Retraites : Emmanuel Macron se dit ouvert à la discussion sur "l'âge pivot"

Le président de la République a fait passer quelques éléments, mercredi 18 décembre, à destination des syndicats favorables à la réforme. Avec un point à retenir : une partie du projet de loi est négociable.
(Crédits : Reuters)

Silencieux ou presque sur la question de la réforme des retraites, le président de la République s'est exprimé ce mercredi 18 décembre et a affirmé qu'il "n'abandonnera pas le projet, ne le dénaturera pas non plus, même s'il est disposé à l'améliorer, par le truchement des discussions avec les syndicats et au sein des établissements clé que sont la SNCF et la RATP", a expliqué l'Elysée, pour qui "c'est dans l'ordre des choses qu'il y ait des avancées d'ici la fin de la semaine". Le président s'est fixé pour "objectif d'obtenir une pause" de la mobilisation "pendant les fêtes" de fin d'année, assure-t-on.

Le gouvernement souhaite reculer l'âge de départ à la retraite, avec un âge pivot fixé à 64 ans à partir de 2027, afin d'équilibrer financièrement le système. Les salariés prenant leur retraite avant cet âge subiraient une décote, ceux partant plus tard percevant au contraire un "bonus". Les syndicats rejettent en bloc cette idée, notamment la CFDT, qui est favorable à une unification des 42 systèmes de retraites existants, mais considère l'âge pivot comme une "ligne rouge".

Baptême du feu pour Laurent Pietraszewsk

Alors que l'exécutif paraît espérer des propositions de la part des syndicats sur ce point, l'entourage d'Emmanuel Macron a décrit mercredi un gouvernement "dans un cycle de négociations et de discussions permanentes" en vue d'obtenir une pause de la mobilisation contre la réforme.

Au lendemain d'une troisième journée de manifestation contre la réforme des retraites et à trois jours des vacances de Noël, Edouard Philippe reçoit mercredi, avec le nouveau "M. Retraites" Laurent Pietraszewski, les syndicats pour tenter de trouver une sortie à la crise, sous la menace de nouveaux blocages dans les transports pendant les fêtes. Le temps presse, d'autant plus que la grève se poursuit dans les transports en commun et se déplacer reste un défi mercredi, en particulier en Ile-de-France.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 19/12/2019 à 8:58
Signaler
J'ai une question en tête, quelqu'un saurait il si pour les autoentrepreneurs, dans le regime unique les cotisations retraite seront aussi de 0.2812 puisque c'est un taux unique?

à écrit le 19/12/2019 à 6:24
Signaler
Super Macron, prêt à tout... pour enfumer les sbires

à écrit le 19/12/2019 à 2:30
Signaler
Pas d avantage pour la ratp sncf gazier CRS EDF infirmière une seule caisse des retraités nationales et une retraités selon le salarié stop les privilèges des retraites un cheminot ne travaille pas plus qu un maçon l’âge pivot 64 ans oui au boulots

le 19/12/2019 à 8:08
Signaler
Commençons d'abord pour les privilèges des sénateurs et députés dont la caisse de sécurité sociale est particulière, pour ne pas qu'on s’aperçoive de leur mutuelle dont le taux de remboursement est plus qu'avantageux.Après on pourra donner des leçon...

le 19/12/2019 à 17:23
Signaler
Allons jusqu'au bout des choses et imposons aussi le salaire unique ! Au nom de l'équité tous ça tous ça... C'est assez stupide pour que vous preniez conscience que l'égalité n'est pas la justice?

à écrit le 19/12/2019 à 0:11
Signaler
Cet age de 64 ans est un scandale dans un pays où seul les fonctionnaires pourront travailler jusqu'à cet age alors que dans le privé 50% des français sont après 60 ans dans des dispositifs relais en attendant l'age de départ.

à écrit le 18/12/2019 à 19:55
Signaler
Macron au sujet de l'âge de départ à la retraite " Alors on va dire : non, non, faut maintenant aller à 64 ans, vous savez déjà plus comment faire après 55 ans....c'est ça la réalité ! " Mais ça, c' était avant de prendre connaissance de ...

à écrit le 18/12/2019 à 17:24
Signaler
Je suis toujours surpris des commentaires "immatures" des français sur les retraites et sur beaucoup d'autres sujets. Pour le cas particulier des retraites, l'équation est simple, le ratio actifs/retraités diminue en permanence. Pour que le système p...

le 18/12/2019 à 18:13
Signaler
N'oubliez pas que si il y a 20 ans on nous avais incité a avoir moins d'enfant, aujourd'hui on aurait que la retraite a payer et pas le chômage de masse qu'on a... Le pb des retraite n'est absolument pas le vrai pb... Et on va toujours au clache imag...

le 18/12/2019 à 18:44
Signaler
Contrairement à ce que vous affirmez, vous ne faites que répéter des arguments venant toujours des mêmes pseudo-spécialistes, l'équation n'est pas aussi simple que vous le dites si on voulait s'en donner la peine. Vous oubliez d'autres alternatives, ...

le 18/12/2019 à 22:03
Signaler
Je voudrais répondre à yoyo75013. Vous n’êtes pas sans savoir que le niveau des charges sociales est très élevé en France. Certes, en créant un TVA ou une CSG retraites on élargit l’assiette. On pourrait aussi faire la même chose avec la dépendance, ...

le 18/12/2019 à 22:34
Signaler
@Yoyo75013 : si on fait une CSG retraite sur les revenus du capital et fonciers et:/ou une TVA sociale, alors il faudra aussi de ces cotisations ouvrent droit à pension...

le 19/12/2019 à 17:40
Signaler
Vous simplifiez largement le problème. Le ratio actif/retraités est important mais ce n'est pas le seul. En particulier l'évolution de la richesse créée par actif est déterminant . Et plus encore l'évolution démographique du pays (ce qui va plus loin...

à écrit le 18/12/2019 à 17:24
Signaler
Pendant ce temps : La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATPV) a annoncé, mercredi 18 décembre, avoir saisi la justice à propos des multiples "omissions" de l'ancien haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye. "Il est...

à écrit le 18/12/2019 à 16:53
Signaler
C'est pourtant simple. keskicomprenpas ? S'il veut que les syndicats réformistes reviennent à la table des négociations, il doit clairement dissocier la retraite à point de l'âge pivot. S'il veut que les trains roulent, il doit retirer tout le ...

le 18/12/2019 à 17:39
Signaler
Je prends rarement le métro parisien et encore moins le train MAIS je me suis toujours considéré comme CLIENT et JAMAIS usager . serai je le seul ? dans ce cas notre pays est mal barré .

le 18/12/2019 à 17:50
Signaler
@leon Usager ,c'est pour le service public d’où l’intérêt pour certain de marteler client pour nous habituer à la privatisation à venir.

le 18/12/2019 à 18:21
Signaler
L'age pivot est juste l'os que le gouvernement a mis en place et supprimera pour que les syndicats et grévistes puissent croire et dire "on a gagné face au gouvernent" alors qu'en réalité le gouvernement va nous en mettre plein le cu.. Mais pas d'âge...

le 18/12/2019 à 20:51
Signaler
C'est la thèse de Mme Lepen. De mon point de vue elle n'est pas crédible. 1°) Il n'y a que la moitié des syndicats qui sont disposés à négocier sur la réforme à points. les autres y sont opposés en bloc et par principe, pivot ou pas. 2°) Reti...

à écrit le 18/12/2019 à 15:18
Signaler
Quelle surprise ! Heureusement qu'il n' y a pas de bookmakers en FRANCE : cette annonce aurait eu une toute toute petite cote !

à écrit le 18/12/2019 à 15:08
Signaler
Au lieu de donner ça à gérer à l'Arco qui arrive a être à l'équilibré. On est en train d'inventer un machin. Quand on est deux actifs pour un retraité, que tous les 3 doivent gagner 2000€ combien doivent gagner les 2 actifs... 3000€ mon capitaine ...

à écrit le 18/12/2019 à 15:03
Signaler
Le piège commence à se refermer. Mais ce que Macron oublie, c quand les révélations blackrock et compléments de salaire du remplaçant à Delevoye vont sortir, cela va être plus compliqué. Le concours de bowling continue. C à la fin que l'on comptera l...

à écrit le 18/12/2019 à 14:54
Signaler
Il impactera seulement plus violemment la valeur des points pour revenir à son prétendu "équilibre" Traitre à la patrie, c'était bien ton voyage en Chine avec des industriels Allemands ?

à écrit le 18/12/2019 à 14:52
Signaler
une petite négligence accouche d un grand mal ! toute supériorité devient un exil ! personne n est dupe ! pour avoir laissé pourrir la situation . la rue a donc raison aux yeux de tous

à écrit le 18/12/2019 à 14:32
Signaler
il l'était aussi pour les 90km /h mais avec une telle manipulation que nous restons à 80 comment lui faire confiance dicton schit Grand dis eux petit fais eux

le 18/12/2019 à 17:26
Signaler
Et quand c'était à 110 ,il se faisait flashé à 150.

à écrit le 18/12/2019 à 14:30
Signaler
Quel arnaque....Ce gouvernement négocie sur des choses que l'on a déjà acheté pour nous les vendre plus cher!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.