LREM : après les démissions, Macron déjà dans le mouvement d’après ?

 |  | 967 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : GONZALO FUENTES)
POLITISCOPE. Les démissions en nombre à la direction du parti LREM sont le symptôme d'une crise profonde du mouvement. Tout se passe comme si Emmanuel Macron voulait dépasser son propre parti pour se relancer en vue de 2022. Il n'est pas seul d'ailleurs dans ce cas : Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen veulent eux aussi s'émanciper de leur parti pour créer leur mouvement.

Trois démissions en 24 heures. Les députés LREM Pierre Person, Sacha Houlié, et Aurore Bergé ont finalement décidé les uns après les autres de quitter les instances dirigeantes de leur « parti ». Tout s'est joué en quelques heures, au lendemain de plusieurs législatives partielles particulièrement catastrophiques pour « En Marche ». « En démissionnant, ils veulent surtout tuer [Stanislas] Guérini, le patron de LREM », décrypte un initié du parti présidentiel. Ces démissions ne seraient donc qu'un énième épisode de la guerre fratricide que se livrent macroniens de la première heure, entre jeunes issus de « la bande de la Planche », ces anciens supporteurs de Dominique Strauss Kahn, et anciens du MJS (Mouvement des Jeunes Socialistes), appelés également « la bande de Poitiers » ?

Depuis 2017, ces deux « bandes » s'opposent au sein de la macronie pour s'attirer les bonnes grâces présidentielles. D'ailleurs, en début d'été, Person et Houlié, tous deux issus de « la bande de Poitiers », semblaient encore croire au « mouvement » LREM. Au point d'avoir imaginé avec Stéphane Séjourné, l'ancien conseiller politique...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2020 à 11:51 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:49 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:49 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:49 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:49 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:48 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:48 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:48 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:46 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:46 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:45 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:45 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:45 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:45 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:43 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:43 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 28/09/2020 à 11:43 :
Voilà. Le dernier communiste tendance Corée du nord d'un côté, une nationaliste béret-baguette dont l'unique obsession est le retour a la roupie française de l'autre. Avec de tels adversaires, politiques, pas besoin d'être brillant pour l'emporter, il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote. Rendez-vous donc en 2022 pour un nouveau mandat LREM.
a écrit le 27/09/2020 à 18:19 :
Analyse tronquée et à retardement : Macron est, dès le début de sa campagne de 2016, dans le mouvement d'après ! Sauf qu'il n'a pas tout dit. Aucune idéologie politique au sens noble, seulement une vision ultralibérale mondialiste avec comme corollaire aucune conceptualisation de l'intérêt général ou de l'intérêt national. Cela donne : éclatement des partis politiques pour ne plus avoir d'opposition, discredit et disqualification des structures de gouvernance et des corps intermédiaires, confiscation du débat démocratique, conflits d'intérêts à tous les niveaux, tentation (voire tentative ?) de la guerre civile, appauvrissement et précarisation de son propre peuple, pour finir par la mise en place des fondements juridiques d'une domination à l'UE, donc à l'Allemagne (traité d'Aix la Chapelle par exemple).
Macron s'est déjà très largement projeté dans le mouvement d'après, d'où l'expression dans la bouche des macronistes.
a écrit le 27/09/2020 à 15:04 :
En marche, ni en avant ni en arrière. Un pas devant l'autre.et après. Le mouvement brownien maintient en place la grosse particule pourvu qu'elle ne soit soumise à aucune autre interaction que des chocs avec les « petites » molécules du fluide environnant.
a écrit le 26/09/2020 à 18:14 :
"Les démissions en nombre à la direction du parti LREM sont le symptôme d'une crise profonde du mouvement."

Tu parles ,ils démissionnent mais continuent de voter les textes ,pipeau tout ça.
a écrit le 26/09/2020 à 14:56 :
dans un pays trop longtemps gouverné par des affairiste
qui ne règle que les problème du jour au moyen de taxes
et qui ont meme invente une ecole pour forme leur createur de taxe.
il est impossible de leur demander une vision a long terme
et surtout pas de creer une entreprise
car ces personnes veulent des recettes avant de produire
a écrit le 26/09/2020 à 11:36 :
Je crois que le Président a conscience de la nécessité de réformes nécessaires, mais impopulaires, au Pays. Il n'est guère secondé, ou précédé, par le parti la REM, qui est composé de ventres-mous issus du PS, plus axés sur le dialogue social, ou sur la distribution de nouveaux droits et prestations sociales, que sur la mise en place des réformes; on a vu ce que donnait le dossier de la réforme des retraites.. Pschiiittt. Dès lors, on comprend la création du commissariat au Plan, qui lui sera chargé d'engager les dossiers qui fâchent: renouvellement du nucléaire, meilleur (des)équilibre des finances publiques et régimes sociaux etc.. Le rôle de la REM est en principe d'être le fer de lance des nouvelles réformes, mais ils sont aux abonnés absents: encore 5 années de perdues, et attendant le nouveau quinquénat, qui lui aussi conduira à notre déchéance, sauf miracle improbable..
a écrit le 25/09/2020 à 16:07 :
Ces trois-là veulent peut-être dépasser leur parti mais ils ne se rendent donc pas compte que ce sont eux qui sont dépassés?
a écrit le 25/09/2020 à 14:09 :
pendant que macron fait de la basse politique politicienne, le pays coule .Mais quand est que les Français prendront conscience de la nocivité du personnage et ce depuis 3 ans, les chiffres à rous les niveaux le prouvent, il es NOCIF.
a écrit le 25/09/2020 à 13:32 :
Il faut s'émanciper du premier communiant qui joue aux soldats de plomb de la marque Barkhane pour nous protéger de la menace islamiste intérieure . L'entêtement s'apparente à une compromission .
a écrit le 25/09/2020 à 12:55 :
"Les démissions en nombre à la direction du parti LREM sont le symptôme d'une crise profonde du mouvement. "

Ce qui n’empêche pas ces trois personnes de voter ensuite les textes du gouvernement.
a écrit le 25/09/2020 à 11:31 :
Pauvre pays aux mains d'arrivistes.
a écrit le 25/09/2020 à 11:02 :
Monsieur le Président picorent parmi les amuse-bouches avec l'argent de ses mandataires, ont comprend les déceptions des uns et des autres d'être délaissés!
a écrit le 25/09/2020 à 10:36 :
"Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen veulent eux aussi s'émanciper de leur parti pour créer leur mouvement"

Ben faut les comprendre aussi ! Macron est tellement détesté que même si au dernier moment Mélenchon affirme devant les médias que Staline était un humaniste et Le Pen affirme elle que les chambres à gaz n'ont pas existé ils pourraient encore avoir des chances de l'emporter au second tour face à un gars qui doit même pas peser 15% d'intention de vote ! C'est que c'est bien beau de grossir les sondages mais à un moment ya la réalité du vote !

Il vaut mieux sécuriser en divisant les partis c'est plus prudent, il ne faudrait pas que quelqu'un d'autre soit élu par accident, non mais vous imaginez ?
Réponse de le 28/09/2020 à 8:43 :
"il suffit de s'adresser aux 30% de français qui votent et qui ont encore une once de jugeote."

Ya une sérieuse contradiction dans cette phrase puisque on ne vote que par défaut, ce n'est donc définitivement pas un signe de "jugeote".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :