Match Trump/Biden, les (faux) espoirs des Européens

 |  | 1051 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Jonathan Ernst)
POLITISCOPE. L'élection américaine de 2020 a un goût particulier pour les élites européennes : quasiment toutes espèrent un échec de Donald Trump. C'est oublier quelques réalités : Trump est d'abord le résultat de l'Amérique, et même son pur produit ; ses relations avec les mafias italo-américaines et russes, en affaires, depuis longtemps, le prouvent. Et que cela fait déjà bien longtemps que les États-Unis ont tourné le dos à l'Europe.

En France, pas moins de quatre chaines « tout info » ont décidé cette semaine de retransmettre en direct (et donc en pleine nuit, heure française), le premier débat télévisé entre Donald Trump et Joe Biden. On connaît la suite. Au final, les échanges entre les deux prétendants à la Maison Blanche furent tellement au ras des pâquerettes, qu'il était bien difficile pour les commentateurs français de discerner qui avait pris l'avantage !

Bien évidemment, les télés françaises avaient été alléchées par un éventuel buzz. C'est entendu : Donald Trump dérange, exaspère ou fascine, c'est selon, mais l'actuel président des États-Unis suscite l'intérêt et fait vendre. Et puis, bien sûr, comme tous les quatre ans depuis une vingtaine d'années, si les médias du monde entier s'intéressent autant à la prochaine élection présidentielle américaine, c'est que quelque soit le prochain locataire de la Maison Blanche, il sera à la tête de « l'hyper puissance ».

L'élection américaine de 2020 a pourtant un goût particulier pour les élites européennes : quasiment toutes dans leur ensemble espèrent un échec de Donald Trump. Il n'y a qu'à voir la manière dont les médias du « vieux continent » relaient ces derniers...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/10/2020 à 21:27 :
Un article très intéressant qui mérite mieux que les commentaires publiés jusqu'à présent.
L'évolution des USA est effectivement intéressante: comment une puissance intellectuelle qui, à travers sa culture, a fasciné le monde entier - à part pendant un moment celles et ceux qui lorgnaient vers l'Est...- est devenu une caricature d'égoïsme et de médiocrité que plus personne n'admire (même si elle fait toujours peur et attire par son argent supposé facile). Le poids croissant des églises évangélistes - dont le caractère primitif n'a rien a envié aux branches les plus arriérées de l'Islam - n'y est pas pour rien.
Ceci dit, quoi de commun entre un californien, un newyorkais ou un bostonien et tout le peuple américain de l'intérieur? Plus grand chose et on peut se demander, dans l'hypothèse où ces 2 Amériques continueraient de s'éloigner - notamment dans l'hypothèse de "4 ans de plus" - si ce n'est pas l'existence même des Etats (plus) Unis qui serait posée....
a écrit le 05/10/2020 à 9:11 :
Que ce soit le peroxyde ou l'endormi, les decisions futures europeennes seront toujours prises a l'aune de l'oncle Sam.
a écrit le 04/10/2020 à 9:18 :
Nous avons toujours eu un retard de 4 ans avec les USA donc des surprises nous attendent!
a écrit le 03/10/2020 à 11:05 :
C'est sûr qu'un président démocrate serait bénéfique avt tt à la classe laborieuse américaine avec une redistribution accrue au détriment des plus riches, ce que réclament du reste depuis des années, des milliardaires philanthropes tels Buffet, Soros ou Gates.
Poussé par sa base, à la fibre écolo bien plus marquée que chez les républicains, il pousserait probablement vers une Amérique plus sobre et plus vertueuse, bien que la puissance des lobbies de l'agrochimie, de l'agrobusiness, des énergies fossiles est telle que cette évolution resterait certainement marginale.
Il aplanirait sûrement les tensions intérieures en remettant à leur juste place les partis d'extrême droite racistes et supremacistes et il pousserait davantage à une réforme de la police, tt en l'orientant vers plus de proximité.
Sur la politique internationale, la volonté d'hyper puissance américaine resterait intacte sur l'Europe, tellement sa main mise lui réussit sur les plans technologique (par les gafam, les règles ITAR), militaire (par l'OTAN face à la menace Russo chinoise et maintenant turque, tt en affaiblissant sa volonté de bâtir une défense européenne) et financière ( plaintes récurrentes à l'OMC, privilèges d'extra territorialité du droit US, puissance de prédation de ses fonds activistes, domination du $ ds les échanges..).
Trump a réussi à tenir à distance l'impérialisme chinois sur le sol US, qui en contre partie accentue sa pression sur l'Europe et l'Asie Pacifique, ce qui n'est pas forcément pour lui déplaire, car il peut alors jouer de ses gros bras militaires avec ses task forces navales ( qui ont fait merveille face au petit dictateur de Coree du N) comme il le fait en Mer de Chine face à la menace sur Taiwan et autre. Et par ricochet, l'Europe peut dder une protection accrue du parapluie US, si efficace et persuasif apparemment ds les PECO, tt en accentuant ses échanges économiques avec l'oncle Sam.
Également, Trump a mis l'Iran au pas avec sa volonté de maîtrise de l'arme nucléaire. Car, c'est une dictature religieuse dc influente, alliée de la Russie ds le partage de la zone d'influence sur le MO, et Trump se méfie de l'angélisme de l'Europe à son égard, obscurcie par les opportunités d'échange économiques.
En résumé, sans Trump, l'Amérique y gagnerait sur sa politique intérieure, mais pas sûr du tout que sur le plan géostratégique, le monde serait gagnant, comme en témoigne le désengagement à l'époque, de l'Amérique d'Obama au MO.
Réponse de le 03/10/2020 à 13:24 :
La tendance chaude-froide permet de bien manipuler les consciences collectives mondiales.
Après des années plutôt violentes ... place à la «  démocratie crémeuse « ?
a écrit le 03/10/2020 à 3:39 :
Celui qui veut s'informer evite les medias francais.
On y raconte bcp de salades.
a écrit le 02/10/2020 à 18:33 :
Moi je souhaite la victoire de Trump. Avec lui au moins les USA ne font pas semblant d'être sympas avec les européens ce qui leur permet d'ouvrir les yeux. Après pourquoi nos élites préfèrent Joe Biden... Une forme de déni mélé à une forme de snobisme certainement.
a écrit le 02/10/2020 à 18:22 :
Les hommes politiques appliquent juste les décisions prises par les Élites.

Par le passé , les démocrates ont eu de très mauvais résultats (pour rappel) , ils ont eu leur chance ( Clinton, Obama..)

Bien qu’une troisième voie pour les usa serait bien; pour un peu d’espoir dans le monde
si les Élites veulent bien..
Réponse de le 02/10/2020 à 20:26 :
Et merci de lister les très mauvais résultats des Obama et Clinton. Citez en 3....
Réponse de le 05/10/2020 à 20:18 :
Clinton :

1) adultère
2) mensonge
3) fondation et fonds privés...opacité ...manque de transparence

Obama

1) manque d’autorité
2) n’a rien fait pour les Afro-américains
3) laxisme

Ça fait 3 pour chacun ...

En fait si leurs résultats avaient été positifs , l’Amérique n’aurait pas voté pour Trump , n’est ce pas ?
a écrit le 02/10/2020 à 14:10 :
Il est sans doute moins question de naïveté de nos élites que de manque de courage.
Prétendre peser face aux USA dans l'espoir de rapports équilibrés et cordiaux, c'est s'exposer à son courroux dévastateur. Et faire le constat qu'en l'état l'UE n'est l'outil nécessaire. Et qu'au contraire, par nature, cette institution garantie notre vassalité.
Dès lors il est naturel de s'intéresser à celui qui, quels que soit nos choix politiques à venir, sera notre maître.
a écrit le 02/10/2020 à 13:24 :
Les USA ont toujours eu de l'avance sur ce qui aller se produire sur notre continent, donc nos politiques n'ont que du retard a rattraper sur la surprise future!
a écrit le 02/10/2020 à 12:37 :
les élites européennes sont assurément trop intelligentes pour comprendre les américains et les dirigeants qu'ils se sont choisis ; c'est pour cela que d'alternance démocrate à républicaine ,elles se sont toujours faites "rouler dans la farine" et cela va continuer encore, quel que soit l'issue du prochain scrutin présidentiel .les USA mènent une politique systématique de leadership universel et utilisent tous les moyens qui leurs semblent les plus efficaces pour y arriver dont la force , la corruption, le chantage , la séduction trompeuse , et la morale religieuse si besoin . en fait ils font exactement comme la Chine , la Russie , l'Inde , la Turquie ,l'Iran , le Brésil , qui aspirent à davantage de puissance politique, économique ,militaire .
pauvre Union Européenne malade de ses élites incapables de réalisme et de courage .
a écrit le 02/10/2020 à 12:18 :
Ne faut il pas craindre de la part de TRUMP d'une fausse nouvelle afin de redorer son blason et de passer pour une victime.
a écrit le 02/10/2020 à 8:44 :
Un article indispensable, nous sommes obligés, nous autres classe productrice d'essayer de rééduquer notre classe dirigeante, enfin dans un tout premier temps de la réanimer du fait de son encéphalogramme plat.

Oui il y a une réelle naïveté de penser que Biden ferait le jeu de nos riches, il fera semblant, les plumant toujours plus, enfin nous plumant toujours plus mais s'enrichissant toujours plus que nos ruches sans cesse à la traîne voir au point mort.

C'est d'ailleurs bel et bien à cause des démocrates américains, de leur hypocrisie nettement supérieure et beaucoup moins voyante que celle de notre bien trop vieille oligarchie totalement dépassée, que nos riches se sont fait avoir.

Mais bon allez faire comprendre quelque chose à des gens totalement aliénés par leur pathologique cupidité vous hein...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :