Pourquoi Jean-Pierre Jouyet fait son coming out contre Macron…

 |  | 938 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
POLITISCOPE. Lorsqu'Emmanuel Macron était ministre de l'Economie sous François Hollande, Jouyet l'affectif n'avait d'yeux que pour lui. Il voyait en lui un véritable fils spirituel. Aujourd'hui, cette époque est révolue.

Pour les hauts fonctionnaires de Bercy, c'est le patron. Durant longtemps grand manitou de l'inspection générale des Finances, Jean-Pierre Jouyet est la quintessence du « grand serviteur de l'Etat ». Ami de François Hollande, il fut ministre de Nicolas Sarkozy. En 2007, il participa aux « Gracques », ce groupe de hauts fonctionnaires qui en appelaient à une alliance entre le PS et l'UDF, préfiguration « d'En Marche » et du macronisme... et quelques années plus tard, c'est justement lui (comme d'autres) qui mettra le pied à l'étrier d'Emmanuel Macron dans les hautes sphères du pouvoir. En annonçant sur les marches de l'Elysée la nomination de ce dernier comme ministre de l'Economie, il avait même esquissé un petit sourire de satisfaction. Histoire de bien montrer que cette décision lui devait également un peu, et pas uniquement à Manuel Valls, alors Premier ministre.

À l'époque, Jouyet l'affectif n'avait d'yeux que pour Macron. Il voyait en lui un véritable fils spirituel. Mais aujourd'hui cette époque est révolue. Trois ans après son départ de l'Elysée, le discret Jean...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :