Trafic RATP, SNCF, retour quasi-normal lundi

 |   |  212  mots
La RATP annonce un fonctionnement normal ou presque pour 11 lignes de métro
La RATP annonce un fonctionnement normal ou presque pour 11 lignes de métro (Crédits : Christian Hartmann)
Le trafic à la SNCF et à la RATP va beaucoup s'améliorer ce lundi.

Le trafic à la SNCF et à la RATP, sérieusement perturbé depuis une quarantaine de jours par la contestation contre la réforme des retraites, va beaucoup s'améliorer lundi, selon les prévisions des deux sociétés publiées dimanche. Il est vrai que le mouvement s'est essoufflé ces derniers jours. En région parisienne, la RATP annonce un fonctionnement normal ou presque pour 11 lignes de métro, et un trafic perturbé sur quatre autres. Seule la ligne 13 "fonctionnera avec un trafic très perturbé et une coupure en milieu de journée". Le trafic sera normal sur les lignes A et B du RER, de même que pour les tramways et le réseau de bus.

Du côté des chemins de fer, la SNCF annonce un trafic normal pour les TGV et quasi normal pour les TER. Huit trains sur dix sont annoncés sur le réseau Transilien. L'Unsa-RATP, premier syndicat au sein de la régie des transports parisiens, a annoncé samedi qu'elle mettait fin au mouvement de grève illimitée qu'elle menait depuis décembre contre le projet gouvernemental de réforme des retraites. Il donne toutefois rendez-vous vendredi 24 janvier, nouvelle journée de grève et mobilisation à l'appel de l'intersyndicale hostile au projet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2020 à 10:21 :
Il vaut mieux ne pas être desservi par la ligne 13 du métro. Il s'agit de la ligne la plus utilisée permettant de joindre directement le nord et le sud en passant par les gares de St Lazare et Montparnasse. Une ligne soit être ouverte ou fermée dans sa totalité. Des petits bouts par ci par là à des heures différentes font que les trajets sur cette ligne sont une galère supplémentaire pour ses usagers. Pour que la grève soit acceptée de ces derniers, il suffirait d'ouvrir les portillons en permanence tout en maintenant le service. De même pour la SNCF. Ce ne serait que les entreprises qui seraient pénalisées et non les clients. Le principal actionnaire en serait de sa poche.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :