Réforme des retraites : la majorité se fissure

Ces derniers jours, plusieurs ministres se sont publiquement opposés sur la question du calendrier et de l'esprit de la réforme. Bruno Le Maire (Économie) estime que cette dernière doit permettre en priorité de rembourser la dette du Covid-19, quand Marc Fesneau (Relations avec le Parlement) et Élisabeth Borne (Travail) soutiennent qu'il faut d'abord "régler la crise sanitaire".

3 mn

Dans l'ordre, de gauche à droite : Élisabeth Borne, ministre du Travail, Marc Fesneaux, ministre des Relations avec le Parlement et Bruno Le Maire, ministre de l'Économie.
Dans l'ordre, de gauche à droite : Élisabeth Borne, ministre du Travail, Marc Fesneaux, ministre des Relations avec le Parlement et Bruno Le Maire, ministre de l'Économie. (Crédits : Reuters)

La question de la réforme des retraites divise ouvertement le gouvernement et la majorité: le ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau s'est opposé ce lundi, comme sa collègue Élisabeth Borne, à son homologue de l'Économie Bruno Le Maire pour qui ce dossier est une "priorité absolue".

Le patron de LREM Stanislas Guerini a souhaité en revanche sur RTL "avancer d'ici la fin du quinquennat" sur ce "chantier essentiel".

Lire aussi : Retraites: Macron veut relancer sa réforme coûte que coûte, les syndicats mettent en garde

Désaccord sur le calendrier

"Il me semble qu'il faut mettre les choses dans l'ordre dans lequel elles ont été prévues", a taclé M. Fesneau sur France Inter.

"La priorité absolue du gouvernement c'est de régler la crise sanitaire, [...] c'est de faire en sorte que les gens puissent sortir de la précarité dans laquelle ils sont en train de s'enfoncer du fait de cette crise sanitaire et sociale. C'est ça la priorité, c'est pas autre chose", a expliqué le ministre (Modem).

"Le Premier ministre a indiqué une méthode qui est de mettre ça sur la table des partenaires sociaux, il faut faire confiance aux partenaires sociaux", a-t-il rappelé.

Lire aussi : Ne pas réformer les retraites ? Ce serait "irresponsable", répond Jean Castex

Dans Le Parisien dimanche, Bruno Le Maire a dit avoir "la conviction forte" que la réforme des retraites doit être "la priorité absolue" pour rembourser la dette du Covid-19.

"La priorité absolue, c'est de sortir de la crise sanitaire, économique, sociale, de protéger les emplois, c'est l'avis unanime des partenaires sociaux", a répondu la ministre du Travail Élisabeth Borne lors de l'émission "Dimanche en politique" sur France 3.

Opposition sur l'esprit de la réforme

Autre point de désaccord entre M. Fesneau et Mme Borne d'un côté, M. Le Maire de l'autre, le sens de la réforme.

"La réforme des retraites, telle qu'elle avait été posée, c'était une réforme qui vise à avoir plus de justice, et l'angler sur la question budgétaire ne me paraît à ce stade pas la question", a regretté M. Fesneau.

Lire aussi : Retraites: pas de retour à l'équilibre avant 2045 au mieux, selon un rapport

Pour Stanislas Guerini, "il ne faut pas abandonner notre ambition de transformation du pays" et, alors que dans la crise actuelle les emplois précaires font partie des "grands perdants du système", il faut faire cette réforme "pour eux, pour la justice sociale". "Il faut aller au bout de ce chantier", a-t-il plaidé, en invitant à "reprendre la concertation, le dialogue social".

Face à ce débat relancé, la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen a appelé le gouvernement à "dire la vérité aux Français": "Dans le contexte actuel, qu'est-ce qui peut sérieusement justifier que la réforme des retraites soit une 'priorité absolue' ?! Bruno Le Maire, qui exige cela de vous? La Commission en contrepartie du plan de relance?", a-t-elle interrogé dans un tweet.

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 02/12/2020 à 6:54
Signaler
Quel est le problème pour continuer sur la réforme des retraites ? N'est-ce pas plus important que de se pencher sur l'adoption plénière ? Un projet de projet de Loi sur ce point est à l'ordre du jour à l'Assemblée Cordialement

à écrit le 01/12/2020 à 9:22
Signaler
Quand parle de réforme, il faut entendre financiarisation et non adaptation!

à écrit le 01/12/2020 à 0:54
Signaler
La reforme des retraites a entendre nos politiques ne devait pas avoir d incidence sur le montant des retraites maintenant cette reforme devient essentielle elle servirait a rembourser la dette genere par le CVID 19 .LES MENTEURS ON ENFIN DIT LA VERI...

à écrit le 30/11/2020 à 14:01
Signaler
Rien de plus facile quand on confine, au propre comme au figuré, toute opposition... Rien ne sera reconnu comme légitime!

à écrit le 30/11/2020 à 11:36
Signaler
la seule solution et la démission du gouvernement et une présidentiel rien ne vas depuis trois ans

à écrit le 30/11/2020 à 11:12
Signaler
"Bruno Le Maire (Économie) estime que cette dernière doit permettre en priorité de rembourser la dette du Covid-19" OK ben qu'il commence par rembourser la dette française dont il est ministre et donc un haut responsable de l'etat, avec la moitié...

à écrit le 30/11/2020 à 10:54
Signaler
La réforme des retraites risque d être la réforme de trop .... trop anxiogène pour les français qui peuvent et maintiendront un fort taux d épargne au détriment de la consommation.... c est aussi jeter de l huile sur le feu dans le contexte actuel d...

à écrit le 30/11/2020 à 10:45
Signaler
Pour tout mettre par terre dans un pays complètement "à la ramasse" sur les plans économiques, social, fiscal, sécuritaire, et surtout sanitaire (mentale aussi) il n'y a qu'à en remettre une couche avec cette réforme des retraites, mal ficelée dès le...

le 30/11/2020 à 13:54
Signaler
Le mieux est que cette réforme était basée sur l'idée que l'espérance de vie augmentait ce qui allait provoquer des déséquilibre. Deuis avec le COVID des gens comme Raoult et Toussaint nous ont expliqué que en réalité depuis dix ans l'espérance de v...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.