Premier semestre encourageant pour l'emploi intérimaire

 |   |  329  mots
Toutes les catégories de salariés sont en hausse (+7,6% chez les employés, +6,9% pour les ouvriers non qualifiés et +6,0% chez les cadres et professions intermédiaires), à l'exception des ouvriers qualifiés (-5,7%), pénalisés par la crise du BTP.
Toutes les catégories de salariés sont en hausse (+7,6% chez les employés, +6,9% pour les ouvriers non qualifiés et +6,0% chez les cadres et professions intermédiaires), à l'exception des ouvriers qualifiés (-5,7%), pénalisés par la crise du BTP. (Crédits : reuters.com)
L'emploi intérimaire a connu une hausse de 2,6% entre janvier et juin 2015, selon le baromètre Prism'emploi. Si cette progression se répète au second semestre, cela pourrait confirmer l'espoir du gouvernement d'une inversion de la courbe du chômage en 2016.

Un frémissement. Après une baisse de 0,2% en mars, l'emploi intérimaire a connu trois mois consécutifs de croissance et s'affiche en hausse de 2,6% au cours du premier semestre 2016, mettant ainsi fin à six semestres consécutifs de baisse, selon le baromètre de Prism'emploi, organisation qui regroupe plus de 600 entreprises de recrutement et d'intérim.

Ce chiffre, publié quelques heures avant ceux du chômage de juin, demeure cependant modeste et tend à ralentir en juin (+1,6% contre +6% en mai), commente Prism'emploi, qui souligne qu'il est "synchrone" avec l'amélioration du PIB observée au premier trimestre 2015.

Le Languedoc-Roussillon et la Lorraine en tête

Dans le détail, l'emploi intérimaire a progressé de 8,2% dans le commerce, 6 % dans les transports, 4,4% dans les services et 4,2% dans l'industrie. En revanche, bâtiment et travaux publics ont enregistré une baisse de 12,6%, victime de la conjoncture économique difficile.

Toutes les catégories de salariés sont en hausse (+7,6% chez les employés, +6,9% pour les ouvriers non qualifiés et +6% chez les cadres et professions intermédiaires), à l'exception des ouvriers qualifiés (-5,7%), pénalisés par la crise du BTP.

     | Lire La croissance verte peut-elle sauver le bâtiment ?

Du côté des régions, ce sont le Languedoc-Roussillon (11,1%), la Lorraine (10,7%) et le Nord-Pas-de-Calais (7,7%) qui ont connu la plus forte progressions des effectifs intérimaires. A contrario, la Champagne-Ardenne (-5,4%), le Poitou-Charentes (-4,2%) et la Picardie (-1,3%) ont enregistré les plus fortes baisses.

L'emploi intérimaire entre janvier et juin 2015 dans les régions de France. Crédits : Prism'Emploi.

Vers une inversion de la courbe du chômage en 2016?

Selon Prism'emploi, le chiffre de l'emploi intérimaire anticipe avec six à 12 mois d'avance la tendance générale du marché du travail, les entreprises faisant d'abord appel à l'intérim avant de recruter durablement.

La hausse du premier semestre, si elle se répète au second, pourrait donc confirmer l'espoir du gouvernement d'une inversion de la courbe du chômage en 2016.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/07/2015 à 17:11 :
@Marco

Une seule question. Comment expliquez vous qu'avec tous ces plus on arrive mois après mois à toujours plus de chômage?
Les prévisions sont toujours trop optimistes. En 2012 la croissance prévue par Hollande était de 2.5 en 2015, de 2% en 2014 de mémoire. Ses chiffres ne prennent pas en compte la probable déconfiture de l'économie chinoise, l'effondrement des pays producteurs de pétrole, nos client. Eh oui comment acheter avec un baril de pétrole à 50 $ quand le budget est à l'équilibre a 100$. Ah j'oubliai la future remonter du taux de la Fed fera chuter la bourse, l'économie américaine, notre croissance par la même occasion. il y a un dernier détail, la Grèce.
a écrit le 27/07/2015 à 14:38 :
Parallèlement
APEPC, JUIN 2015 :
Le nombre d’offres d’emploi cadres publiées augmente de 20% par rapport à juin 2014
Commercial et marketing +14%
Informatique" +21%
Etudes, recherche et développement" +19%
Gestion, finance, administration" + 37%
Production industrielle +14%
……..
Sur les 12 derniers mois, du 1er juillet 2014 au 30 juin 2015 :
Web +26%
Industrie +21%
Production industrielle +26%
R&D dans le domaine des tests et essais +22%.
Informatique et ingénierie R&D sont d’ailleurs les deux secteurs où les prévisions d’embauche sont les plus élevées.
Excellente nouvelle, nouveaux projets, nouveaux produits et nouveaux marché à terme. Des embauches à venir non-cadres.
……..
Plus important, FBCF, Formation Brute de Capital Fixe (l’investissement formalisé):
2016 : +1%
2017 : +1,2%
« Dans ce contexte, on assisterait à un redémarrage de l’investissement générateur d’un nouveau cycle de croissance : le PIB progresserait de 1,5 % en 2016 soutenu par une FBCF (formation Brute de Capital Fixe) de nouveau bien orientée. A l’horizon 2017, la croissance économique devrait s’établir à +1,7 % avec une FBCF consolidée (+1,2 %). »
« Dans ce contexte, la part des cadres en emploi dans les départs à la retraite progresserait dès 2015 (+2 points à 52 %) pour atteindre 54 % en 2017. »
« Dans ce scénario, le nombre de recrutements de cadres augmenterait en 2015 de 4 %, à près de 177 000 Cette estimation dépasse la médiane des prévisions recueillies auprès des entreprises fin 2014 dans le cadre de l’enquête annuelle de l’Apec1 (de 162 000 à 186 000, médiane : 174 000). Elle reste néanmoins bien inférieure à la fourchette haute. La reprise progressive de l’investissement à partir de 2016 permettrait de dynamiser les embauches de cadres. Les niveaux d’avant la crise de 2008/2009 seraient approchés en 2016 puis dépassés en 2017. »
……..
APEC
Prévision d’évolution des recrutements de cadres selon le scénario « Reprise économique progressive » :
2015 +176 900 +4 %
2016 +195 300 +10 %
2017 +214 100 +10 %
........
Le mois de juillet sera certainement impacté par la panique de l'été sur la Grèce.
Ensuite, le turbo?
a écrit le 27/07/2015 à 13:55 :
le chomage augmente moins vite que prevu, c'est donc une baisse!!!!
hehehe, comme les depenses publiques, quoi !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :