en principe de valider des trimestres de retraite à la différence des périodes de chômage indemnisé par Pôle emploi.Côté retraite complémentaire, les salariés bénéficient de points de retraite complémentaire, mais uniquement au-delà de la 60e heure indemnisée. Ces points sont calculés sur la base d’un salaire fictif.
a écrit le 09/07/2020 à 9:14 :
Le problème est que vous n'êtes paramétrés qu'à mal réformer, de mots en maux.
a écrit le 09/07/2020 à 9:04 :
Entre les cadres sup partis très tôt avec des retraites canons, qui trainent habituellement leur ennui dans les musées (ce qui éventuellement abîme les tableaux), et les régimes spéciaux scandaleusement mal financés, il y a plein d'injustice dans le système actuel des retraites.
Et quand je vois les pauvres qui paient pour ça manifester pour le conserver tel quel parce qu'ils se font bourrer le mou par les médias et leurs sondages bidons, et la propagande ringarde de la CGT, je trouve ça parfaitement dégoûtant.
En plus, le système est en train de sauter encore plus vite que prévu avec le corona.
Bref : on n'est pas aidé.
a écrit le 09/07/2020 à 8:18 :
La "Réforme des Retraites" est plutôt celle des pensions des Régimes Spéciaux qui, visiblement, cadre mal avec un Régime des Retraites Universel. Par ailleurs, on devrait poursuivre et faire condamner lourdement tous ces politiques qui ont mis en danger le système de retraite du Privé en modifiant les conditions d'âge et de durée, au mépris de toute logique. En fait, on nationalise les retraites comme on a nationalisé la Sécu, avec le piteux résultat que l'on sait. Le politique, au lieu de s'occuper de choses qui ne le concernent pas, devrait se pencher sur ce chômage anormalement élevé en période de vaches grasses et sur le pourquoi; sans doute le refus de la réalité.
a écrit le 08/07/2020 à 22:32 :
On n'opère pas à chaud.

Le régime actuel n'est déficitaire que du fait du "traitement" infligé à l'économie française par des politiques irresponsables.
C'est un déficit passager et extra-ordinaire qui ne devrait pas être amené à se reproduire (quoique...).

La meilleure chose que le gouvernement puisse faire pour le financement des retraites, c'est assurer le plein emploi (au lieu du plein chômage).
Et ensuite seulement, une fois que tout le monde gagnera sa vie, on pourra rediscuter de gagner sa retraite.
a écrit le 08/07/2020 à 21:37 :
Le nouveau Premier ministre veut tout faire vite, la réforme des retraites, de la justice, etc.
C'est gribouille au pouvoir avec une devise : vite fait mal fait.
a écrit le 08/07/2020 à 20:09 :
Macron veut prendre l argent des retraités pour payer la dette sociale 320 millards € c est reparti de puis 2017 Macron aurais en merder les retraites dans touts les séances
Réponse de le 08/07/2020 à 23:03 :
La réforme des retraites ne concerne pas les déjà retraités. Cela concerne les futurs retraités.
a écrit le 08/07/2020 à 17:49 :
Vite, LREM ,la commission européen s’impatiente.On peut rappeler que dès 2018, la réforme des retraites faisait partie des recommandations de réforme de la commission Européenne.Puis dans son rapport 2019 :"La réforme prévue des systèmes de retraites et de santé pourrait contribuer à alléger la dette publique à moyen terme et réduire ainsi les risques pesant sur sa soutenabilité". L’indexation des retraites sur l’inflation et non plus sur les salaires était déjà une mesure qui visait à baisser progressivement le montant des retraites.
Rappelez vous aussi la vidéo de Fillon devant des patrons que l'on retrouve sur le net :" la retraite par points dont je suis favorable permet une chose ,ça permet de baisser chaque année la valeur des points et donc diminuer le niveau des pensions".
a écrit le 08/07/2020 à 17:37 :
Adaptez la retraite oui ! La réformer, en suivant une vision préétablie avec des données d'hier, non ! Tout cela signifie que le monde de... demain ne sera pas mieux que le monde d'hier! Le progrès c'est mis a régresser!
a écrit le 08/07/2020 à 17:08 :
On envoie les jeunes travailler le plus tard possible. Idéalement (pour nos dirigeants...), ils faudraient qu'ils aient tous bac+5... pour aller toucher des clopinettes ou pointer au chômage, tandis que de l'autre coté il va falloir aller travailler jusqu'à 70 ans (et tant pis pour ceux qui n'ont pas la santé qui va avec). Il est ou le bon sens là dedans ? Et la "solidarité" tant mise en avant ? Il y a ceux à qui on refuse l'assurance pour le prêt de leur logement (à cause des risques santé) et qu'on veut faire travailler jusqu'à ce que mort s'en suive ou, au mieux, jusqu'à ne plus être en état d'en "profiter"
a écrit le 08/07/2020 à 16:53 :
Un système actuellement injuste, non équilibré (lourdement déséquilibré) et spécifique (personne dans le monde ne prend sa retraite avant 65 ans voire 67 ans..). Dès lors, il est évident qu'il convient d'ajuster notre système, dans un évolution des durées de vie positive. Seule L'Assemblée Nationale représente les français et il va falloir le rappeler..
Réponse de le 08/07/2020 à 17:44 :
L'injustice est que les jeunes ne puissent cotiser parce que sans travail et donc sans espoir de retraite!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :